lovebug

X
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jaydan ► we're not broken just bent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:46



Tout allait mieux. Tout allait enfin mieux. Et ça faisait un bien fou. Je me sentais aller mieux et libérée depuis Thanksgiving. Même s’il ne s’était rien passé, même si j’avais fait la tête à Aidan parce qu’il avait tout stoppé, je pouvais comprendre maintenant avec du recul. Il voulait que les choses se fassent bien, et je voulais aussi que ça se passe comme ça. Si on l’avait fait à Thanksgiving, on aurait dû le faire vite et sans bruit parce que nos parents étaient juste en dessous. Et ça n’était pas tant les retrouvailles rêvées. Et surtout, malgré tout, il fallait qu’Aidan arrête d’avoir ce blocage et pour ça, il fallait qu’il me pardonne entièrement. Et pour ça, il fallait uniquement que je sois patiente. Le fait que je sois enfin redevenue sa petite amie était un grand pas et ça m’aidait à patienter. Parce que je me disais qu’il ne pouvait pas aller voir ailleurs, qu’il était à moi et à personne d’autre. Et aussi parce que je pouvais l’embrasser, et lui dire que je l’aime sans avoir peur qu’il ne me réponde pas en retour. Parce que c'était arrivé plus d’une fois pendant notre rupture, et ça faisait mal à chaque fois. Nous étions vendredi soir et je n’avais rien prévu de particulier. Le lendemain je devais passer l’après-midi avec ma cousine pour qu’on se fasse un marathon HP, donc je ne comptais pas me coucher trop tard. J’étais en train de regarder la télé quand Aidan m’envoya un sms pour que je vienne le rejoindre. Je souris, contente qu’il veuille passer la soirée avec moi et j’enfilais une veste et des petites bottines pour aller chez les Phis. Je montais au deuxième étage et je toquais à la porte de sa chambre, contente à l’idée de pouvoir dormir contre lui cette nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:48



Avec Jaycee, les choses allaient de mieux en mieux, et bien heureusement. J’avais besoin d’elle et le soir de Thanksgiving, je lui avais demandé explicitement d’être de nouveau ma petite amie. Oui, explicitement. J’avais peur de la perdre si jamais je la laissais attendre encore et encore, sans jamais être sûr de quand je pourrai être capable de l’avoir de nouveau pour moi. Alors même si je ne l’avais pas totalement pardonné, j’avais pris les devants et elle avait accepté d’être mienne à nouveau. Pendant la semaine après notre retour de Toronto, on avait passé les soirées ensemble à dormir uniquement. Quelques fois, j’ai tenté des caresses mais j’arrêtais assez vite quand je me rendais compte que je n’allais pas réussir à aller plus loin, l’image en tête d’elle et Thobias étant encore présente. Seulement, hier, c’était plus trop le cas. Alors je me dis que ce soir, c’est la bonne. Alors j’avais prévu le coup en achetant ce qu’il fallait pour la soirée. J’avais pris une boite de préservatifs, j’avais pris des pétales de roses et j’avais également fait le plein de bougies. J’avais passé une bonne demi-heure à tout préparer. Les bougies dans la chambre, toutes les allumer et ensuite, disposer des pétales de roses sur mon lit tout fait. Pas d’épines, rien. Et quand tout était terminé, j’avais envoyé un message pour lui dire de venir passer la nuit avec moi. Normalement, ce serait la totale surprise pour elle, et c’était le but. Donc j’passais vite fait dans la salle de bain pour me préparer. J’avais mis une chemise à moitié boutonnée pour que ça soit plus facile à déboutonner. J’avais un pantalon qui était également facile à retirer puisque pas de bouton, ni de ceinture. Ouais, tout était dans la praticité du truc et j’avais juste envie qu’elle me saute dessus pour qu’on y soit. J’avais vraiment envie d’elle.. Dormir à ses côtés m’avait aidé à dépasser tout ça et on y était. Je l’entendais finalement toquer à la porte et je me mettais à sourire tout en me déplacer pour aller ouvrir. J’entrouvrais alors la porte sans lui dévoiler ce qu’il y avait derrière moi. « Hey… Hm.. t’es prête ? » lui demandais-je avec le petit sourire aux lèvres. J’espérais vraiment qu’elle ne s’y attende pas et que ça soit une surprise totale. Espérons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:48



Malgré qu’on soit à nouveau un couple, chaque pas de sa part vers moi m’étonnait. Quand il me demandait de venir passer la nuit avec lui, ça m’étonnait, parce que j’avais du mal à croire qu’il ait envie d’être avec moi. Peut-être étais-je trop dure envers moi-même ? Je crois que je ne m’étais toujours pas pardonnée ce que j’avais fait, alors ça me faisait bizarre de me dire qu’Aidan était en train lui, de me pardonner. Je ne le méritais tellement pas. Je n’étais pas maso, je n’aimais pas quand il ne voulait plus de moi et qu’il ne voulait plus me voir, mais tout était arrivé plus vite que ce que j’avais bien pu espérer. Vite… ça avait bien mis deux à trois semaines, mais quand même. Je pensais qu’il lui faudrait des mois et des mois pour me pardonner un minimum. Quoi qu’il en soit, j’étais vraiment heureuse qu’il m’invite à dormir avec lui. Je profitais de chaque nuit passée à ses côtés, surtout que maintenant, les réveils étaient beaucoup moins bizarres que le premier réveil que nous avions passé ensemble il y a une semaine. Un petit quart d’heure plus tard, je me retrouvais donc devant la porte de sa chambre au deuxième étage de la maison des Phis, ne m’attendant pas une seule seconde à ce qui se tramait derrière cette porte. Je toquais doucement et rapidement, Aidan venait m’ouvrir. Enfin… il avait seulement entrouvert la porte, ce qui m’avait fait arquer un sourcil, ne comprenant pas trop pourquoi il n’ouvrait pas directement la porte entièrement. « Hey… Hm.. t’es prête ? » Je le regardais, sans trop savoir quoi dire. Comment ça prête ? Prête à quoi ? « Mh… je présume que oui ? », répondais-je en riant un peu. Ça me rendait nerveuse d’avoir l’impression qu’il me cachait quelque chose. Je me penchais un peu vers la gauche pour essayer de regarder dans la petite ouverture de la porte mais franchement, on ne voyait rien. J’avais même l’impression qu’il faisait noir derrière. « Bon, tu m’expliques là ? Ça commence à me faire un peu peur ! » Est-ce qu’il y avait une surprise pour moi derrière ? Franchement, je n’en avais aucune idée et j’avais hâte qu’il m’explique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:49



La mise en couple avait été une évidence, mais rien n’était réglé pour autant. Disons juste que c’était une formalité pour qu’on puisse être ensemble, tout en continuant de faire des efforts. Enfin surtout moi, pour lui pardonner entièrement. Et vu que j’avais remarqué qu’hier ça allait beaucoup mieux dans ma tête quand je dormais à ses côtés, je me suis dit que ce soir, c’était le bon soir. J’avais fait en sorte que tout soit parfait pour quand elle serait là. Pétales de rose, bougies parfumées. C’était ce qui lui plaisait et je savais qu’elle serait heureuse à l’idée qu’on puisse enfin tourner la page tous les deux. Il y a quelques semaines, je pensais pas que ça aurait été si vite de la pardonner de ce qu’elle m’avait fait. Seulement, l’amour que je lui porte est bien plus fort que le reste. Et j’avais besoin d’elle pour vivre normalement. Et à partir de ce soir, ça sera à nouveau le cas. Alors je lui avais envoyé un sms pour qu’elle me rejoigne et je m’étais ensuite préparé en conséquence. C’était de nos retrouvailles qu’il s’agissait, pas d’un coup tiré vite fait comme ça aurait pu l’être à Toronto. Non, là, je voulais que ça soit beau. Et dès qu’elle frappa à la porte, je me mis à sourire. Elle était là, et la soirée ne faisait que commencer. Je m’approchais de la porte pour l’entrouvrir et ne rien laisser paraitre, lui demandant si elle était prête. « Mh… je présume que oui ? » Je souriais d’avantage alors qu’elle riait. Nerveuse ? Je crois bien oui, mais c’était pour la bonne cause, elle le saurait bien assez vite. « Bon, tu m’expliques là ? Ça commence à me faire un peu peur ! » Je me mis à rire tout en ouvrant complètement la porte afin de l’inviter à me rejoindre dans la pièce. Dès qu’elle était entrée, je refermais la porte, à clé afin de ne pas être dérangé. Je m’approchais d’elle, me plaçant dans son dos et, tout en retirant sa veste, je lui chuchotais quelques mots bien distincts à l’oreille. « Veux-tu faire l’amour avec moi, ce soir ? » J’avais dit ces quelques mots en français, afin que ça lui fasse le plus d’effet possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:49



Bizarrement, je savais qu’il se passait quelque chose de spécial. Parce que c’était Aidan, et que je connaissais Aidan par cœur, comme si je l’avais fait quoi. Qu’il me demande de venir dormir avec lui de cette manière… c’est pas que c’était louche, mais je sentais que quelque chose se tramait là-dessous. Et puis, il y avait le moment où il ouvrit la porte de sa chambre, et là, je sentais encore une fois que quelque chose de spécial allait se passer. Déjà, il n’ouvrait pas entièrement la porte et… ça me rendait un peu nerveuse. Parce que je ne pouvais rien contrôler de ce qui allait se passer et je détestais ça plus que tout, ne rien contrôler. Aussi, j’avais remarqué qu’il s’était habillé spécialement. Ou alors c’était moi qui me faisais des films, mais il était tout beau avec sa chemise un peu ouverte et son pantalon. Je lui demandais alors ce qui se passait, parce que je sentais qu’il y avait quelque chose de pas normal, surtout avec son « prête ? ». Et bien sûr, ça le faisait rire parce qu’il voyait bien que j’étais nerveuse. Il m’ouvrit donc la porte de sa chambre entièrement pour me laisser entrer. Je fis un pas à l’intérieur, et comme je l’avais pensé, sa chambre était dans le noir. Enfin… presque dans le noir, puisqu’il y avait des bougies allumées dans toute la pièce. Des bougies qui devaient être parfumées puisqu’il y avait une petite odeur de vanille, et j’étais juste amoureuse de cette odeur. Je souris un peu en voyant les pétales de rose sur le lit et pendant que je regardais tout, je le sentis retirer ma veste en murmurant à mon oreille, « Veux-tu faire l’amour avec moi, ce soir ? » Un léger sourire se dessina sur mon visage et je le laissais prendre ma veste. Je continuais de regarder autour de moi et je me tournais vers lui, passant mes bras autour de son cou, « Tu te rends compte de ce que tu viens de me demander là ? » Je souris un peu. Rien que d’avoir entendu son petit accent, ça m’avait fait craquer. Et puis, il savait que j’adorais le français alors forcément, l’attention me faisait plaisir.  J’approchais mon visage pour caresser son nez avec le mien, le regardant avant de murmurer, « T’es sûre que ça va aller.. ? J’veux pas que tu brusques les choses si… t’es pas prêt… » Je ne tenais pas à devoir arrêter, coupée en plein élan. J’avais déjà testé, et j’avais détestée cette sensation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:50



J’y avais réfléchi pendant toute la nuit ainsi que toute la journée. Oui, j’avais envie de voir ma petite amie heureuse et je savais qu’il fallait qu’on aille plus loin que les bisous et les caresses pour ça. J’dois bien avouer qu’hier, alors que je l’embrassais, j’avais cette envie d’aller plus loin. Bon, j’avais été encore bloqué mais ce n’était qu’un détail que je changerai ce soir. Oui, il était temps qu’on passe à l’acte. Elle me manque et j’avais envie de retirer toute image d’elle et Thobias de mon esprit. Et pour ça, il fallait que je sois le dernier homme avec qui elle ait été intime. Donc tout prêt, elle était là, sur le pas de ma porte. Je la faisais légèrement cuisiner mais je cédais et je la faisais entrer pour découvrir la petite décoration que j’avais fait pour la soirée. Bougies et pétales de roses. Oui, elle était fan de toute forme de romantisme, surtout les bougies. Alors j’avais sauté sur l’occasion. La porte refermée derrière moi, je m’approchais d’elle par son dos et je retirais sa veste en chuchotant quelques mots français dans son oreille. C’était une bonne façon de la chauffer puisqu’elle adore mon accent français – même si je ne vois pas vraiment pourquoi vu qu’il est assez normal. Une fois sa veste retirée que je positionnais sur la chaise de mon bureau, je revenais vers elle qui avait le sourire aux lèvres et enroulait ses bras autour de mon cou, visiblement surprise de la bonne façon. « Tu te rends compte de ce que tu viens de me demander là ? » Je souriais en coin et je me contentais de hocher la tête en guise de réponse. J’étais amoureux d’elle, je la voulais là, ce soir, c’était une certitude. Et elle aura beau douter, moi je savais que j’en étais certain. « T’es sûre que ça va aller.. ? J’veux pas que tu brusques les choses si… t’es pas prêt… » Son nez avait caressé le mien et je décalais légèrement mon visage pour poser mes lèvres sur les siennes. Un baiser d’abord tendre mais que je poussais un peu plus pour lui montrer mon envie. Finalement je lâchais ses lèvres, rouvrant mes yeux pour la regarder. « Je t’aime et j’veux te faire l’amour. Y’a rien de brusque là dedans. » Mes mains posées sur ses hanches, je l’attirais avec moi vers le lit recouvert de pétales de roses. « Je suis prêt et j’ai envie de toi, vraiment. Alors plus de doute, plus rien. Juste… laisse toi aller. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:51



Oui, ça me surprenait en entrant dans la chambre de voir les bougies et les pétales de rose. Parce qu’entre Aidan et moi, les bougies, c’était une sorte de… code. Disons qu’on adorait se faire des petites soirées ensemble dans ce genre d’ambiance, et on savait comment ça se terminait. Alors forcément, dans mon esprit, bougies égal forcément câlins. Et vu comment les choses avaient vite tournées lundi, je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’il veuille qu’on le fasse. En plus de ça, Aidan me confirma le fond de sa pensée en me murmurant à mon oreille – et en Français – qu’il avait envie qu’on fasse l’amour ce soir. Cette idée m’emballait forcément, parce que de un j’avais envie de lui et il me manquait, et de deux, l’idée que Thobias était le dernier homme à m’avoir touché de cette manière, j’y pensais souvent, et ça me dégoutait. Parce que ça me rappelait tous les jours la grosse connerie que j’avais fait et je n’avais pas du tout besoin de ça. Je m’approchais donc de lui, mon visage vraiment près du sien en lui demandant s’il était sûr. Je ne voulais pas subir un autre désastre comme au début de la semaine. Aidan se contenta de m’embrasser tendrement, et je souris dans le baiser en le prolongeant un peu avant qu’il ne me dise, « Je t’aime et j’veux te faire l’amour. Y’a rien de brusque là dedans. » Je me mordais la lèvre et je baissais les yeux sur ses mains qui venaient se poser sur mes hanches. Rien que ça, ça me donnait envie de lui. « Je suis prêt et j’ai envie de toi, vraiment. Alors plus de doute, plus rien. Juste… laisse toi aller. » J’hochais doucement la tête et je le laissais me tirer vers le lit, « D’accord… j’voulais juste être sûre… » Je souris et je le laissais s’asseoir sur le lit pour ensuite venir m’asseoir à califourchon sur Aidan. Je passais mes mains sur ses épaules et j’approchais mon visage du sien pour l’embrasser d’abord tout doucement, puis avec de plus en plus d’envie. « Tu penses qu’on pourrait mettre un peu de musique… ? », murmurais-je contre ses lèvres en le regardant. Ça me faisait penser à notre première fois, rajouter un petit fond de musique. Je voulais vraiment que tout soit parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:51



Je savais qu’en rentrant dans ma chambre, elle allait tout de suite comprendre où je voulais en venir. En même temps, notre code est assez clair : les bougies, c’est quand on a envie d’aller dans le lit. Sachant que j’en ai mis assez, c’était plutôt évident. Il n’y en a pas autant que lors de nos six mois, mais je pense avoir assuré quand même question quantité. J’voyais bien sur son visage que ça lui faisait plaisir, le sourire grand sur les lèvres. Et c’était le but. Je voulais qu’elle soit contente de voir tout ça et assez excitée par la même occasion. Je n’avais pas envie que ça foire parce qu’elle n’a pas envie, même si avec ce qui s’est passé à Thanksgiving, je n’avais de doute là-dessus. Nos visages étaient proches et je l’embrassais comme réponse, avant de mettre finalement des mots dessus. Elle était assez sur la réserve, de peur que je me trompe dans mon choix, mais je la rassurais comme je pouvais, en lui avouant que j’en avais envie, genre vraiment. Sinon, si j’avais le moindre doute, je ne me serai pas donné tout ce mal, non ? « D’accord… j’voulais juste être sûre… » Je lui souriais alors que je la tirais vers moi sur le lit, pour qu’elle se mette ensuite à califourchon sur mes cuisses. Les baisers reprenaient et ils étaient assez doux et tendres au début, mais ça allait plus dans l’excitation du moment et le partage de l’envie de chacun. J’avais envie d’elle et je lui transmettais par ces baisers oui. « Tu penses qu’on pourrait mettre un peu de musique… ? » Je souriais, hochant alors la tête pour donner mon approbation. « J’te laisse t’en occuper alors » Autant qu’elle choisisse elle-même sa musique non ? Du coup, dès qu’elle se levait pour aller s’occuper de la musique, je m’installais plus confortablement sur le lit, adossé à la tête de lit. Je la regardais et je remarquais bien qu’elle reprenait doucement des formes. Elle avait intérêt de manger, sinon j’allais m’occuper de son cas. Mais savoir qu’on était de nouveau ensemble la rassurait et l’aidait. C’est déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:52



Finalement, je ne regrettais pas de n’avoir rien fait à Thanksgiving. Bon, je n’aurais pas tenu le même discours quelque jours plus tôt, mais maintenant que j’étais là, dans sa chambre qu’il s’était appliqué à décorer en conséquence, je le pensais largement. C’est dingue à quel point dès qu’il faisait quelque chose, ça me faisait fondre, même si ça n’était pas grand-chose. Après tout, il n’avait fait qu’allumer des bougies et disposer des pétales de rose sur son lit. En soi, ça n’était pas un exploit. Mais à mes yeux, c’était déjà immense. Il savait que j’aimais ça, et que ça allait me faire plaisir, alors il n’avait pas hésité pour le faire. Dans un sens, peut-être que cette rupture avait été bénéfique ? Je ne dis pas que je ne regrettais pas d’avoir couché avec Thobias, mais comme on dit, ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ? Et j’étais persuadée que notre couple allait ressortir plus fort de cette épreuve. On avait la preuve qu’on ne pouvait définitivement pas vivre l’un sans l’autre, c’était juste impossible. J’avais fait la pire chose qu’on puisse faire dans un couple, et il avait malgré tout réussi à me pardonner et à vouloir encore de moi parce qu’il ne peut pas m’oublier comme ça. Et ça aurait été la même chose de mon côté si les rôles avaient été inversés. Je me retrouvais donc assez rapidement assise sur lui, à enchainer les baisers de plus en plus fougueux avant de murmurer doucement si on pouvait rajouter de la musique. Comme lors de notre première fois. Il hocha alors la tête en  répondant, « J’te laisse t’en occuper alors » Je souris et j’hochais à mon tour la tête, l’embrassant une dernière fois avant de descendre du lit pour aller regarder sa pile de CDs. Je retrouvais le CD qui se jouait ce soir-là, il y a sept mois et je sortais le CD de sa boite pour le glisser dans la chaîne hifi posée sur son bureau. Je le mettais en marche et je baissais le son, juste histoire que la musique soit en fond sonore. Je me tournais donc vers Aidan qui s’était reculé sur son lit, adossé à la tête de celui-ci et je m’avançais vers le lit en souriant avant d’embarquer dessus à quatre pattes pour venir me repositionner à califourchon sur lui. J’enfouis mon visage dans son cou pour y déposer une lignée de baisers alors que mes mains descendaient à son torse pour ouvrir sa chemise et passer mes mains le long de son torse. Rien que de pouvoir caresser cette partie de son corps, j’avais envie de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:52



Je ne regrettais pas de l’avoir recalé à Thankgiving. Parce que d’une, ce n’était pas le bon moment. Nos parents étaient en bas et nous attendaient sûrement. De deux, je ne l’avais pardonnée – ça prendra du temps, mais quand même – donc j’avais du mal avec ça. Et de trois, je voulais que ce soit parfait nos retrouvailles. J’veux dire, notre première fois s’est faite quand on était bourré. Là, c’était une seconde première fois et disons juste que j’ai envie de faire les choses bien. Bougies, roses. Oui, c’était l’ambiance que je voulais et je savais qu’elle adorerait ça, malgré qu’elle ait peur qu’elle m’ait forcé. Bien sûr que non, je ne ferai jamais quelque chose où je me sentirais forcé, au contraire. Donc si j’avais fait tout ça, c’était vraiment parce que j’en avais envie et elle l’avait bien compris. J’voulais changer les images que j’avais dans ma tête. Elles étaient toujours là et c’était pour cette raison que je devais passer au-dessus de ça. Je désirais Jaycee, je la désirais et je devais combler ce désir pour aller de l’avant. Tant qu’on restera au stade des bisous, rien n’avancera et jamais je pourrai la pardonner. Donc je prends les choses en main. Et puis, coucher avec elle, c’était pas vraiment une corvée. Alors je la laissais s’occuper de la musique pour qu’elle se sente mieux elle aussi et ensuite elle revenait vers moi, qui m’était installé mieux sur le lit afin d’avoir mieux accès à nos corps. Elle s’installait de nouveau à califourchon sur moi, enfouissant son visage dans mon cou et je replaçais mes mains sur ses hanches. Ca me faisait bizarre, mais en même temps c’était tellement naturel. Je l’aimais, on avait besoin de ça et il était temps de passer à l’acte. Ses mains s’occupaient de déboutonner ma chemise et, contrairement à Thanksgiving, je m’aventurais sous son haut. Mes mains glissaient sur sa peau et je prenais plaisir à ça. Ouais, elle m’avait vraiment manqué et j’avais juste envie de la récupérer, entièrement. Je capturais alors ses lèvres avec envie avant d’attraper son haut et le soulever afin de le lui retirer. Et oui, les choses commençaient à être sérieuses, et j’en étais bien content. Une fois fait, je reprenais ses lèvres et je déviais à mon tour dans son cou, m’imprégnant de son odeur que j’aime tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:55



C'est clair que notre première fois n'avait pas forcément été la plus belle première fois du monde. Enfin...nous avions trop bus alors forcément, ça ne semblait pas idyllique même si au fond... Au fond je n'échangerais ma première fois pour rien au monde. Parce que j'avais fait l'amour avec mon meilleur ami, mon meilleur ami qui me connaissait mieux que quiconque, qui avait fait attention à ce que j'ai le moins mal possible et qui s'était assurer avant tout si j'étais sûre de vouloir le faire. Ça faisait trois semaines qu'on ne s'était pas touchés et je voyais un peu cette nuit comme une deuxième première fois. Une deuxième chance. Même si notre couple avait résisté à ce qui s'était passé, j'appréhendais quand même un peu la suite. Parce qu'il ne m'avait peut-être pas entièrement pardonné même s'il voulait qu'on le fasse ce soir. Il fallait que j'arrête de me poser trop de questions, c'était un problème que j'avais eu aussi au début de notre relation : me poser trop de questions. Alors je me laissais aller, tout simplement. J'avais allumé la musique et j'avais baissé le son pour que ça ne soit qu'un fond de musique. Je revenais sur le lit, sur lui et je commençais à m'attaquer à son cou. Je déposais des baisers tout le long de sa peau, passant mes mains à sa chemise pour la déboutonner et la laisser ouverte. Je glissais mes mains sur sa peau pour caresser son torse et je frissonnais sous ses caresses sous mon haut. C'était de ça dont j'avais eu envie à Thanksgiving quand je lui avais demandé de mettre ses mains sur moi. J'avais besoin de sentir ses caresses, besoin de sentir sa peau contre la mienne. Je le laissais m'embrasser à nouveau, prolongeant son baiser avant de séparer nos lèvres pour l'aider à retirer mon haut que je balançais n'importe où - enfin en faisant attention de ne pas le brûler non plus - et mes lèvres reprirent leur place contre les siennes. Je fermais les yeux en sentant ses lèvres dans mon cou, penchant la tête en arrière en remontant mes doigts dans ses cheveux que je resserais doucement en soupirant d'envie. Je commençais déjà à avoir chaud alors que nous n'avions pas fait grand chose. Mais le problème, c'est que je me mis à penser à cette fille avec qui il avait couché. Je reculais un peu mon visage pour le regarder, murmurant, « Attends.. » Je posais mon front contre le sien et je l'embrassais un peu avant de demander, « C'est arrivé qu'une fois hein... avec cette fille..? » Je ne me sentais pas tellement à l'aise en sachant qu'il avait été voir ailleurs. Parce que forcément dans mon esprit, la fille qu'il avait été voir était beaucoup plus belle et avait forcément plus d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:56



La musique avait été mise et ma petite amie s’avançait vers le lit pour venir me rejoindre. Je la regardais là, et je ne pensais qu’à elle et à rien d’autres. Je n’avais pas envie de penser à autre chose. C’était elle qui envahissait mon esprit et personne d’autre. Installée à califourchon sur moi, on commençait donc les choses sérieuses. Ses mains se baladaient sur mon torse recouvert de ma chemise mais ses lèvres dans mon cou, elle s’était attelée à l’enlever dans un premier temps. Du moins, retirer les boutons afin d’avoir accès à ma peau. Ca pouvait sembler anodin, il s’agissait d’une partie importante lors de nos ébats. Se toucher nous permettait de faire monter le désir petit à petit. A mon tour, j’avais trouvé place sur ses hanches et je m’immisçais doucement en dessous de son haut, que je me permettais finalement d’enlever quelques instants plus tard. Elle avait repris doucement des formes, mais ce n’était pas comme quand je l’ai quittée il y a plusieurs semaines. Elle a visiblement perdu du poids et ça me désolait de la voir comme ça. J’avais peur qu’à la moindre chose, elle retombe dans la boulimie, je l’avoue. Mais faut dire qu’elle ne me facilite pas la tâche en ne mangeant que rarement et très peu. J’allais la faire manger, je me devais de lui faire aller mieux, c’était ma tâche à faire auprès d’elle. Mais là, je ne voulais pas penser à ça, mais plutôt à ma petite amie à qui j’allais faire l’amour. Et oui, le cap était à portée de main et on allait le faire. Pas de Thobias dans ma tête, juste elle. Elle et moi. Sur ce lit. Mon visage enfoui dans son cou, je commençais à glisser mes mains sur son ventre et sur son dos. J’avais envie d’elle, vraiment. Malgré la peur qu’elle ressentait. Et j’allais bien lui prouver. Sa tête était balancée en arrière et j’avais totalement accès à la peau de son cou, tandis qu’elle tenait mes cheveux dans ses mains. Mais à un moment, elle se stoppait, sans que je comprenne pourquoi. « Attends.. » Son front s’était posé contre le mien et elle m’embrassait avant de reprendre parole par la suite. « C'est arrivé qu'une fois hein... avec cette fille..? » Je hochais la tête, récupérant ses lèvres pour les garder et ne pas les lâcher. « Une seule et unique fois. » Je tentais de ne pas penser à Eden et je me concentrais plutôt sur Jaycee. C’est elle que j’aimais et que je voulais ce soir. Je redescendais mes mains sur ses hanches et je nous faisais basculer pour qu’elle se retrouve sous moi. Sourire en coin, je dominais la situation. « Maintenant, tais-toi et déshabille-moi. » Je capturais de nouveau ses lèvres dans un baiser langoureux et plein d’envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:57



C’était quand même ironique. C’était moi qui l’avais trompé, et tout à coup, c’était moi qui me sentais bloquée. Pas parce que je ne l’aimais pas. Pas parce que je n’avais pas envie de lui. Oh non, pas du tout. Mais tout à coup, je pensais au fait qu’il avait sûrement fait ça avec cette autre fille. Je ne savais pas qui elle était, et je ne préférais pas savoir car je ne voulais pas constater qu’elle était plus belle que moi, ou plus intelligente ou peu importe. Certes, ça n’avait pas d’importance à ce moment précis, mais je ne sais pas pourquoi je m’étais mis à penser à ça. Je présume que je ne voulais juste pas qu’il me touche comme il l’avait touché. Qu’il l’embrasse comme il l’avait embrassé. Rien que cette pensée me rendait complètement malade et je savais qu’Aidan aussi devait ressentir ça au fond, puisque tout comme lui, la dernière personne avec qui j’avais couché n’était pas lui, mais Thobias. Je cessais alors le baiser que nous étions en train d’échanger pour lui demander s’il avait bien couché avec cette fille uniquement une fois. Une fois, on peut la qualifier d’erreur. Deux fois, ça n’est plus une erreur et là… là j’aurais eu du mal à l’avaler, déjà que cette histoire me restait au travers de la gorge. Aidan hocha la tête et m’embrassa à nouveau directement, comme pour être sûr qu’on ne refroidisse pas l’ambiance même si on échangeait deux ou trois mots. « Une seule et unique fois. » Je me mordais la lèvre et avant de réaliser, je me retrouvais allongée sur le dos, Aidan sur moi. Monsieur avait décidé de reprendre le dessus apparemment. Je remontais mes mains sur ses épaules en le regardant alors qu’il me disait, « Maintenant, tais-toi et déshabille-moi. » Je souris et je fermais les yeux pour le laisser m’embrasser, prolongeant un peu le baiser alors que je lui retirais entièrement sa chemise pour la balancer avec mon haut à terre. Je lâchais ses lèvres pour reprendre mon souffle et je descendais mes mains à son pantalon, essayant de lui retirer vers bien sûr, je n’y arrivais pas. Je ris un peu et je murmurais, « J’sais que tu m’as dit de me taire mais… rrrrh, j’y arrive pas… » Je regardais Aidan avec des grands yeux de chien battu, « Tu veux pas m’aider mon amooour ? Parce que c’pas en gardant ça que tu vas pouvoir me faire l’amour… » Je souris en coin  et je l’embrassais tout doucement, attrapant sa lèvre inférieure avec mes dents en le regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:58



Pour moi, tout était simple : on allait faire l’amour ensemble ce soir, qu’importe ce qu’il se passe. D’une, c’était parce que je l’aimais et j’avais envie de lui montrer de la manière la plus simple qui soit. De deux, je pouvais pas rester sans faire l’amour plus longtemps. J’ai été habitué avec Jaycee de le faire régulièrement et maintenant, je suis visiblement en manque. Après, c’était mon soucis ça, mais voilà. Je devais le faire ce soir pour aller déjà un peu mieux. Je devais aussi faire en sorte d’être le dernier mec qui a touché Jaycee. C’est ma petite amie et en aucun cas Thobias ne doit rester dans nos esprits. Oui, il l’a eu une nuit. Mais moi je vais l’avoir pour toute la vie. Il suffisait juste que rien de tout ça ne se reproduise à l’avenir. Je ne pouvais pas la perdre, c’était juste inimaginable de toute façon. Donc on s’était positionné sur le lit et la séance de déshabillage était bien avancée. Et ouais elle n’avait déjà plus son haut et ça n’allait pas tarder pour ma chemise. Seulement, elle avait ce petit truc en tête, que je lui avais avoué plusieurs jours auparavant, qui l’avait stoppé. Le fait que j’aie couché avec une fille pendant notre rupture. Oui, ça l’avait perturbé, la preuve. Je la rassurais en disant que c’est arrivé une seule et unique fois… En omettant de dire que ça s’est déjà produit par le passé, plus d’une fois… pendant plus d’un an. Oui, je me retenais parce que si elle savait, elle me truciderait trente fois sur place. Et Eden aussi. Donc je m’abstenais et je reprenais les commandes en me mettant sur elle, lui ordonnant de se taire et de me déshabiller afin de continuer ce qu’on faisait et elle le faisait à la perfection, retirant ma chemise qui était de trop. Ma peau collait la sienne et j’ai eu un frisson quelques instants avant de me reprendre. Elle en était à mon pantalon quand elle se remettait à parler, ce qui me faisait rire, surtout la façon qu’elle avait de s’exprimer. « J’sais que tu m’as dit de me taire mais… rrrrh, j’y arrive pas… » Je souriais alors que je frottais mon nez au sien, doucement, jouant également avec ses lèvres. « Tu veux pas m’aider mon amooour ? Parce que c’pas en gardant ça que tu vas pouvoir me faire l’amour… » Elle attrapait ma lèvre et je hochais la tête doucement. Ensuite, je baissais la tête, regardant mon pantalon et je me redressais carrément en dehors du lit pour retirer entièrement mon pantalon, gardant juste mon boxer. Je me tournais vers elle. « Voilà ! Maintenant, à toi. » Je m’attaquais à son pantalon à elle qui devenait de trop et rejoignait le mien avant que je me remette sur elle, prêt à aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:58



J’étais quand même pas croyable. Ca faisait trois semaines que je rêvais de ce moment, trois semaines pendant lesquelles j’espérais, je priais pour qu’Aidan me pardonne un jour ce que j’avais fait. Et au moment où tout ça arrivait enfin, au moment où il voulait bien être mien à nouveau, je bloquais. Je bloquais parce que je ne pouvais pas m’empêcher de penser à cette connasse qui l’avait eu alors que j’étais moi au plus bas. Dans un sens, je ne voulais pas savoir qui elle était, de peur de complexer une nouvelle fois à côté d’elle, mais dans un autre… dans un autre sens, je voulais savoir si je connaissais cette fille pour aller me défouler sur elle. Parce que bien entendu, j’étais capable d’aller la voir et de me battre avec elle juste dans le but de lui faire mal. Bon, okay, je n’étais pas la fille la plus redoutable du campus, mais quand je le voulais, je pouvais devenir violente, suffisait juste de me chercher. Je décidais donc de m’exécuter en arrêtant d’y penser et en me taisant. Il voulait que je le déshabille, okay, pas de problème même si c’était toujours le moment où je faisais une boulette. Et bien entendu, cette fois ne fut pas une exception puisque je lui retirais sa chemise, mais je bloquais sur son pantalon – chose qui arrivait quasiment tout le temps soit dit en passant. Je lui demandais donc de l’aide, ce qui le fit sourire, forcément et il se redressa pour descendre du lit et carrément dégager son pantalon. Je le regardais faire avec un petit sourire sur les lèvres, en profitant pour bien le mater. « Voilà ! Maintenant, à toi. » Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas tout de suite. « A moi ? », répétais-je alors qu’il se penchait pour déboutonner mon jean et le tirer. J’éclatais de rire et je soulevais les fesses pour l’aider. Il se remit sur le lit et je remontais directement mes deux jambes de chaque côté de ses hanches pour pouvoir être la plus collée à lui possible. Ça, c’était ce qui m’avait le plus manqué. Sentir tout son corps contre le mien. Je passais mes mains le long de son dos pour les descendre jusqu’à ses fesses et j’attrapais ses lèvres avec fougue, replaçant alors mes mains dans sa nuque pour m’accrocher littéralement à lui alors que le baiser était de plus en plus chaud. Sans quitter ses lèvres, je tâtais avec ma main la table de chevet juste à côté où j’avais vu les préservatifs tout à l’heure pour essayer de chopper la boite. Chose que j’arrivais à faire assez facilement. Je lâchais après plusieurs longues secondes ses lèvres, essoufflée et je sortais une capote de la boite. Alors là, je pouvais dire que je bouillonnais de l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:58



Je savais bien que c’était tout ce qu’elle attendait depuis le soir où je l’ai surprise avec Thobias. Que je la pardonne, qu’on se retrouve et qu’on reprenne notre vie comme avant. Evidemment que c’était pas possible, j’avais pendant un moment eu du mal à lui parler ou ne serait-ce que la regarder. Mais quand j’ai vu à quel point elle allait mal, j’ai commencé à passer du temps avec elle, à apprécier de nouveau sa compagnie au point de dormir souvent avec elle. Mais à Thanksgiving, j’ai fait une partie de ce que demande cette fête : j’ai commencé à la pardonner. C’était tout un processus et le début est important, limite plus important que la finalité si je peux le dire. Et ce soir, j’avais envie de conclure en quelque sorte ce pardon que j’avais commencé, ou du moins essayer de conclure. Je ne savais pas encore si ça allait tout arranger, mais on devait le faire. J’avais envie d’être de nouveau sur la même longueur d’ondes qu’elle et ça, c’était en se reconnectant qu’on pouvait l’être. Donc on se déshabillait. Elle avait retiré ma chemise et butait comme toujours sur le pantalon. Je l’aidais en descendant du lit pour l’enlever. Une fois fait, je m’attaquais à retirer son jean à elle. « A moi ? » Je me mettais à rire avant qu’elle ne comprenne finalement où je voulais en venir. Je prenais en main ses boutons et puis je retirais assez facilement ce jean avec son aide puisqu’elle a même levé les fesses pour ça. Le pantalon par terre, je remontais enfin sur le lit et plus précisément au-dessus de ma petite amie pour l’embrasser de nouveau. Ses jambes s’étaient placées de part et d’autre de mes hanches et ses mains se baladaient le long de mon dos jusqu’à trouver place au niveau de mes fesses pour finalement les remonter jusqu’à ma nuque, me gardant collé à elle. Oh non, je ne me plaindrai pas pour ça, jamais. Sa main se mit alors à chercher du côté de la table de nuit la boîte de préservatifs pendant que j’étais très concentré à rendre ce baiser de plus en plus fougueux pour être opérationnel quand je devrai mettre le préservatif. C’est avec regret qu’elle me lâchait les lèvres pour récupérer un préservatif et elle reposait ensuite la boite sur la table de chevet. Je regardais la capote avant de regarder Jaycee. « Tu m’le mets.. ? » Je voulais voir si elle s’en sentait capable maintenant, ou toujours pas. C’est vrai qu’à chaque fois, c’était moi qui le faisait.. mais peut-être qu’elle a envie d’essayer. Je proposais en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:59



Arrête de penser, arrête de penser. Il fallait que j’arrête de penser à Aidan qui avait couché avec cette autre fille, il fallait que j’arrête de penser au fait que la dernière fois que j’avais eu tous ces gestes, c’était avec quelqu’un d’autre qu’Aidan, il fallait que j’arrête de penser du fait que j’avais du mal et à Aidan, et à ma meilleure amie. Je devais juste profiter de l’instant présent, profiter du fait que tout ce dont j’avais rêvé depuis notre rupture, se réalisait enfin. Il était là, il m’embrassait avec fougue et il avait son corps collé son mien. Son corps, rien que pour moi. Et cette fois, je pouvais le sentir et le toucher sans avoir peur qu’il n’ait un mouvement de recul, sans avoir peur qu’il n’arrête tout d’un coup, nous coupant dans notre élan comme ça avait été le cas à Thanksgiving. Je voulais profiter de chaque moment, chaque seconde. Je voulais sentir son souffle contre ma peau, entendre sa respiration devenir de plus en plus bruyante. Je voulais être sienne, une bonne fois pour toute. C’était comme si j’avais besoin qu’on fasse l’amour pour rendre notre mise en couple plus réelle. Mes mains se baladaient sur son corps alors que l’ambiance se réchauffait, et je cherchais avec une main à l’aveuglette la boite de capote que j’avais aperçu tout à l’heure sur la table de chevet. J’arrivais à la choper, et je lâchais ses lèvres avec regret pour sortir une capote de la boite que je laissais un peu plus loin. Aidan regarda celle-ci, avant de me regarder par la suite pour me demander : « Tu m’le mets.. ? » Je me mordais la lèvre, et mon regard ne cessait de passer de la capote, à Aidan. Comme si j’étais face à un grand dilemme alors qu’il n’attendait qu’une simple réponse à sa question. « Je… je sais pas trop… » Je souris timidement et j’ajoutais, murmurant tout bas parce que… même s’il s’agissait d’Aidan, je me sentais un peu bête de buter sur un truc aussi simple. « J’ai un peu peur de mal faire tu vois ? » Je souris légèrement et je déposais quelques baisers sur son épaule. J’avais beau ne plus être vierge depuis au moins sept ou huit mois, c’était un truc qui m’intimidait un peu. Pourtant, Aidan m’avait proposé plusieurs fois de le faire, et je présumais que s’il voulait que je le fasse, c’était que l’idée que je le fasse lui plaisait – bien que ça m’échappait un peu. Je finis alors par hoche la tête et je l’embrassais lentement, murmurant, « J’vais le faire... laisse-moi juste… deux minutes… » Deux minutes pour me préparer psychologiquement. Allez, faut bien une première fois à tout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Ven 21 Fév - 23:59



Pour que tout se passe bien, on devait juste se vider la tête et arrêter de penser à tout ce qui s’est déroulé les trois dernières semaines. Je voulais passer un moment simple en amoureux avec ma petite amie. Oui, c’était la première fois qu’on couchait ensemble depuis qu’elle m’a trompé. Mais je tentais de ne plus y penser. Sinon, jamais je ne pourrai la pardonner. Il fallait juste qu’on passe cette étape et le reste irait tout seul par la suite, j’en étais certain. J’avais envie d’être le seul à pouvoir la toucher, le dernier à l’avoir fait. En restant bloqué sur Thobias, ça ne sera jamais moi le dernier. Donc oui, c’était nécessaire, autant pour elle que pour moi, de faire tout ça. Surtout qu’on approchait finalement du but. On n’était plus qu’habillé de nos sous-vêtements, et que d’ailleurs, son soutien-gorge était visiblement de trop. Je m’en occuperai après qu’elle ait fini de récupérer un préservatif dans la boite qui se trouve sur la table de chevet. Je le regardais et puis je lui demandais si elle voulait le mettre. Disons que si je demande ça, c’était pour la mettre à l’aise. Je ne voulais pas la forcer, au contraire. Mais si elle se sent prête, pourquoi pas ? J’veux juste qu’elle soit à l’aise avec tout ça, plutôt que rester bloquée, voilà tout. « Je… je sais pas trop… » Elle n’était visiblement pas prête. Elle était gênée, bien plus qu’autre chose, et je voulais pas la mettre mal à l’aise, au contraire. « J’ai un peu peur de mal faire tu vois ? » Je hochais la tête, comprenant ce qu’elle voulait dire. Après tout, elle aurait mon bien le plus précieux entre les mains, donc oui, je vois son appréhension. Mais j’avais confiance en elle et elle pouvait réussir facilement, j’en étais certain. Après un moment de réflexion, elle se mit à hocher la tête et à m’embrasser tendrement. « J’vais le faire... laisse-moi juste… deux minutes… » Elle avait besoin de se préparer et je fermais les yeux. J’hésitais à prendre les choses en main du coup et c’était ce que j’allais faire, je voulais pas qu’elle s’mette mal pour ça, pas du tout. « Laisse, je vais le faire. J’veux pas que tu te sentes forcée ou quoi.. Je demandais surtout si tu t’sentais prête mais tu ne l’es pas. » Je posais mes lèvres sur les siennes. « Donne-le moi, je m’en occupe et pendant ce temps-là, glisse toi sous les draps après avoir fini de te déshabiller. » Je tendais la main pour qu’elle dépose le préservatif dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:00



Ça n'était pas la première fois que je devais toucher Aidan. Enfin... Disons que ce n'était pas la première fois que je doive le caresser quoi. Mais ça n'était pas tellement pareil que de lui mette la capote. Quand je pensais qu'il y avait des filles qui faisaient ça à leurs copains à 16 ans alors que moi, à 21 ça me foutait une peur bleue... Ouais, je me sentais un peu idiote. Mais il faut dire que malgré tout, tout ça, c'était nouveau pour moi. Enfin, chaque nouvelle chose que je faisais, c'était la première fois que je le faisais donc forcément, c'était un peu intimidant. Sauf que je me répétais ça : c'était Aidan. Aidant m'aimait, et en plus de ça c'était mon meilleur ami. La première fois où nous avions fait l'amour, il avait tout fait à la perfection pour me mettre la plus à l'aise possible et pour que je n'ai pas peur. Alors même si j'essayais de lui mettre le préservatif et que je n'y arrivais pas, je savais très bien qu'il n'irait pas crier ça sur tous les toits ou qu'il ne se moquerait pas de moi. Alors malgré mon appréhension, je lui avouais que je voulais bien le faire, mais de me laisser deux minutes le temps de.. Me préparer psychologiquement ? Aidan voyait bien que je n'étais pas à l'aise et après m'avoir embrassé il me dit, « Laisse, je vais le faire. J’veux pas que tu te sentes forcée ou quoi.. Je demandais surtout si tu t’sentais prête mais tu ne l’es pas. » Alors là, j'étais prise entre deux feux : soit j'insistais, soit je le laissais faire. Et je dois avouer que je ne savais pas du tout comment réagir. Parce que même si ça me faisait un peu peur, j'avais envie de le faire. Je restais persuadé que si il voulait que je le fasse, c'était parce qu'il aimerait que je le fasse sinon il me le proposerait pas, non ? Il posa à nouveau ses lèvres sur les miennes et ajouta, « Donne-le moi, je m’en occupe et pendant ce temps-là, glisse toi sous les draps après avoir fini de te déshabiller. »  Bon allez, il fallait que je me reprenne. Je me redressais un peu et je secouais la tête, murmurant, « Tais toi et laisse moi faire..  » Je souris et je déposais plusieurs baisers sur son épaule, remontent progressivement dans son cou pour dévier ensuite le long de sa mâchoire et venir chercher ses lèvres. Je m'allongeais correctement et je passais mes mains le long de son dos, descendant à l'élastique de son boxer avec lequel je jouais un peu. Je lâchais ses lèvres pour regarder ce que je faisais et je baissais son dernier sous-vêtement, le laissant s'occuper de le dégager entièrement. Je lui souris et je l'embrassais une nouvelle fois alors que mes mains descendaient au bas de son ventre pour lui offrir juste quelques caresses, murmurant contre ses lèvres, « Je ne serais pas contre que tu me guides un peu par contre..  » Bon, j'avais presque franchis le cap donc le plus dur était passé. J'attendais juste qu'il m'aide un peu histoire de pas faire de connerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:01



Je n’insistais pas vraiment pour qu’elle me mette le préservatif. Disons que je voulais voir si elle voulait le faire ou pas. Des fois, des filles aiment le faire, histoire d’attiser encore plus le mec. Et sûrement que ça allait le faire là, puisqu’en plus, c’était elle. Mais elle avait l’air de flipper pour le faire, sans que je comprenne vraiment pourquoi. Du coup, je voyais bien qu’elle hésitait et qu’elle avait besoin d’un peu de temps pour s’y préparer. C’est pourquoi, je prenais les choses en main. Je lui tendais ma main pour qu’elle me donne le préservatif afin que je le mette moi-même et qu’on attaque assez vite les choses sérieuses. C’était pas étonnant, j’avais vraiment envie d’elle et plus vite on attaquait, plus vite je me sentirai mieux. J’avais ce besoin d’être contre elle, d’être vraiment à l’unisson avec elle. C’était un besoin vital et elle devait le comprendre maintenant. Mais elle n’avait pas l’air de vouloir me laisser prendre les rennes finalement. « Tais toi et laisse moi faire.. » Je fronçais les sourcils mais je me radoucissais presque immédiatement quand ses lèvres touchaient ma peau de mon épaule, remontant dans mon cou puis à la mâchoire pour finalement terminer en déposant ses lèvres sur mes lèvres. Puis se remettant bien dans le lit, elle glissait ses mains le long de mon dos pour finalement arriver à mon boxer avec lequel elle se mettait à jouer au niveau de l’élastique. Ca me faisait sourire mais je continuais quand même de l’embrasser. Mes lèvres quittaient malheureusement les siennes pour que je retire entièrement le boxer qui retrouvait compagnie aux autres vêtements qui jonchaient le sol. Ses lèvres venaient une nouvelle fois récupérer les miennes dans un baiser alors que ses mains allaient de plus en plus bas et commençaient à me caresser comme il fallait. Je fermais les yeux, appréciant ce contact qui me manquait quand même. « Je ne serais pas contre que tu me guides un peu par contre.. » Je rouvrais les yeux pour la regarder et je hochais la tête. Je me mettais allongé à côté d’elle afin que ça soit plus facile pour elle de faire ce qu’elle devait faire. « Installe toi sur mes cuisses, j’vais t’aider… » Je cherchais le préservatif qui se trouvait sur la couverture et je le lui tendais. « Après que tu l’aies ouvert, tu vas te retrouver avec un anneau qu’il faudra dérouler… Mais avant, tu dois pincer le bout de latex. Dès que t’as fait ça, tout en le pinçant, tu le poses et tu le déroules, et c’est fini ! » disais-je en me mordant légèrement la lèvre. C’était bien qu’elle accepte, ça lui faisait une première expérience. Au moins, j’savais que c’était Thobias qui l’avait foutu et pas elle… s’ils en avaient mis un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:01



Il suffisait juste que je me lance. C’était ça en fait qui allait tout débloquer, je le savais. Sur le principe, j’avais peur. J’avais peur de passer le cap, mais maintenant que j’étais décidée à le faire, plus rien ne pourrait m’arrêter. C’était comme un challenge que je me lançais. Ouais, drôle de challenge… mais c’était important qu’on fasse de nouvelles choses lui et moi pour être sûr de ne pas tomber dans la routine. La routine peut faire beaucoup de mal à un couple, et je ne voulais pas que le nôtre en subisse les conséquences. Alors je refusais de lui donner la capote, lui disant de se taire et de me laisser faire. Je commençais alors mes baisers sur sa peau, et je pouvais sentir qu’il aimait ça. Mes mains se baladaient sur son corps, pour au final le déshabiller entièrement et commencer à le caresser. Mes lèvres joignirent de nouveau les siennes et je lui demandais dans un murmure de me guider, parce que même si j’avais accepté de le faire, ça me faisait toujours autant peur et ça m’aiderait pas mal qu’il me guide. Du moins, j’aurais moins peur de faire une bêtise. Il hocha la tête en silence et s’allongea à côté de moi en me disant, « Installe toi sur mes cuisses, j’vais t’aider… » Je me mordais la lèvre et j’hochais la tête, me redressant pour venir m’asseoir sur lui. Voilà, c’était exactement pour ça que j’avais accepté de fermer les yeux sur mon angoisse. Je savais qu’il allait être parfait pour m’aider et me mettre la plus à l’aise possible. Il commença alors ses explications alors que je prenais la capote que mon petit ami me tendait, « Après que tu l’aies ouvert, tu vas te retrouver avec un anneau qu’il faudra dérouler… Mais avant, tu dois pincer le bout de latex. Dès que t’as fait ça, tout en le pinçant, tu le poses et tu le déroules, et c’est fini ! » Je souris un peu, ça avait l’air facile comme ça, mais je me connaissais, j’allais forcément faire un truc mal. « D’accord… j’aurais dû écouter plus attentivement les cours d’éducation sexuelle au lycée.. » Je ris et j’arrachais l’emballage du préservatif, sortant celui-ci du papier que je laissais sur les draps à côté. J’inspirais doucement et je commençais à lui mettre, faisant exactement comme il me l’avait dit et étonnement, c’était beaucoup plus facile que ce que j’avais bien pu penser. Une fois terminé, je relevais le regard vers lui avec un petit sourire. « J’pense que c’est bon.. » Je pensais, je n’étais pas tout à fait sûre. Rapidement, je me penchais pour l’embrasser sensuellement, parce que c’était bien beau tout ça, mais il ne fallait pas que l’ambiance se refroidisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:02



Elle avait finalement accepté de le faire et m’avait même forcé à ne pas changer d’avis. Ouais, quelque part, j’avais apprécié qu’elle me tienne tête comme ça pour le faire, parce que ça voulait dire qu’elle vainquait sa peur – en quelque sorte – pour avancer et faire de nouvelles choses. C’était cool et puis j’dois dire que j’appréciais toujours quand ses mains se baladaient de ce côté-là de mon corps. M’enfin, je m’étais donc allongé sur le dos, l’invitant à s’installer sur mes cuisses pour être mieux installée et surtout avoir un meilleur accès. Si on avait gardé la position précédente, ça allait être plus compliqué donc ouais, changement de position et je me mettais à l’aider dans ses mouvements, étape par étape. « D’accord… j’aurais dû écouter plus attentivement les cours d’éducation sexuelle au lycée.. » Je souriais et puis je la regardais s’exécuter par la suite. C’était vraiment simple, mais il ne fallait pas transpercer le préservatif, c’est tout. Sachant qu’elle ne peut pas avoir la pilule vu que ça la rendait malade, le préservatif était vraiment de vigueur pour le coup. Je voyais qu’elle s’en sortait plutôt pas mal et elle n’avait donc aucune raison de stresser, vu qu’elle maîtrisait. « J’pense que c’est bon.. » Je souriais en la voyant se pencher vers moi, l’étape du préservatif terminée, pour m’embrasser avec plein de sensualité. «J’aimais, vraiment beaucoup, « C’est bon, t’inquiète, c’est pas compliqué tu vois ? » Du coup, je reprenais du poil de la bête en reprenant le dessus avec le sourire aux lèvres. Redressé, je glissais mes mains dans son dos pour retirer l’attache de son soutien-gorge, que je retirais entièrement par la suite afin de le jeter avec les autres affaires. Je la mettais sur le dos, m’allongeant sur elle pour continuer de l’embrasser et les choses sérieuses pouvaient commencer.

Nous venions de faire l’amour pour la première fois depuis qu’on était de nouveau ensemble. J’avais pas eu Thobias en tête, du moins pas autant qu’avant au point de me stopper dans mon élan. Non, là c’était moi qui gérait et elle était à moi, à personne d’autres. On s’était foutu sous les draps et on était allongé, essoufflé par nos ébats amoureux. Je la gardais contre moi, mon bras la plaquant contre mon torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:02



Comme d’habitude, j’avais fait toute une histoire pour rien. Enfin, je m’étais fait toute une histoire pour pas grand-chose. Ça m’arrivait souvent de toute manière, alors j’avais l’habitude. J’avais toujours peur, j’avais très facilement le tract et ça n’était pas facile quand on fait les études que je faisais. Parce qu’à chaque fois, avant de monter sur scène (et parfois même plusieurs jours avant de monter sur scène) je stressais comme pas possible. En fait, j’étais totalement paralysée, et parfois j’oubliais même mon texte sous la panique alors que je le savais toujours sur le bout des doigts. Et une fois que j’étais sur scène, tout allait mieux. Une fois que j’étais sur scène, je reprenais du poil de la bête parce que je savais que c’était là que je devais être. J’étais faite pour être actrice. J’étais faite pour travailler dans ce monde-là, aussi effrayant et impitoyable était-il. Et là, c’était pareil pour Aidan. J’avais beaucoup me poser toutes les questions du monde, j’avais beau avoir peur, être stressée… au moment où ce que je redoutais se passait, tout allait mieux. Tout allait mieux, parce que je savais que c’était ma place. Être contre lui, être dans son lit, dans ses bras, c’était ma place. « C’est bon, t’inquiète, c’est pas compliqué tu vois ? » J’hochais la tête avec un petit sourire. Ouais, c’était pas si compliqué que ça. Et là, ça devint moins doux puisqu’Aidan se redressa pour pouvoir finir de me déshabiller avant de prendre le dessus.

Et finalement, ça n’avait pas été aussi terrible que j’avais pu l’imaginer. J’avais eu peur qu’à un moment donné, Aidan bloque en repensant à ce qu’il avait vu en entrant dans ma chambre trois semaines plus tôt, mais finalement, non. Tout s’était plus que bien passé. Je crois qu’en fait, nous en avions tous les deux besoin. On était accrocs l’un à l’autre et on ne pouvait pas se passer plus longtemps d’un contact physique entre nous, c’était juste impossible. Et ça avait fait tellement de bien de retrouver mon amoureux. De l’avoir rien que pour moi. Couverte par le drap, j’étais allongée sur le ventre, le visage sur son épaule alors qu’il avait son bras qui me tenait contre lui. Je dessinais des petits ronds sur ton torse, essayant de reprendre petit à petit mon souffle encore accéléré par ce qui venait de se passer. « J’pensais qu’on y arriverait jamais tu sais… », murmurais-je en relevant le regard vers Aidan, un léger sourire sur les lèvres. « J’commençais à me dire qu’il allait falloir que j’apprenne à vivre sans toi et… j’sais pas si j’en aurais été capable… » C’était incroyable à quel point en plusieurs mois il avait pris une place encore plus important dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:03



On avait passé un super moment, bien plus que je ne l’aurai imaginé, je l’avoue. Même si l’initiative venait de moi, j’avais quand même une certaine appréhension puisque la tromperie était assez fraiche dans nos esprits. Mais après, je l’aimais. J’étais amoureux de Jaycee et je la voulais rien qu’à moi. Ma jalousie présente avant cet acte ne sera rien comparé à ce qui l’attend. J’ai pas encore totalement confiance en elle, surtout si elle s’approche d’autres mecs. Ca reviendra avec le temps.. Donc oui, j’allais la surveiller de près, la gardant proche de moi le plus possible. Comme maintenant, alors qu’on était tous les deux, je la tenais dans mes bras et je ne voulais plus la lâcher. Genre, comme si c’était une pensée impossible à présent. Elle était de nouveau mienne, on venait de faire l’amour ensemble pour la première fois depuis trois semaines et ça faisait du bien. Je l’avais retrouvée et c’était tout ce que je souhaitais. Ses doigts faisaient des ronds sur mon torse alors que nos rythmes cardiaques étaient tous les deux encore assez rapides. « J’pensais qu’on y arriverait jamais tu sais… » m’avouait-elle en levant le regard vers moi, sourire aux lèvres puis continuant avec sa pensée. « J’commençais à me dire qu’il allait falloir que j’apprenne à vivre sans toi et… j’sais pas si j’en aurais été capable… » Je me pinçais les lèvres en la regardant. Vivre sans elle ? J’en suis pas capable. Il suffisait de voir le rapprochement qui avait eu lieu depuis que je l’avais surprise en train d’avoir une crise. Une semaine après que je l’ai trouvé au lit avec un autre homme. A partir de ce moment-là, tout s’est enchainé et on s’retrouve à ce moment précis : nous deux qui avons scellé notre relation. « Mais on y est, c’est le principal non ? » disais-je avec un petit sourire aux lèvres. Ma main qui la gardait contre moi caressait sa peau délicatement tandis que l’autre venait au niveau de sa joue pour la caresser également. Elle était belle, elle était magnifique même et j’étais fier de l’avoir pour moi tout seul, sérieusement. « Je t’aime et jamais j’apprendrai à vivre sans toi… jamais. » C’était une évidence. Je l’aimais alors il fallait que je bosse sur moi pour pas la perdre et la garder à mes côtés, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    Sam 22 Fév - 0:04



Pendant ces trois semaines sans lui, j’en étais même venue à regretter ce qui s’était passé entre nous. Parce qu’avant que nous nous mettions ensemble, il pouvait arriver tout et n’importe quoi dans ma vie, ça ne me faisait pas peur, parce que je savais qu’Aidan serait là, et qu’il m’aiderait à aller de l’avant. Je savais que je pouvais toquer à la porte de son appartement, et dormir dans son lit après qu’il m’ait dit des mots réconfortants. Perdre son petit ami, et son meilleur ami à la fois avait été la pire expérience qui ait pu m’arriver. Parce que je m’étais retrouvée toute seule, et que même Bliss n’était pas là pour m’aider puisqu’elle m’en voulait aussi. J’avais réussi à tout perdre, en l’espace d’une seule soirée. Tant d’années à construire une belle amitié, une relation fusionnelle et complice pour qu’au final, tout s’effondre comme un château de cartes. Et ce soir, je le retrouvais enfin. Et ça faisait tellement de bien d’être à nouveau dans ses bras. Je me doutais bien que tout n’était pas totalement pardonné, qu’on risquait d’avoir des nouvelles disputes à cause de ce qui s’était passé. Je lui rebalançais souvent l’histoire de Brynn parce que ce genre de chose est difficile pas à pardonner, mais à accepter. Difficile à vivre avec. Dans un sens, ma rechute avait quand même été bénéfique, puisque ça avait été l’élément déclencheur qui avait fait qu’on se reparle à nouveau. Maintenant, j’allais devoir refaire tout un travail sur moi-même pour réussir à m’en sortir comme je l’avais fait la première fois. Que je reprenne le goût de manger aussi. Je lui avouais alors à quel point j’avais eu peur qu’on ne retrouve jamais rien de tout ça, posant mon menton sur son épaule en le regardant. « Mais on y est, c’est le principal non ? » J’hochais doucement la tête et je frissonnais en sentant ses caresses sur ma peau. Mes yeux se fermèrent lorsqu’il passa sa deuxième main sur ma joue en ajoutant, « Je t’aime et jamais j’apprendrai à vivre sans toi… jamais. » Je me mordais la lèvre et je ne pus retenir un sourire. Ca faisait tellement du bien d’entendre ça. Je crois que c’était vraiment la meilleure thérapie pour guérir le mal qui m’habitait depuis plusieurs semaines. J’ouvrais les yeux et je le regardais, me redressant un peu en murmurant, « Promis ? Quoi qu’il arrive… quoi qu’il arrive on reste ensemble… j’supporterai pas de te perdre une deuxième fois… » J’approchais mes lèvres des siennes pour l’embrasser tendrement, remontant une main dans sa nuque en faisant durer le baiser le plus longtemps possible. « Dans quelques années, quand on aura fini nos études, on pourra vivre ensemble… et j’veux devenir ta femme, et te faire autant de bébés que tu voudras… » Je déposais plusieurs petits baisers sur sa mâchoire. Ouais, c’était vraiment ce que je voulais. Être avec lui pour toujours. Et qu’on soit une famille. Il l’avait toujours un peu été d’une certaine manière..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝Contenu sponsorisé❞




MessageSujet: Re: jaydan ► we're not broken just bent.    

Revenir en haut Aller en bas
 

jaydan ► we're not broken just bent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» BROKEN.bridge ♣ why are you so serious ?
» peaky blue. ▽ already broken.
» – broken doll (JULES)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovebug :: Votre 1ère catégorie :: RP :: Jaydan-