lovebug

X
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 jaydan ▬ when we have to talk to make things better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:48



La colère que je pouvais éprouver envers Jaycee s’était doucement dissipée au fur et à mesure de notre conversation, même si à la base, c’était mal parti pour que j’arrête de l’être. Mais quand finalement, je l’ai entendu me dire de ne rien ajouter, je savais qu’elle n’allait pas bien, je le savais. Et j’avais donc décidé de lui rendre visite chez les Gammas. J’avais raccroché et puis j’avais mis mes baskets – c’est mieux pour monter dans un arbre – puis j’ai pris mes clés. Je sortais de la chambre que je verrouillais avant de sortir de la maison des Phis. Je me mettais en direction de la maison Gamma, qui était presque à côté de la maison des bleus. A côté de la porte, je teste si elle est ouverte et, malheureusement pour moi, elle est fermée. Elle avait donc bien verrouillé la porte, zut. J’inspirais et je regardais l’arbre qui donnait sur sa chambre. Je devais tenter le coup, aller, ça n’allait pas être si compliqué que ça. Je tâtais l’arbre et finalement, je décidais de m’y agripper et de monter. En quelques instants, je me retrouvais au niveau de la fenêtre de ma petite amie et j’espérais au moins qu’elle m’ouvre et qu’elle ne me laisse pas crever sur cet arbre. La dernière fois que j’étais monté sur cet arbre, c’était en boxer pour récupérer les vêtements que j’avais enlevé la veille pour lui faire l’amour. Et forcément, pour je-ne-sais-plus-quelle-raison, elle avait envoyé tous mes vêtements par la fenêtre. L’arbre, gentil comme il est, avait tout rattrapé. Et le lendemain, malgré l’état pitoyable dans lequel j’étais puisque j’avais eu un accident de voiture, j’ai dû grimper jusque dans l’arbre pour ensuite pouvoir bouger de la maison des Gammas. Enfin, c’était la belle époque et maintenant, les choses ont bien changé. Je m’approchais de la fenêtre et, finalement, elle était ouverte. Je n’avais donc pas besoin de la déranger. « Jay c’est moi, j’arrive ! » Avec agilité, j’arrivais à me démerder pour entrer dans sa chambre sans me casser la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:49



Je n’en pouvais plus. On ne faisait que se disputer, et ça me rendait malade. Aidan me reprochait d’avoir parlé à son père de l’accident que nous avions eu deux mois plus tôt alors que j’avais fait ça pour son bien, vraiment. Je savais que j’allais le fâcher en le faisant, mais franchement, je pensais qu’il comprendrait et je savais également qu’il aurait fait pareil pour moi. D’accord ou pas, il aurait fait ce qui lui aurait semblé juste pour m’aider. Je venais de faire exactement la même chose. Mais ce qui passait mal, c’était le fait que ça n’était pas la première fois que je m’en prenais plein la tronche. Je l’avais peut-être mérité pour Eden, et encore… là aussi il m’avait fait un peu trop la gueule pour au final, pas grand-chose. Le problème, c’était que je me minais pour rien et encore une fois, je me braquais très vite. Je lui avais donc dit qu’il valait mieux ne pas se parler si c’était pour s’engueuler et puisqu’il ne savait plus quoi me dire, et là, il s’était mis dans la tête de venir de voir. Sauf que je n’étais pas du tout en état. Je prenais depuis deux mois un traitement qui devait d’ailleurs bientôt se terminer d’anti dépresseurs, et déjà que ça me donnait très souvent des nausées, les engueulades avec mon petit ami ne facilitaient pas les effets secondaires des médicaments que je prenais. Une fois avoir  fermé à clefs la porte d’entrée de la maison des Gamma, je montais dans la chambre et j’allais dans la salle de bain pour aller vomir. Nice. Il ne manquait plus que ça. Je venais tout juste de manger dans ma chambre, donc c’était bien frais… bien dégueulasse quoi. Assise près des toilettes, je fronçais les sourcils en entendant quelqu’un entrer dans ma chambre… via la fenêtre ? « Jay c’est moi, j’arrive ! » Non, il ne l’avait quand même pas fait ? Apparemment si puisque c’était la seule issue possible. Incapable de me lever, je restais sur le sol de la salle de bain en marmonnant, « Je t’avais dit de ne pas venir ! » Je soupirais, surtout que ça n’était pas du tout le moment, j’étais en train de vomir mes tripes. « Laisse-moi tranquille ! », ajoutais-je en me redressant pour faire face aux toilettes, attrapant mes cheveux d’un geste rapide afin de vomir le dernier morceau de pâtes bolognaise qui me restait dans l’estomac, génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:49



Elle ne voulait pas me voir, je le savais. Mais je n’en faisais qu’à ma tête. Elle était au courant de mon caractère et quand je dis que je viens – par l’arbre en plus – c’est que je vais le faire et c’est non négociable. Alors c’est pour cette raison que j’avais fait le déplacement. Je m’étais pointé jusque la maison des Gammas pour voir ma petite amie qui n’allait visiblement pas bien. Je savais que c’était de ma faute, et je devais y remédier. J’avais encore une partie de moi qui n’était pas content qu’elle ait fait ce qu’elle ait fait. Mais bon… Je devais l’accepter. Mon père allait débarquer dans quelques jours – seul je l’espère – et je vais devoir parler avec lui de l’accident, de la perte du bébé… De mes soucis qu’a engendrés le traumatisme vécu. Ca me gavait d’avance, mais je n’avais plus trop le choix, maintenant qu’elle en a parlé avec lui. Enfin, j’étais monté dans l’arbre et j’avais réussi à passer la fenêtre pour débarquer enfin dans sa chambre en un seul morceau. J’ai flippé, je l’avoue, sur le passage. Mais bon, j’étais entier et j’allais pas me plaindre. « Je t’avais dit de ne pas venir ! » Je fronçais les sourcils, elle était dans la salle de bains ? Qu’est-ce qu’elle foutait dedans ? « Laisse-moi tranquille ! » Ca, il en était tout bonnement hors de question. Comme si j’allais la laisser tranquille alors que je savais qu’elle n’allait pas bien. Je me dirigeais vers la salle de bains pour voir ce qu’elle trafiquait et je la retrouvais assise au sol, en train de… vomir ? Je fronçais les sourcils. « Maintenant que je suis là, tu n’as pas le choix, tu vas devoir faire avec. » disais-je dubitatif vu ce que je voyais. Je retournais sa chambre, m’installant sur sa chaise de bureau. Je voyais alors la nourriture posée là. C’était encore une crise alors… Et merde. Pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt ? Je soupirais, attendant alors que ma petite amie revienne dans la chambre afin qu’on puisse parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:49



Non seulement je ne voulais pas qu’il vienne parce que nous nous étions disputés plusieurs minutes auparavant, mais également parce que je me sentais plutôt mal. Rien qu’avec mon traitement d’antidépresseur j’avais régulièrement des nausées dans l’heure qui suivait la prise des médicaments mais aujourd’hui, ça avait été encore pire. Parce que j’étais stressée pour la reprise de la troupe de théâtre et j’étais sur les nerfs parce que depuis une semaine, nous ne faisions que nous disputer Aidan et moi. Okay, peut-être que nous étions dans une phase où nous n’allions faire que ça, donc le mieux est de ne pas trop se voir afin de limiter la casse non ? Je partais au quart de tour et je prenais très vite mal ce qu’on me disait donc ça ne faisait qu’empirer les choses, surtout qu’à mon sens, je n’avais fait ça que l’aider et rien de plus, pas pour le faire chier. Assise devant les toilettes, je vomissais toutes mes tripes et j’entendais Aidan qui ne m’avait pas écouté et qui était quand même venu me voir. Il avait osé remonter dans cet arbre ? C’était inconscient, il aurait pu se faire très mal tout de même s’il était tombé de ce foutu arbre. Je me redressais en lâchant mes cheveux, tournant le regard vers Aidan qui était entré dans la salle de bain. Génial, maintenant il me voyait au plus glamour de ma forme. « Maintenant que je suis là, tu n’as pas le choix, tu vas devoir faire avec. » Je fronçais les sourcils et il retournait dans ma chambre. J’avais vomis tout ce que je pouvais – du moins, je l’espérais – et je finis par me redresser en m’appuyant sur le mur de la salle de bain. J’avais un peu le tournis mais ça passerait. Je m’avançais vers la porte de la salle de bain, restant dans l’encadrement de celle-ci au cas où j’avais besoin de vomir à nouveau. Je croisais les bras à ma poitrine, regardant Aidan avant de lui dire, « Ecoute… là je ne suis vraiment pas d’humeur à me battre encore avec toi… » Je m’avançais dans la chambre pour aller chercher l’assiette de pâtes que je m’étais préparée pour tout jeter à la poubelle, rien que l’odeur me donnait envie de vomir à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:50



J’en avais marre de me disputer avec elle… Vraiment. Mais elle ne me facilitait pas la tâche. Quand je lui dis de ne pas appeler mon père, elle doit le faire. Au moins, elle pourrait respecter mes choix de ne pas dire à mon père ce qui se passe dans ma vie vu qu’il ne daigne pas me mettre au courant de ce qui se passe dans la sienne. Mais non, elle n’en fait qu’à sa tête et elle l’appelle. Elle lui raconte tout, dans les moindres détails. Et ensuite, il m’appelle pour me dire que j’aurai du lui raconter, que j’aurai du aller le voir etc. Ouais mais non, ça ne marche pas comme ça. Il me ment, et il croit que je vais aller le voir immédiatement après quand j’ai besoin de soutien ? Non. J’agis peut-être de façon idiote, je le conçois, mais c’est ma vision de voir les choses, un point c’est tout. Donc ouais, je l’ai mal pris et elle l’a vite compris. Mais voilà, maintenant elle ne veut pas me voir et je suis pas d’accord. Autant percer l’abcès dès maintenant plutôt qu’attendre dix milles ans et que ça n’arrange rien. Le truc, c’est que la porte de la maison est fermée donc je n’avais pour choix que de monter dans l’arbre. Chose que je fis et je me retrouvais assez rapidement dans sa chambre. Le risque de tomber de trois étages était grand, mais j’ai survécu, donc tant mieux. Ma petite amie se trouvait alors dans la salle de bains et je voyais bien qu’elle était pas au top de sa forme. Vu sa position, elle était en train de vomir et je fronçais les sourcils avant de retourner dans sa chambre, m’installant sur son siège de bureau. « Ecoute… là je ne suis vraiment pas d’humeur à me battre encore avec toi… » Elle s’était posée contre le rebord de la porte de la salle de bain avant de se diriger vers le bureau, à côté de moi, pour prendre l’assiette de pâtes pour tout jeter dans la poubelle. « Je suis pas là non plus pour me battre… J’veux juste qu’on parle, c’est tout. » Avouais-je calmement. C’était vrai, je voulais juste parler, qu’on mette les choses au clair afin qu’on arrête de s’engueuler pour un oui ou pour un nom. « T’as refait une crise à cause de moi ? » demandais-je, inquiet pour sa santé. Elle n’avait pas eu de crise depuis un moment donc peut-être qu’avec ces engueulades à répétition… Ca avait pas aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:50



J’avais beau être folle amoureuse d’Aidan, ça n’était pas pour ça que je m’empêchais de lui dire ce que je pensais ou que je lui reprochais la manière dont il pouvait bien réagir. Non mais sans blague, ça n’était pas parce que je n’avais pas ma langue dans ma poche que j’étais insensible, et il ne s’en rendait peut-être pas compte, mais parfois il pouvait être vachement blessant dans ses propos. Du moins, c’était plus facile de me toucher que ce qu’il pouvait bien penser. Du coup, quand je me faisais encore une fois engueuler alors que je ne voulais que l’aider, ça me saoulait encore plus et ça me saoulait encore plus vite. Je m’étais finalement relevée pour aller voir Aidan et lui expliquer que je n’étais pas tellement en forme pour me battre avec lui. Je m’approchais du bureau où j’avais mon assiette de posée afin de jeter le reste de pattes que je n’avais pas su finir à la poubelle. « Je suis pas là non plus pour me battre… J’veux juste qu’on parle, c’est tout. » Je fronçais les sourcils, soupirant doucement en reposant l’assiette sur le bureau alors que je m’éloignais de quelques pas pour ne pas sentir l’odeur qui me donnait sérieusement la nausée. « J’ai pas la force de parler là Aidan, sérieusement, on peut pas faire ça un autre jour s’il te plais ? » Je m’asseyais sur le bord de mon lit sans le quitter du regard. Je devais être affreuse, je venais de vomir mes tripes et j’avais pleurée juste après notre appel. Le parfait mélange pour ne ressembler à rien. « T’as refait une crise à cause de moi ? » Je fronçais légèrement les sourcils, sans trop comprendre. « Refait une crise ? », répétais-je pour essayer de comprendre quand tout à coup. « Quoi ? Non, je n’ai pas fait de crise, qu’est-ce que tu crois, que j’me fais vomir dès qu’on se dispute un peu ? Je ne suis pas aussi faible que ça. » Bon, c’est vrai que je montais tout de suite au quart de tour, j’aurais peut-être dû essayer de la rassurer au lieu d’être désagréable. J’ajoutais alors plus calmement en secouant la tête, « C’est juste les antidépresseurs qui me donnent la nausée… ça plus les contrariétés de notre dispute… » Je me pinçais la lèvre et je baissais un peu les yeux. J’étais vraiment fatiguée de toutes ses disputes n’empêche. On devait passer un bel été ensemble et au final, on n’arrêtait pas de se reprocher des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:51



Peut-être que je devais me remettre en question. Enfin, c’était sûr même. Mais le truc, c’était que j’sais pas si j’en avais la force. On sortait d’une période assez compliquée à gérer entre la perte du bébé et les traumatismes engendrés par l’accident en lui-même. Et maintenant, c’était le contre coup avec les disputes incessantes. J’en avais clairement marre et je savais très bien qu’elle aussi, puisqu’elle ne cessait de le dire. Alors pour trouver une solution, le seul moyen est de discuter. Et donc, c’était la raison de ma présence dans sa chambre. On n’avait plus vraiment le choix. Je préférais le faire à chaud plutôt que d’attendre encore et encore. « J’ai pas la force de parler là Aidan, sérieusement, on peut pas faire ça un autre jour s’il te plais ? » Je secouais la tête alors que je la regardais s’éloigner tout en me regardant. Elle s’installait sur le lit, instaurant donc une certaine distance entre nous. « Et moi, je veux arranger les choses… J’en ai marre des disputes et j’veux que ça cesse maintenant. S’il te plait. » Je restais installé sur le siège, posant mon dos contre le dossier, tout en la regardant. J’avais vraiment envie de cette discussion qui n’est pas forcément des plus agréables. Mais c’est un passage obligatoire. Je lui demandais ensuite si elle venait de faire une nouvelle crise, puisque la nourriture sur sa table ne lui donnait plus envie et je l’avais trouvée dans les toilettes. « Refait une crise ? » Je hochais la tête doucement. « Quoi ? Non, je n’ai pas fait de crise, qu’est-ce que tu crois, que j’me fais vomir dès qu’on se dispute un peu ? Je ne suis pas aussi faible que ça. » Je soupirais. Je ne la pensais pas faible, au contraire. Ce n’est pas vraiment le mot que je choisirai, donc je ne disais rien, pour ne pas rajouter une couche. « C’est juste les antidépresseurs qui me donnent la nausée… ça plus les contrariétés de notre dispute… » Je fronçais les sourcils. Les antidépresseurs ? Elle prenait de ces médicaments sans m’en avoir parlé ? J’inspirais fortement, gardant mon calme pour ne rien envenimer. « Tu les prends depuis quand… ? L’accident ? » J’avais l’impression d’être à côté de la plaque, comme si elle me racontait que ce qu’elle voulait bien. Et ça m’énervait un peu, mais je comprenais aussi. Enfin, je tentais de garder mon calme le plus possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:51



Je ne pensais pas qu’être en couple avec Aidan serait si compliqué. Le truc, c’était que comme nous étions meilleurs amis, nous nous connaissions par cœur et nous pouvions plus facilement anticiper nos réactions : Aidan savait que si je voulais couper court à la conversation comme tout à l’heure au téléphone, ça voulait dire que je n’allais pas bien et que je ne voulais pas en parler plus que ça. Alors bien entendu, qu’est-ce qu’il avait fait ? Il avait escaladé l’arbre en face de ma chambre pour pouvoir me voir et me parler, comme si parler allait arranger les choses. J’avais beaucoup de mal à y croire. Dès qu’on essayait de s’expliquait, j’avais l’impression qu’on ne faisait qu’envenimer la situation et c’était effrayant dans un sens. « Et moi, je veux arranger les choses… J’en ai marre des disputes et j’veux que ça cesse maintenant. S’il te plait. » M’asseyant sur le bord du lit, je le regardais sans savoir ce que je devais lui dire au juste. J’avais juste mal au ventre, la nausée et je ne voulais pas parler. Je voulais m’enrouler dans ma couette et m’endormir jusqu’à demain en espérant que tout ceci n’était qu’un mauvais rêve. J’étais étonnée qu’il croit que j’avais replongé et que je venais de faire une crise, mais je pouvais comprendre puisque j’avais laissé de la bouffe trainer dans ma chambre plus le fait que j’avais vomi… mais non, je n’avais pas fait de crise, pas du tout même. Je lui expliquais sur un ton le plus calme possible que c’était à cause des antidépresseurs que je prenais. Il sembla étonné, et je l’étais aussi parce que je pensais vraiment que je lui en avais déjà parlé. « Tu les prends depuis quand… ? L’accident ? » Je baissais les yeux et je déglutis. Apparemment non, je ne lui en avais jamais parlé. J’espérais qu’il ne m’en voudrait pas. Franchement je ne pensais pas à lui raconter toujours ma vie, surtout quand il s’agissait de l’accident. J’hochais alors la tête en relevant le regard vers lui, « Depuis la semaine que j’ai passé au Canada oui… c’est ça qui m’a aidé à aller mieux… j’ai un traitement de trois mois, donc… il ne me reste plus que quelques semaines à le prendre… » J’esquissais un très léger sourire et j’ajoutais,« J’ai un peu peur qu’une fois le traitement fini… j’recommence à aller mal… » C’était vraiment ce qui me préoccupait le plus en même temps. J’avais terriblement peur de redevenir la Jaycee fermée et triste que j’étais après l’accident.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:52



Je savais bien qu’être en couple n’était pas facile, j’ai connu ça plusieurs fois. Mais j’avoue que là, avec Jaycee, sachant tout ce qu’il y a en jeu si jamais ça marche pas, ça fout la pression pour que tout se passe bien. C’était d’ailleurs pour cette raison que je m’étais ramené dans sa chambre ce soir. Faire en sorte qu’on mette tout à plat, qu’on fasse des efforts… Que tout s’arrange et qu’on puisse aller mieux comme il y a plusieurs semaines. Je préférais quand c’était simple, c’était une certitude. Mais quand ça devenait compliqué, le seul moyen que tout s’arrange, c’est la communication. Et je mettais ça en place ce soir, installé sur son siège de bureau tandis qu’elle reste sur son lit. Elle restait silencieuse, jusqu’à ce que j’évoque l’éventualité d’une nouvelle crise. Elle m’expliquait alors que ce n’en était pas une – qu’elle n’était pas aussi faible que ça – mais qu’en fait, il s’agissait de ses antidépresseurs. Je restais sceptique, elle ne m’en avait pas parlé. Mais je restais calme, ne voulant pas aggraver la situation actuelle. Je lui demandais donc depuis quand elle les prenait. Je supposais l’accident puisqu’elle allait vraiment mal suite à cet événement. Evidemment, je ne m’étais pas trompé. La voyant baisser les yeux, regardant le sol, j’inspirais avant qu’elle ne relève la tête en la hochant. « Depuis la semaine que j’ai passé au Canada oui… c’est ça qui m’a aidé à aller mieux… j’ai un traitement de trois mois, donc… il ne me reste plus que quelques semaines à le prendre… » Je hochais la tête tout en l’écoutant attentivement. « J’ai un peu peur qu’une fois le traitement fini… j’recommence à aller mal… » Je me pinçais les lèvres. Je ne voulais pas qu’elle aille mal de nouveau. Je me sentais déjà mal personnellement de m’être engueulé avec elle depuis quelques jours non stop. Lentement, je me levais et je m’installais à ses côtés, prenant sa main dans la mienne. Un peu de tendresse ne peut pas faire de mal. Pas maintenant en tout cas. « Tu vas revoir un médecin de toute façon non ? Avant la fin de ton traitement.. Il dira les éventualités de changement de comportement et tout… Mais j’veux que tu saches que je ferai en sorte que tu ailles bien. Que tu sois bien, le meilleur possible. » Ca ne tenait pas qu’à moi. Il y avait sa troupe aussi qui y était pour beaucoup. Et puis ça s’trouve, grâce à elle, elle ira beaucoup mieux qu’elle le redoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:52



J’avais peur. J’étais terrifiée à l’idée de revenir la Jaycee d’après l’accident, parce que cette Jaycee avait voulu s’éloigner d’Aidan, et que cette histoire nous avait blessé tous les deux. Maintenant, Aidan était parano et tout aussi terrifié que moi, mais à l’idée de me perdre parce que j’avais osé l’abandonner une fois. Malgré que ça m’ait aidé à aller mieux, je n’étais pas particulièrement fière de ce geste. Je revoyais cette scène dans ma tête parfois, surtout quand je passais tout près du parc où s’était arrivé. Moi, Jaycee, j’avais voulu mettre un terme à ma relation avec lui en sachant pertinemment que ça allait détruire notre amitié pour toujours. Et s’il y a bien une chose à laquelle je tenais encore plus que son amour, c’était son amitié. Je lui avouais donc que je prenais les antidépresseurs depuis bientôt trois mois et que donc, mon traitement allait bientôt d’arrêter et ça me faisait peur parce que je ne savais pas du tout comment j’allais me sentir. Peut-être que les antidépresseurs m’avaient aidés mais que si j’avais réussi à remonter la pente, c’était grâce à ma mère quand j’étais là-bas, ou à Bliss ? Ou le fait d’avoir retrouvée Aidan ? J’allais être bientôt fixée de toute façon. Aidan s’assit alors à côté de moi en prenant ma main et je souris légèrement, serrant mes doigts entre les siens. Fâchée ou pas, ça faisait toujours du bien de le sentir tout près. « Tu vas revoir un médecin de toute façon non ? Avant la fin de ton traitement.. Il dira les éventualités de changement de comportement et tout… Mais j’veux que tu saches que je ferai en sorte que tu ailles bien. Que tu sois bien, le meilleur possible. » Je me pinçais la lèvre et je relevais le regard vers Aidan, esquissant un mince sourire. C’est dingue, on pouvait se mettre en colère pour des bêtises, je pouvais lui parler vraiment très mal – et je ne me gênais pas en général – et tout à coup, bim, c’était presque oublié. J’ai bien dit presque. « T’es sûr que t’arriveras à me supporter si je deviens une… folle furieuse toujours en train de râler ou de me plaindre… ? » Je ris un peu et je levais les yeux au ciel, ajoutant, « Enfin… plus folle qu’aujourd’hui parce que soyons honnêtes… je suis déjà assez folle comme fille… » Il faut voir la vérité en face, j’étais loin d’être une fille normale. Les filles normales ne font pas tous les trucs que je fais genre balancer des makis dans la tronche de leur meilleure amie ou balancer les fringues de son mec dans un arbre. « Et.. concernant ton père… je… j’voulais vraiment t’aider… pour une fois, râle pas et fais-moi confiance là-dessus… » On en avait presque oublié pourquoi on s’étaient disputés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:53



Malgré le peu de temps de notre relation – enfin, relativement parlant – on avait déjà vécu assez d’épreuves. On voulait simplement arrêter tout ça, être tranquillement posé et se laisser aller dans le bonheur. Seulement, c’est pas aussi simple. Depuis quelques jours, on arrête pas de s’engueuler. C’est fatiguant à force et j’en avais marre. Clairement marre. Donc ce soir, il est temps de mettre les cartes sur table, de vider notre sac et finalement, on n’en sortira que plus fort. Elle venait donc de m’avouer qu’elle prenait des antidépresseurs depuis un moment maintenant, mais que le traitement allait bientôt arriver à son terme. Elle redoutait donc un changement de comportement sans ces médicaments. Je pouvais la comprendre… Mais je reste confiant. Elle allait se sentir bien, ce ne sont pas des médicaments qui vont la changer complètement. L’épanouissement qu’elle avait depuis plusieurs semaines n’est pas dû à ces médicaments, non. « T’es sûr que t’arriveras à me supporter si je deviens une… folle furieuse toujours en train de râler ou de me plaindre… ? » Elle se mit à rire, ce qui me fit sourire. « Enfin… plus folle qu’aujourd’hui parce que soyons honnêtes… je suis déjà assez folle comme fille… » Je caressais doucement sa peau avec mon pouce, sa main toujours dans la mienne. « Je te connais depuis plus de dix ans… Je pense pouvoir gérer ta follatitude. » disais-je alors que je déposais mes lèvres sur sa main que j’avais approché de mon visage. C’est vrai qu’elle est un peu folle cette fille, mais je m’y suis fait avec le temps. Je devais juste être présent pour elle. De toute façon, elle allait reprendre la troupe de théâtre et ça allait l’occuper, la rendre heureuse. Que je sois là ou non. « Et.. concernant ton père… je… j’voulais vraiment t’aider… pour une fois, râle pas et fais-moi confiance là-dessus… » Je soupirais, baissant la tête. Je continuais de caresser sa main et finalement, je relevais les yeux pour la regarder. « Je sais… Je sais. » J’inspirais avant de continuer. « C’est juste que t’es tellement butée… Tu ne prends même pas compte de ce que je dis, de ce que je peux ressentir. T’as une idée en tête et tu l’exécutes, peu importe ce que ça peut avoir comme répercussions sur moi. » J’avais envie de lui faire comprendre ce que je ressentais face à cette action faite dans mon dos. J’étais encore en colère contre mon père et savoir qu’il est au courant de tout… Ca n’enlève pas ça du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:54



« Je te connais depuis plus de dix ans… Je pense pouvoir gérer ta follatitude. » Rien que cette phrase me fit sourire. Dix ans… il s’en était passé tellement en dix ans. C’est fou à quel point une personne peut prendre autant d’importance dans une vie sur une si longue durée. Parfois, et même souvent, les relations évoluent dans le sens décroissant : on se rencontre et on s’entend hyper bien, mais avec le temps et les chemins qu’on empreinte, on se perd de vue jusqu’à ne même plus se parler. Avec Aidan, c’était totalement différent. Je le maltraitais lorsque nous étions enfants, j’avais fini par me confier à lui, il était devenu mon meilleur ami, presque comme mon frère, nous étions devenus les inséparables et aujourd’hui, il était l’homme que j’aimais le plus au monde. Mais qu’y avait-il après ce stade-là ? Il n’y avait rien. Nous étions arrivés à la partie la plus extrême d’une relation, et ça me faisait un peu peur parfois car je ne savais pas combien de temps ça allait durer. Certes, il savait gérer mon côté follatitude, mais pour combien de temps ? Au final, je lui parlais de cette histoire avec son père. Je ne pouvais pas m’excuser car à mon sens, j’avais pris la bonne décision, bien que ça ne soit pas de l’avis de mon petit ami. « Je sais… Je sais. » Je me mordais la lèvre, m’apprêtant à rappliquer mais il continua, « C’est juste que t’es tellement butée… Tu ne prends même pas compte de ce que je dis, de ce que je peux ressentir. T’as une idée en tête et tu l’exécutes, peu importe ce que ça peut avoir comme répercussions sur moi. » Je secouais la tête et je m’approchais un peu de lui, gardant toujours sa main fermement dans la mienne. « Non… non ça n’est pas ça le truc… », tentais-je de m’expliquer en réfléchissant à comment formuler tout ça. Je me tournais un peu plus vers lui et j’ajoutais, « Je prends en compte ce que tu me dis, vraiment. Et ce que tu peux ressentir. C’est même le truc qui m’importe le plus ce que tu peux ressentir Aidan… » Je rangeais une mèche de cheveux derrière mon oreille, fronçant un peu les sourcils, « Je savais que ça allait te mettre en colère… je le savais. Le but n’était pas de te blesser, mais de t’aider. Je t’ai forcé la main, je le sais et je sais que ça n’est pas forcément bien, mais c’est parce que j’ai l’intime conviction que ça ne peut être que bénéfique pour toi. Ton père va débarquer à Los Angeles, et je veux vraiment que tu lui parles de tout ça parce que je sais, pour l’avoir fait moi-même que ça va te soulager d’un poids énorme… » J’espérais vraiment qu’il comprenait et qu’il allait m’écouter, pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:54



Gérer sa follattitude ouais, je savais faire. Le truc, c’est que je ne savais pas du tout à quoi m’attendre quand elle arrêtera son traitement que ça me faisait un peu peur. Certes, je savais gérer. Mais si elle voulait de nouveau me quitter ? La dernière fois, quand elle allait mal, elle avait imposé cette pause et était partie se réfugier chez ses parents à Toronto, me laissant seul avec la peine que je ressentais. Je ne devais pas y repenser, on allait s’en sortir, c’était évident. Finalement elle mettait sur le tapis le sujet de mon père et là, c’était moins drôle. Je lui expliquais mon ressenti, comme quoi elle ne prenait pas en compte ma vision des choses. « Non… non ça n’est pas ça le truc… » Elle s’était rapprochée de moi, se tournant également pour bien me voir et elle commençait donc à s’expliquer à son tour. Voilà le but de la soirée après tout. « Je prends en compte ce que tu me dis, vraiment. Et ce que tu peux ressentir. C’est même le truc qui m’importe le plus ce que tu peux ressentir Aidan… » Je fronçais les sourcils, c’était pas vraiment mon ressenti de la situation en fait donc j’avais du mal à y croire. Vraiment du mal. « Je savais que ça allait te mettre en colère… je le savais. Le but n’était pas de te blesser, mais de t’aider. Je t’ai forcé la main, je le sais et je sais que ça n’est pas forcément bien, mais c’est parce que j’ai l’intime conviction que ça ne peut être que bénéfique pour toi. Ton père va débarquer à Los Angeles, et je veux vraiment que tu lui parles de tout ça parce que je sais, pour l’avoir fait moi-même que ça va te soulager d’un poids énorme… » L’entendant parler comme ça, je me mis à soupirer. Je n’avais pas vraiment la même vision qu’elle à ce propos et c’était dur de le concevoir. Pour le moment, je n’avais pas ressenti le besoin de parler à mon père et ça devait bien être pour une raison. Alors lui expliquer tout ça, ça ne changera pas grand-chose à mon état. « Peut-être oui. Mais le truc… même si ça peut être bon ou que ça peut me soulager. Il restera cette part de moi qui est en colère contre lui. Alors que si on l’avait fait à ma façon, je lui aurai parlé en tout confiance et j’aurai été mieux tout de suite après… Tu vois ? Tu m’as forcé la main et ça m’bloque… Après, j’dis pas que quand j’me retrouverai face à lui, ça s’passera mal. Mais dans l’principe, que tu l’aies fait malgré mon désaccord… J’ai pas apprécié. » Je déglutissais en inspirant lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:55



Il était en colère contre son père, et je savais que du coup, c’était beaucoup moins facile de parler de ce qui ne va pas dans ces moments-là. Prenons ma mère : je n’avais jamais été très proche d’elle pour la simple et unique raison que je la voyais comme une folle dingue hystérique et bien trop protectrice. Elle paniquait très vite pour un rien et je savais que c’était parce qu’elle m’aimait et qu’elle voulait me protéger, mais ça avait toujours crée une sorte de barrière entre elle et moi que j’avais eu du mal à dépasser jusqu’à cet accident et la semaine que je m’étais prise pour aller à Toronto. Je crois que c’était la première fois que j’avais parlé de cette manière avec ma mère. Elle  n’avait montré ni signe d’inquiétude, ni signe d’hystérie. Elle m’avait juste écoutée, elle avait séché mes larmes et elle m’avait donné les conseils d’adultes dont j’avais eu besoin. Elle m’avait confié toutes les fausses couches qu’elle avait faits après ma naissance et qui l’avaient conduite, elle et mon père à vouloir adopter. Moi aussi aux premiers abords je m’étais dit que je ne lui parlerais pas de tout ça lorsque j’étais partie au Canada, mais j’avais fini par lui en parler malgré toute la distance qu’il avait pu avoir entre nous et ça m’avait fait du bien. Un bien fou. Et ça nous avait aidés à renouer certains liens que nous avions perdus au fil des années. C’était vraiment ce que je cherchais à faire entre Aidan et son père mais ça, il ne semblait pas tellement le comprendre. « Peut-être oui. Mais le truc… même si ça peut être bon ou que ça peut me soulager. Il restera cette part de moi qui est en colère contre lui. Alors que si on l’avait fait à ma façon, je lui aurai parlé en tout confiance et j’aurai été mieux tout de suite après… Tu vois ? Tu m’as forcé la main et ça m’bloque… Après, j’dis pas que quand j’me retrouverai face à lui, ça s’passera mal. Mais dans l’principe, que tu l’aies fait malgré mon désaccord… J’ai pas apprécié. » Je me pinçais la lèvre et je baissais les yeux. Qu’est-ce que je pouvais bien répondre à ça ? Il était buté sur le fait que je l’avais fait sans son accord au lieu de voir les bénéfices que ça pouvait avoir pour lui, pour sa santé. « Je te demande juste… de lui laisser une chance de jouer son rôle de père, c’est trop demander… ? » Je soupirais et je lâchais doucement sa main pour me lever et m’approcher de la fenêtre ouverte, j’avais des bouffées de chaleur avec ces médicaments. Pour ça, j’avais hâte que ça se termine. Je m’accoudais quelques secondes à la fenêtre en regardant dehors puis je me redressais pour regarder Aidan, « Quand il m’a demandé comment on avait géré ça...j’avais honte de lui dire que je t’avais laissé tomber et que tu t’étais retrouvé ici sans personne… sans toute cette histoire de belle-mère, de mariage et de cachotteries, tu aurais pu avoir ton père et t’aurais pas été courir dans les bras de n’importe quelle blondasse à l’autre bout du pays… » N’importe quelle blondasse égal Brynn bien entendu. Maintenant que j’y repensais, Aidan avait un penchant pour les blondes : Eden, Brynn… je devais être l’exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:56



J’avais beau lui expliquer mon point de vue, elle persistait sur le fait que ça serait bénéfique pour moi. Soit. Mais comprenait-elle au moins mon point de vue ? Je ne sais pas. Au premier abord, j’en avais pas l’impression. Enfin, j’allais éviter de m’énerver pour tenter de lui faire comprendre ce que je veux lui faire passer. On était peut-être un peu trop buté pour céder mais c’était comme ça. On savait dans quoi on s’engageait quand on s’est mis ensemble de toute façon. « Je te demande juste… de lui laisser une chance de jouer son rôle de père, c’est trop demander… ? » Je haussais les épaules, ne sachant que répondre. Dans tous les cas, je saurai comment réagir uniquement quand je l’aurai en face de moi. Je ne sais pas encore quand ce sera ni comment ça va se passer. Je sais juste que, quand je l’ai eu au téléphone, il avait l’air inquiet. C’est-à-dire, la seule chose que je ne voulais pas qu’il soit. Enfin, je pourrai présenter la chose à Jaycee sous un angle qui lui parlerait mieux, par exemple sa situation avec Zahya. Mais je ne le faisais pas, pour ne rien envenimer. « On verra… » Finalement, elle lâchait ma main et se levait pour se diriger vers la fenêtre, qu’elle avait ouvert. Je la laissais faire, retirant alors mes chaussures pour m’installer en tailleur sur le lit. Au moins, une chose était bien, elle n’était pas fermée à la discussion. Mais le risque était qu’on déterre tout et que ça aille loin, très loin. Je voulais juste qu’on aille mieux… Alors j’espérais que ça soit le cas. Elle se retournait pour me regarder. « Quand il m’a demandé comment on avait géré ça...j’avais honte de lui dire que je t’avais laissé tomber et que tu t’étais retrouvé ici sans personne… sans toute cette histoire de belle-mère, de mariage et de cachotteries, tu aurais pu avoir ton père et t’aurais pas été courir dans les bras de n’importe quelle blondasse à l’autre bout du pays… » Je soupirais, baissant la tête. Je n’étais pas parfait et je faisais des erreurs. Ce qui s’était passé avec Brynn en était une malheureusement. Et Jaycee est au courant, elle risque de le garder contre moi encore un moment. « Laisse-la en dehors de tout ça, s’il te plait… » Je le conçois, elle l’avait mauvaise contre la chef des Alphas. Mais ce n’est pas une raison pour déformer la réalité et la faire passer pour une méchante femme alors que c’était pas le cas, au contraire. Brynn avait été là pour moi, pour tenter de me faire aller mieux quand Jaycee n’était plus là pour le faire. « Enfin maintenant, il sait pourquoi tu étais à Toronto sans moi… » Je n’aimais pas vraiment parler de cette période où elle m’avait laissé tomber, suffisait de voir à quel point j’étais bavard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:56



Ca n’était pas vraiment juste de ma part de remettre Brynn sur le tapis. Enfin… ça n’était pas juste de la mettre sur le tapis tout court, parce que c’était la première fois qu’on reparlait de tout ça mine de rien ou que je lui reprochais. Il pensait vraiment qu’il s’en serait sortie aussi facilement ? Que j’avais oublié toute cette histoire ? il ne pouvait même pas imaginer à quel point j’avais eu mal en voyant Brynn dans cette serviette de bain en sortant de la douche et que j’avais compris qu’ils avaient couché ensemble. J’y pensais souvent, surtout quand Aidan et moi étions fâchés. Mais je ne l’avais jamais balancé comme je venais de le faire, bien que j’aie pris soin de ne pas prononcer directement le prénom de Brynn, même si on savait tous les deux que je parlais d’elle. Mon petit ami baissa tout de suite la tête, et je me sentis alors mal d’avoir utilisé cette erreur contre lui, parce que je l’avais un peu poussé à la faire. Je l’avais quitté après tout, il pouvait bien coucher avec qui il voulait. J’allais m’excuser mais il prit la parole avant moi, « Laisse-la en dehors de tout ça, s’il te plait… » Je fronçais les sourcils : sérieusement, il la défendait là ? Moi qui allais m’excuser, bah il pouvait aller se gratter maintenant. « Enfin maintenant, il sait pourquoi tu étais à Toronto sans moi… » Je soupirais, « Ouais, il le sait. » J’allais dans la salle de bain pour prendre ma brosse à dents et commencer à me brosser les dents, parce que je venais de vomir et que j’avais besoin d’avoir une meilleure sensation dans ma bouche. J’étais en colère de le voir la défendre face à moi, parce que j’étais en colère contre elle donc je la mêlais à ce que je voulais. Déjà que je n’aimais pas les Alphas mais maintenant, c’était encore pire. Je restais silencieuse en me brossant les dents, me regardant dans le miroir de manière un peu boudeuse. Une fois fini, je m’essuyais la bouche et je revenais dans la chambre, soupirant alors doucement, murmurant presque, « Je n’arrive pas à croire que t’oses la défendre devant moi quand même. » Je pris un sac poubelle pour ranger un peu ma chambre dans laquelle c’était un peu le foutoire, ne prêtant même pas attention à Aidan. Il n’avait peut-être même pas entendu mon petit grognement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:57



Je pensais que l’histoire de New York était derrière nous, mais je m’étais trompé visiblement. Jaycee avait gardé en tête ce qu’il s’était passé avec Brynn et avait même décidé de l’utiliser aujourd’hui contre moi. Enfin, ouais, en y réfléchissant, c’était contre moi. Elle me reprochait de ne pas avoir arrangé les choses avec mon père, ce qui aurait eu pour conséquence aucune tromperie de ma part. Si je m’étais tourné vers mon père quand j’en avais eu besoin, je n’aurais pas couché avec Brynn et elle ne me reprocherait pas ça aujourd’hui. Seulement c’est le cas et on ne pouvait plus rien y faire. Je suis humain, je fais des erreurs et on peut pas me blâmer pour ça. Sauf qu’en voulant ne pas mêler Brynn à nos histoires de couple, je venais de refermer Jaycee comme une huitre, ce qui était loin d’être le but initial. « Ouais, il le sait. » Et là, je la vois s’en aller dans la salle de bains et je me rendais compte que j’avais – un peu – merdé. Je me laissais tomber sur le lit, regardant le plafond en secouant la tête. Cependant, je pensais pas à mal en disant ça. Je voulais juste qu’on parle de nos soucis, sans forcément mêler la chef Alpha à nos affaires. Je posais mon bras sur mon visage, cachant mes yeux en attendant que ma petite amie revienne dans la chambre, prête à discuter. « Je n’arrive pas à croire que t’oses la défendre devant moi quand même. » Je fronçais les sourcils alors que je me redressais pour la regarder. La défendre ? En quoi je la défendais ? Je soupirais, la regardant alors ranger ses affaires, mettre ce qu’il y avait à jeter dans la poubelle. « Je la défends pas. Je… On a nos affaires à régler et elle n’en fait juste pas partie. Tu sais très bien que j’regrette ce que j’ai fait, vraiment… Alors je vois pas pourquoi tu le mets sur le tapis alors que justement, on tente d’arranger les choses. » Je me levais du lit et je me dirigeais vers elle afin de la regarder et de savoir ce qu’elle pense. Je prenais sa main pour l’attirer vers moi, et surtout faire en sorte qu’elle me regarde. Je n’aimais pas quand elle était dans cet état, c’était pas bon. « Écoute… J’veux pas que tu t’énerves. On doit rester calme, on discute juste. Ok, tu me reproches ça, j’accepte… Mais on reste calme qu’importe ce qu’on dit, okay ? » Je ne voulais pas me retrouver à la calmer une nouvelle fois, comme il y a quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 22:59



L’imaginer avec Brynn me rendait totalement dingue. Déjà que j’avais ce problème d’infériorité depuis que j’étais avec Aidan, alors cette histoire ne m’avait pas aidé. Brynn était à mon sens plus belle que moi, et pour sûr, elle devait avoir beaucoup plus d’expérience alors coucher avec elle avait dû être mieux qu’avec moi. Je m’étais toujours dit que je n’utiliserai jamais ça contre lui parce que j’avais une part de responsabilité dans ce qui s’était passé, mais les mots m’étaient presque sortis de la bouche instinctivement. J’avais grogné ça dans mon coin pendant que je faisais un peu de rangement dans ma chambre et une part de moi espérait qu’il ait entendu et une autre, priait pour que ça ne soit pas le cas. « Je la défends pas. Je… On a nos affaires à régler et elle n’en fait juste pas partie. Tu sais très bien que j’regrette ce que j’ai fait, vraiment… Alors je vois pas pourquoi tu le mets sur le tapis alors que justement, on tente d’arranger les choses. » Je fronçais les sourcils et je me tournais vers lui, mon sac poubelle en main. « Tu viens de le dire Aidan, on a nos affaires à régler et elle en fait partie, justement. », répondais-je sèchement alors que mon petit ami se levait pour s’approcher de moi, prenant ma main en me tirant vers lui. Je le laissais faire sans pour autant faire disparaître la moue de mon visage, « Écoute… J’veux pas que tu t’énerves. On doit rester calme, on discute juste. Ok, tu me reproches ça, j’accepte… Mais on reste calme qu’importe ce qu’on dit, okay ? » J’haussais les sourcils et je lâchais sa main, croisant les bras à ma poitrine en soupirant, « Moi, rester calme ? Tu sais très bien que c’est impossible Aidan. » Je passais une main sur mon front et j’ajoutais, « Ecoute… je t’aime, d’accord ? Je t’aime plus que tout, et j’ai pas envie de te perdre. Je ne pense pas que parler des erreurs qu’on a pu faire va nous aider à aller mieux… alors on arrête d’en paler, okay ? Je suis désolée de t’avoir fâché en appelant ton père, je voulais bien faire, vraiment… » Bon, voilà, c’était dit. Je n’avais plus envie de parler de tout ça, ça ne servait absolument à rien. J’avais même l’impression que ça ne faisait qu’empirer un peu plus les choses et ça n’était pas du tout ce que je voulais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:01



J’avais merdé quand j’étais à New York mais grave. Je le savais et tout le monde le savait. Seulement, c’était moi le fautif dans l’histoire, pas Brynn. Elle n’avait rien à voir avec nos affaires actuelles, même si elle prétendait le contraire. « Tu viens de le dire Aidan, on a nos affaires à régler et elle en fait partie, justement. » Je secouais la tête, complètement en désaccord avec ce qu’elle disait. « Non, nos affaires sont que j’ai couché avec une autre femme. Son identité n’a rien à voir avec tout ça. Donc non, elle n’en fait pas partie du tout. » Je m’étais levé du lit pour aller la voir et me mettre face à elle. Je n’aimais pas vraiment quand elle se mettait à faire autre chose pendant qu’on parlait de choses sérieuses comme notre couple et tout ce qui allait avec. Je lui prenais les mains et je tentais de la calmer, mais c’était loin d’être réussi. « Moi, rester calme ? Tu sais très bien que c’est impossible Aidan. » Je soupirais, elle avait raison. Mais je ne voulais pas perdre espoir que la tension retombe pour qu’on parle calmement. Quitte à éviter le sujet Brynn ou toute prise de défense envers elle. « Ecoute… je t’aime, d’accord ? Je t’aime plus que tout, et j’ai pas envie de te perdre. Je ne pense pas que parler des erreurs qu’on a pu faire va nous aider à aller mieux… alors on arrête d’en paler, okay ? Je suis désolée de t’avoir fâché en appelant ton père, je voulais bien faire, vraiment… » Je retournais sur le lit, silencieux tout en la regardant. Ma principale envie était que tout redevienne comme avant. Simple et sans prise de tête. Tout simplement. Mais ça risquait d’être compliqué. « J’sais que tu voulais bien faire. » Je soupirais en baissant la tête, réfléchissant à comment tourner ce que j’allais dire. « Si on arrête d’en parler… On décide de ne plus utiliser tout ça lors de prochaines éventuelles disputes. Ma coucherie, ton appel à mon père, Eden. Plus rien de tout ça ne devra ressortir. On laisse ça dans le passé et on avance, ensemble, main dans la main. Ça te va ? » J’avais levé le regard vers ma petite amie, attendant son approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:02



« Non, nos affaires sont que j’ai couché avec une autre femme. Son identité n’a rien à voir avec tout ça. Donc non, elle n’en fait pas partie du tout. » Je fronçais les sourcils, et je crois que si je m’étais écouté, je l’aurais giflé rien qu’en entendant la phrase « j’ai couché avec une autre femme » et je prenais conscience pour la première fois que j’avais réellement prit ça pour une trahison, une tromperie. Et ça me faisait mal. Très mal. C’était peut-être pour ça que j’avais balancé ça comme ça et d’une manière aussi désagréable. Je lui expliquais donc en espérant que ça allait clôturer la discussion. Voilà, tout ça était partie du fait que j’avais téléphoné à son père pour lui raconter que nous avions eu un accident et que ça avait fait beaucoup de dégâts dans notre avis. A lui comme à moi. Aidan retourna sur mon lit et je restais quant à moi plantée debout à le regarder en silence. « J’sais que tu voulais bien faire. » Je me mordais la lèvre et je baissais les yeux, « Si on arrête d’en parler… On décide de ne plus utiliser tout ça lors de prochaines éventuelles disputes. Ma coucherie, ton appel à mon père, Eden. Plus rien de tout ça ne devra ressortir. On laisse ça dans le passé et on avance, ensemble, main dans la main. Ça te va ? » Ça voulait dire, tout reprendre à zéro ? Ou du moins, mettre le compteur des conneries et des erreurs à zéro. Sachant que dans sa liste, j’étais celle qui en avait fait le plus… je ne pouvais qu’approuver. Je m’approchais alors de lui et une fois à sa hauteur, je pris ses deux mains dans les miennes. « D’accord… ça me va… on oublie tout… » Mes mains toujours dans les siennes, je m’asseyais à califourchon sur lui et je finis par lâcher ses mains pour enrouler mes bras autour de son corps, cachant mon visage dans son cou avant de murmurer, « Tu sais que… quand j’ai parlé avec Eden et qu’elle m’a demandé si t’avais changé… j’lui ai… raconté comment tu étais et… elle m’a répondue pour rire un truc du genre « On croirait que t’es amoureuse de lui ! » » Je ris un peu et je reculais mon visage pour le regarder, passant une main dans ses cheveux, « Malgré que j’sois une bonne actrice, j’arrive pas à mentir quand c’est de toi qu’on parle… » Je souris un peu, tournoyant mon doigt dans les mèches de ses cheveux en le regardant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:02



J’étais pas fier d’avoir couché avec Brynn, je ne cessais de le dire à qui veut bien l’entendre. Bon, c’est pas vrai, mais vraiment, j’étais pas fier. A la base, j’avais pris le choix d’attendre que Jaycee revienne et qu’on reprenne notre histoire petit à petit. Mais les choses ont dégénéré au point que, totalement bourré, Brynn et moi finissions dans le même lit. Puis, voilà. Il s’est passé ce qu’il s’est passé, elle a été au courant et il me semblait que la page était tournée mais ce n’était visiblement pas le cas. Mais on allait faire en sorte que ça soit une page tournée, oui. On allait mettre tout derrière nous et recommencer sur une page blanche. Dès qu’un sujet nous énervera, on arrêtera d’en parler ou on se calmera tout seul. Elle avait l’air d’aimer cette idée vu qu’elle s’approchait de moi, attrapant mes deux mains dans les siennes. « D’accord… ça me va… on oublie tout… » Je lui souriais en hochant la tête alors qu’elle continuait de se rapprocher de moi. Elle s’installait à califourchon sur moi, fourrant sa tête dans mon cou et, naturellement, j’enroulais mes bras autour d’elle pour la réconforter le plus possible. La vague d’engueulade était terminée, et c’était soulageant. « Tu sais que… quand j’ai parlé avec Eden et qu’elle m’a demandé si t’avais changé… j’lui ai… raconté comment tu étais et… elle m’a répondue pour rire un truc du genre « On croirait que t’es amoureuse de lui ! » » Je me mis à sourire, riant même légèrement. Elle était amoureuse de moi de toute façon, donc l’entendre dans ses paroles ne m’étonnerait même pas. Afin de me regarder, elle reculait son visage, malgré tout proche du mien. « Malgré que j’sois une bonne actrice, j’arrive pas à mentir quand c’est de toi qu’on parle… » Je hochais la tête, plongeant mon regard dans le sien. Je posais mes lèvres sur sa mâchoire, restant silencieux quelques instants avant de me mettre à prendre la parole. « On devrait lui dire qu’on est ensemble, toi et moi. Je suppose que tu ne lui as pas dit et je ne l’ai pas fait non plus… J’trouve qu’on est malhonnête pour le coup. » Je décalais mes lèvres jusqu’aux siennes, pour l’embrasser tendrement, avec douceur. Je la retrouvais à mon plus grand bonheur. Sa colère s’était dissipée, et c’était le principal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:04



En fait, ça n’était pas tellement ma voix ou la manière dont j’avais pu parler qui m’avait trahi auprès d’Eden. C’était le fait que je lui avais présenté Aidan sous son meilleur jour alors qu’elle comme moi savions très bien que si il n’y avait pas plus entre nous, j’aurais fait une description plutôt différente de mon petit ami. Je lui aurais dit pour rire qu’Aidan avait la même tête qu’au lycée mais sur un corps plus grand et j’aurais donné deux ou trois détails qui ne l’auraient pas avantagés, parce que j’aurais voulu l’embarrasser devant son ex petite amie. Or, je n’avais rien fait de tout ça. Je n’avais fait que de parler de ses vrais traits physiques qui, aujourd’hui me faisaient beaucoup plus d’effets qu’avant. Il parait qu’on voit lorsqu’une femme est amoureuse en la regardant dans les yeux, et je me demandais si Eden avait vu quelque chose dans les miens à ce moment-là. Peut-être, parce que j’étais vraiment folle d’Aidan, disputes ou pas. Je pouvais parfois le traiter d’idiot, d’abrutit ou de n’importe quoi, il restait l’homme que j’aimais. Assise sur lui, je profitais de notre proximité, savourant son odeur et ses bras qui me serraient contre lui. Là, je me sentais bien. Tellement bien. « On devrait lui dire qu’on est ensemble, toi et moi. Je suppose que tu ne lui as pas dit et je ne l’ai pas fait non plus… J’trouve qu’on est malhonnête pour le coup. » Je me mordais la lèvre et je le regardais, sans trop savoir quoi dire. Au final, je fermais les yeux en le laissant m’embrasser, glissant une main sur sa joue en prolongeant doucement. Gardant ma main sur sa joue, je reculais légèrement le visage pour le regarder, murmurant, « Elle va me détester de lui avoir menti… parce que je lui ai dit que j’étais en couple avec un ami à toi que tu m’avais présenté et… » Je me mordais la lèvre, ajoutant,« … j’lui ai aussi dit que t’étais célibataire depuis un bon bout de temps… » Je soupirais et je cachais mon visage dans son cou à nouveau, un peu honteuse, « Pardon… pardon pardon pardon.. j’voulais juste… voir sa réaction parce que… j’avais peur qu’elle veuille te récupérer et...j’avais peur que tu te rendes comptes que c’était elle que tu voulais… » Mes craintes étaient un peu fondées quand même ! Ce qui est fait est fait de toute manière, on ne pouvait rien y changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:04



Jaycee ne m’avait pas raconté sa rencontre avec Eden et ce soir, c’était la première fois qu’elle le mentionnait calmement, en rigolant. C’était déjà un pas en avant. Eden avait remarqué que Jaycee était amoureuse de moi en l’entendant simplement dire quelques mots sur moi. C’était bon signe non ? Enfin, bon signe que Jaycee et moi c’était vrai, sincère et tout ce que vous voulez. On peut pas faire croire qu’on est amoureux – non pas que je ne crois pas les sentiments de Jay, faut pas se méprendre, mais c’est une vraie preuve. Enfin de toute façon, on avait pas énormément à dire dessus, enfin je crois. Elle était installée sur moi, à califourchon et j’avais enroulé mes bras autour d’elle afin de lui montrer que tout était derrière nous et que là, elle était à moi et rien qu’à moi. « Elle va me détester de lui avoir menti… parce que je lui ai dit que j’étais en couple avec un ami à toi que tu m’avais présenté et… » Mes lèvres avaient quitté les siennes avant qu’elle se soit mise à me parler, à mon plus grand regret. « … j’lui ai aussi dit que t’étais célibataire depuis un bon bout de temps… » Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle avait dit ça à mon ex, sachant qu’elle avait peur que je retombe dans ses bras. C’était assez étrange mais c’est l’esprit de Jaycee après tout. Et elle avait l’air de s’en vouloir puisque très vite, elle enfouissait son visage dans mon cou comme pour se cacher. « Pardon… pardon pardon pardon.. j’voulais juste… voir sa réaction parce que… j’avais peur qu’elle veuille te récupérer et...j’avais peur que tu te rendes comptes que c’était elle que tu voulais… » Je caressais ses cheveux et puis d’un geste habile et maitrisé, je nous retournais pour qu’on soit tous les deux allongés sur le lit, moi sur elle. Je me laissais glisser sur le côté, posant ma main sur son ventre et calant ma tête contre mon autre main, accoudée. « J’t’en veux pas… J’comprends juste pas ton raisonnement. Mais soit… C’est toi que j’veux, toi et toi seule. Parce que j’t’aime comme un dingue Jay, comme un dingue. » ajoutais-je avec un sourire aux lèvres. A mon tour, j’enfouissais mon visage dans son cou, restant alors comme ça, tous les deux allongés l’un contre l’autre. J’étais bien avec elle, vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:06



Je m’étais enfoncée dans mes mensonges avec Eden, il faut bien l’avouer. Mais en même temps, elle me posait tellement de questions, et je ne voulais tellement pas lui dire qu’Aidan et moi étions en couple. Pourtant, la tête qu’elle aurait tirée si je lui avais dévoilé aurait été mémorable, parce qu’elle était une des personnes qui nous connaissais le mieux à vrai dire, même si nous ne nous étions pas vus depuis longtemps. Elle devait s’imaginer qu’une idylle entre mon meilleur ami et moi était impossible car notre amitié n’avait jamais été basée sur une quelconque ambiguïté. Déjà que cette histoire nous avait fait peur à tous les deux lorsqu’elle avait commencé, alors je n’ose même pas imaginer la tête d’Eden si je lui avoue être folle amoureuse d’Aidan. Mais un mensonge en entraînant un autre… maintenant, j’allais passer pour une folle furieuse qui avait voulu marquer indirectement son territoire sans même avoir la preuve qu’Eden était une menace. Si j’avais été honnête avec elle, elle n’aurait pas posée certaines questions et donc, ça ne m’aurait pas entraîné à mentir. Enfin, maintenant ce qui était fait était fait et nous ne pouvions pas revenir en arrière. Au pire, elle allait m’en vouloir quelque temps mais j’espérais que ça lui passerait. J’avais caché mon visage dans le cou de mon petit ami en m’excusant d’avoir été une si… grosse menteuse et je resserrais mon étreinte autour de son corps lorsqu’il nous fit basculer sur le lit, allongés. Je le regardais alors qu’il était en face de moi et je posais ma main sur la sienne située sur mon ventre, remontant lentement mes doigts le long de son bras pour caresser sa peau. « J’t’en veux pas… J’comprends juste pas ton raisonnement. Mais soit… C’est toi que j’veux, toi et toi seule. Parce que j’t’aime comme un dingue Jay, comme un dingue. » Je me mordais la lèvre, et sans le maîtriser, un sourire large et complètement débile se dessina sur mes lèvres. Je réduisais petit à petit la distance entre nous pour frôler ses lèvres, murmurant, « Comme un dingue ? Genre, dingue dingue ? » Je ris un peu et je l’embrassais doucement en prenant bien mon temps pour profiter du baiser. Le genre de baiser que nous n’avions pas beaucoup eu avec toutes ses disputes. « On lui donnera rendez-vous et on lui en parlera ensemble, okay… ? » Je tirais mon oreiller vers moi pour le placer sous ma tête et je le regardais, ajoutant, « Comme ça tu seras là pour faire le bouclier si elle veut m’éventrer ! » Je me tournais sur le dos pour regarder le plafond, restant silencieuse quelques secondes avant de dire, « Je sais pourquoi on se dispute tant depuis quelques temps… on oublie de jouer sur les deux tableaux… » Je le regardais puis je m’expliquais, « Ce qui est bien avec notre couple, c’est qu’on est des amoureux, mais on est aussi des meilleurs amis… enfin, moi je te considère toujours comme tel… or, jamais je n’aurais douté en Aidan mon meilleur ami en temps normal… » Je ne savais pas trop si il comprenait ce que je voulais dire, mais c’était plutôt clair dans ma tête et j’étais persuadée que c’était l’explication à tout ça. Il fallait qu’on continue de se voir comme des meilleurs amis et pas que comme un couple, parce que notre couple était nouveau, mais notre amitié elle était vieille et solide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   Ven 21 Fév - 23:07



Les mensonges n’étaient pas la solution, mais Jaycee s’était fourrée dedans jusqu’au cou et ça allait être compliqué pour elle – comme pour moi quelque part – d’expliquer les raisons de ces mensonges gros comme des maisons. Après, je ne savais pas vraiment comment allait réagir Eden quand elle apprendrait que Jaycee et moi étions ensemble depuis bientôt cinq mois. Il n’y avait aucune raison qu’elle nous en veuille, je pense. J’veux dire par là qu’elle devrait être contente pour nous non ? Je continuais de l’espérer, sans trop me poser de questions. Après, si elle voulait nous en vouloir, tant pis, mais ça serait dommage. Tous les deux à présent allongés sur le lit, je la regardais, ma main sur son ventre avant d’enfouir mon visage dans son cou. Seulement, avec mes paroles, je la fis réagir du bon côté donc je relevais la tête pour la regarder, petit sourire en coin. « Comme un dingue ? Genre, dingue dingue ? » Je hochais la tête sans dire quoique ce soit d’autre. Je l’aimais, comme un fou. Et rien ni personne ne pourra nous enlever ça. Elle se mit donc à m’embrasser et je n’hésitais pas à lui rendre ce baiser amoureux et tendre. « On lui donnera rendez-vous et on lui en parlera ensemble, okay… ? » Je hochais une nouvelle fois la tête. « Ouais, ça me semble être la meilleure chose à faire. » Je déposais mes lèvres sur sa joue alors qu’elle avait tiré son oreiller pour être bien placée confortablement. « Comme ça tu seras là pour faire le bouclier si elle veut m’éventrer ! » Je me mis à rire, elle se faisait de ces films des fois, c’en était vraiment drôle. Mais je l’aimais comme ça après tout. « Ouais enfin j’espère pas qu’on en arrive à là, c’est que Eden hein.. » Alors elle s’installait sur le dos, regardant le plafond pendant plusieurs instants avant de reprendre la parole. « Je sais pourquoi on se dispute tant depuis quelques temps… on oublie de jouer sur les deux tableaux… » Je fronçais les sourcils, ne comprenant pas au premier abord ce qu’elle voulait dire. « Ce qui est bien avec notre couple, c’est qu’on est des amoureux, mais on est aussi des meilleurs amis… enfin, moi je te considère toujours comme tel… or, jamais je n’aurais douté en Aidan mon meilleur ami en temps normal… » Je voyais mieux le message qu’elle voulait faire passer et je hochais la tête. Oui, c’est vrai qu’on faisait passer notre couple avant tout en ce moment, ce qui avait pour conséquence de zapper notre amitié, la confiance qu’on avait l’un pour l’autre. « On va tâcher de ne pas oublier tout ça alors… Et on ira bien. Et on perdurera tous les deux. Il me semble qu’on a toutes les cartes pour faire un couple solide et durable. » disais-je en souriant, caressant alors sa main qui se trouvait sur la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝Contenu sponsorisé❞




MessageSujet: Re: jaydan ▬ when we have to talk to make things better   

Revenir en haut Aller en bas
 

jaydan ▬ when we have to talk to make things better

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Please turn aside and make way for Biwi \o/
» Make your horse [Graphisme]
» He said "I am the devil, boy, come with me And we'll make many storms" + the-last-shewolf
» Mister Minister
» N&M Ҩ Teach me to act like a man, talk like a man, walk like a man, and spit like a man.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovebug :: Votre 1ère catégorie :: RP :: Jaydan-