lovebug

X
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:12


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je ne savais pas ce que ça voulait dire le fait que je sois toujours aussi… câlin avec elle. De l’amour ? Je ne pense pas, c’était trop tôt. Mais c’était clair que c’était de l’attachement et franchement, ça pouvait me faire peur pour la suite. Que se passerait-il dans une semaine, un mois… six mois ? On deviendra un couple, nous qui étions alors simplement des meilleurs amis.. J’avais peur, oui, j’avais peur de trop m’attacher, d’être son copain puisque c’était ma seule et meilleure amie et je n’avais pas envie que tout parte en fumée entre nous si jamais une relation amoureuse venait à mal se terminer. Je n’espérais pas, vraiment pas. Je tenais trop à Jaycee pour qu’il arrive quoique ce soit à notre relation… Mais j’avais peur malgré tout. Quand elle m’avouait qu’elle trouvait ça drôle que je doive monter dans l’arbre pour récupérer mes affaires, je n’étais pas d’accord. D’une, j’étais en boxer. De deux, même si on était en Californie, il faisait froid le matin ! Mh…non tu as raison, ça n’est pas marrant parce que je ne veux pas qu’une fille qui se balade te voie comme ça… Je me mis à la regarder. Jalousie dans l’air ? Ça me faisait sourire en fait. C’était… mignon, ouais c’est le mot. Tu sais que si une me fille me voit, elle pensera simplement que je suis un idiot d’avoir mes affaires dans un arbre, rien de plus… Enfin, vu la situation, c’est ce que je penserais. Puis je la rassurais pour la pharmacie, si jamais on nous voyait ensemble au rayon des préservatifs. Mais j’avais déjà une idée en tête pour ça, une idée plutôt simple qui n’est autre que prétendre. Et je finissais par l’embrasser de nouveau. C’est pas nouveau, mes lèvres étaient attirées par les siennes. Ça me va… Je souriais entre deux baisers, content que ça lui convienne comme plan. Puis forcément, une idée me venait seulement maintenant, une idée qui aurait pu éviter qu’on se lève aussi tôt. Et elle ne le prenait pas vraiment bien… Attends, tu es en train de me dire que tu m’as réveillé à six heures du matin pour rien ? Je haussais les épaules, faisant un regard qui montrait que j’étais désolé. Ça ne changeait pas grand-chose, elle me poussait. Bon eh bien, privé de bisous et de caresses jusqu’à ce qu’on aille à la pharmacie puisque monsieur me réveille à pas d’heure pour rien ! Je soupirais et regardais l’heure qu’il était. Sept heure… Il est peut-être temps de prévenir le pote pour qu’il me ramène des affaires, il me semble avoir laissé des affaires chez lui. Enfin en attendant, il reste toujours un préservatif et on a du temps à tuer… J’attrapais mon portable pour lui envoyer un sms et donc je lui demandais de me ramener le sac que j’avais oublié l’autre jour chez lui, en espérant qu’il réponde pour prouver qu’il est réveillé. Message envoyé. Et je veux te rappeler encore une fois qu’on en serait pas là si tu n’avais pas foutu mes affaires dehors ! Je remuais bien le couteau dans la plaie. Du coup, je m’asseyais, dos contre sa tête de lit et je regardais mon portable. Bah oui, pas de baiser ni de caresse, faut bien que je m’occupe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:13

Tu sais que si une me fille me voit, elle pensera simplement que je suis un idiot d’avoir mes affaires dans un arbre, rien de plus… Je ne pouvais pas m’empêcher de lever les yeux au ciel : comment ça elle pensera simplement qu’il est un idiot d’avoir ses affaires dans un arbre ? Elle allait surtout pouvoir le mater. Et sans mentir, Aidan était très loin d’être désagréable à regarder. En tout cas, si je voyais un mec à moitié nu dans un arbre, je n’hésiterais pas à laisser mes yeux se balader dessus. Est-ce que ça me dérangeait qu’une autre fille le voit comme ça ? Un peu, je dois bien l’avouer, mais je n’avais pas le droit à me montrer jalouse. C’est vrai, nous n’avions rien signé, nous n’avions pas convenu que nous ne pouvions pas voir ailleurs. Peut-être que nous aurions dû…mais peut-être qu’il n’en avait pas envie ? Il fallait sérieusement que j’apprenne à ne pas me prendre la tête pour un rien ma parole. Je le poussais doucement, lui faisant comprendre que je n’étais pas du tout d’accord de un, avec le fait qu’il ne monte pas en boxer dans l’arbre, et deux, qu’il appelle un ami. C’était beaucoup moins drôle comme ça. Je le privais donc de bisous et de caresses, et il soupira en prenant son téléphone pour textoter son fameux ami. Enfin en attendant, il reste toujours un préservatif et on a du temps à tuer… Je plissais les yeux et je secouais la tête, « Ttttt, j’ai dit pas de bisou ni de caresses, alors encore moins de…encore moins de sexe ! » Je ris un peu et il répondit, Message envoyé. Et je veux te rappeler encore une fois qu’on en serait pas là si tu n’avais pas foutu mes affaires dehors ! Je levais les yeux au ciel, « Voyons cette affirmation sous un autre angle…. Si tu ne m’avais pas cherché, je n’aurais pas été jusque-là ! Ou si tu avais cédé avant… » J’haussais les épaules avec un petit sourire sur les lèvres et je m’étirais, « Bref…en attendant que ton pote vienne et en attendant que la pharmacie ouvre, je propose de prendre une douche ! » Je me levais et j’allais ouvrir ma commode pour sortir des sous-vêtements, prenant soin d’en prendre des assez sexy. Je les posais sur le bord du lit et j’attrapais une petite robe et des bas. Je regardais alors Aidan et j’ajoutais, « Enfin, JE vais prendre une douche, puisque tu n’as pas le droit de venir… » J’haussais les épaules, gardant ce petit sourire en coin et j’allais dans la salle de bain avant même qu’il ne réagisse, fermant la porte derrière moi en me découvrant pour aller dans la cabine de douche et allumer le robinet à l’eau bien chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:13


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je ne savais pas à quoi elle pensait quand elle avouait qu’elle ne voulait pas qu’une autre fille me voie. En fait, c’était surtout que je ne savais pas trop comment le prendre, si jamais c’était de la jalousie. Du coup, je faisais mine que sa « jalousie » ne soit pas venue jusqu’à mon cerveau et je continuais comme si de rien était. Après tout, je ne suis que son meilleur ami avec qui elle couche de temps en temps… en espérant que je reste le seul. Non pas que je serai jaloux si elle le faisait avec quelqu’un d’autre mais… si, je le serai en fait. J’avais cette envie d’être le seul homme important dans sa vie, assez important pour être le seul de privilégier de ce corps. Enfin, quand je mentionnais finalement que quelqu’un pouvait me ramener des affaires, elle n’était pas si contente que ça. Pourquoi ? Sûrement qu’elle aurait aimé énormément me voir grimper sur cet arbre pour récupérer mes affaires. Mais non, je ne voulais pas. Déjà que j’avais ce truc à la tête, m’écorcher toute la peau pour grimper sur un arbre, non merci. Du coup, j’essayais quand même d’avoir un peu d’attention de sa part en attendant que j’aie des affaires et qu’on puisse aller à la pharmacie. Je lui confiais qu’il restait encore un préservatif et qu’on pouvait s’occuper… Ttttt, j’ai dit pas de bisou ni de caresses, alors encore moins de…encore moins de sexe ! Je soupirais alors que je me rallongeais dans le lit, me couvrant du drap. Bah ouais, j’étais nu et j’étais un peu pudique quand même. Je lui rappelais alors que si on en était arrivé là, c’était de sa faute, faut bien l’avouer. Elle ne le voyait pas comme ça, évidemment. Voyons cette affirmation sous un autre angle…. Si tu ne m’avais pas cherché, je n’aurais pas été jusque-là ! Ou si tu avais cédé avant… Je soupirais encore une fois. De toute façon, le fait est que mes affaires étaient sur cet arbre. Bref…en attendant que ton pote vienne et en attendant que la pharmacie ouvre, je propose de prendre une douche ! Toujours allongé et recouvert du drap, je la voyais se lever et regarder dans sa garde-robe pour prendre les affaires qu’elle mettrait aujourd’hui. Des sous-vêtements sexy, une robe assez canon… Ça allait être dur de résister dehors. Enfin, JE vais prendre une douche, puisque tu n’as pas le droit de venir… Et me voilà revenu à la réalité. Je me faisais déjà une bonne idée de ce qui allait se passer sous cette douche… Aussitôt dit, elle était dans la salle de bains, et j’entendais déjà l’eau couler. Regardant mon portable, mon pote avait répondu que c’était pas possible… J’étais tenté de la rejoindre mais… à la place, je me redressais, attrapais mon boxer pour l’enfiler et je me levais. Je récupérais également mes chaussettes et mes chaussures que j’enfilais aussi. Bon, je descends ! Mon pote peut pas me ramener mes affaires donc je vais devoir monter dans l’arbre comme ça. Bonne douche et à tout à l’heure ! Je souriais et finalement je sortais de sa chambre, descendant d’un pas léger les deux étages et je me retrouvais dehors, au pied de l’arbre. Je voyais mes affaires et je sentais que j’allais en avoir des blessures de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:13

Franchement, je ne savais pas du tout comment j’allais faire pour tenir une journée entière après la nuit que nous avions passée. Surtout qu’il était sept heures du matin et que nous étions déjà levé, et Aidan semblait au taquet car il avait voulu utiliser le dernier préservatif qu’il nous restait. Il avait intérêt à me laisser faire des siestes entre deux câlins aujourd’hui, parce que je ne tenais pas à m’endormir en plein milieu tellement j’étais crevée. C’était rare que je dorme si peu, alors je n’avais pas du tout l’habitude. Je voyais bien qu’au fond, je l’agaçais un peu avec mes histoires comme quoi ça n’était pas totalement ma faute que ses affaires se soient retrouvées dans l’arbre mais aussi le fait que je lui dise non pour le câlin. Bon, je faisais ça plus pour le taquiner que pour le faire vraiment chier, même si une bonne douche ne pourrait vraiment pas me faire de mal, surtout si nous devions en public le temps d’aller à la pharmacie : je faisais très attention à mon image alors je ne tenais pas à ce qu’un petit détail soit objet à une moquerie, encore plus si nous croisions une Alpha en route. Une fois sous la douche, je me sentais un peu seule en fait. Finalement, j’aurais bien aimé qu’il vienne me rejoindre et j’imaginais déjà ce qui aurait pu se passer. Au pire nous avions encore toute la journée pour faire une petite escapade dans la douche. C’est drôle, maintenant que j’étais « sexuellement active » je me découvrais des fantasmes auxquels je n’aurais jamais pensé avant. J’étais en train de me laver les cheveux quand tout à coup, j’entendais Aidan me dire, Bon, je descends ! Mon pote peut pas me ramener mes affaires donc je vais devoir monter dans l’arbre comme ça. Bonne douche et à tout à l’heure ! Un léger sourire se dessina sur mes lèvres et je me dépêchais de rincer mes cheveux : mon Dieu, je ne voulais pas rater ça ! Je sortais de la douche assez rapidement, et j’enfilais une serviette de bain autour de moi, ainsi laissant mes longs cheveux bruns dégouliner dans mon dos. Je sortais de la salle de bain et j’allais à la fenêtre de ma chambre, ouvrant celle-ci pour m’appuyer sur le bord. J’amenais mes doigts à ma bouche pour le siffler, mais pas trop fort histoire de ne pas attirer l’attention et je lui lançais un petit sourire, lui disant alors, « Allez ça n’est pas si haut ! » Je me mordais la lèvre, regrettant quand même un peu e que j’avais fait : et s’il se faisait encore plus mal ? J’allais m’en vouloir, c’était sûr et certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:14


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je me rendais compte que j’étais fatigué et que, sûrement après être rentré de la pharmacie, je me rendormirai comme un bébé. L’épuisement de la nuit puis l’épuisement qui m’attend à monter dans l’arbre pour récupérer mes affaires étaient les principaux acteurs de ma fatigue actuelle. Connaissant Jaycee, je sais qu’elle aussi voudra se reposer. Elle aimait bien dormir et cette nuit était beaucoup trop courte pour elle. Donc c’était plutôt bien ma veine, nous pourrions nous reposer tranquillement une fois qu’on aura tout fait. Alors qu’elle allait sous la douche, je me retrouvais comme un con dans le lit. Ouais, j’étais tenté de la rejoindre sous la douche mais j’avais pas envie de me faire recaler encore une fois. Certes, c’était peu probable vu le sourire en coin qu’elle avait quand elle se dirigeait vers la salle de bains, mais je n’avais pas envie de tenter. Et quand j’ai vu que je n’aurai pas d’autres affaires, je me suis décidé à monter dans l’arbre. Alors je m’habillais de mon boxer et je prenais quand même mes chaussures. Monter pieds nus dans un arbre, c’était pas du tout agréable. J’étais quand même bien heureux qu’elle ne les ait pas lancés. Donc je descendais en essayant d’être le plus discret possible. Je ne voulais pas me faire remarquer des autres Gammas. Une fois au pied de l’arbre, je réfléchissais à mon plan d’attaque quand j’entendis Jaycee parler du haut de la fenêtre. Allez ça n’est pas si haut ! Je secouais la tête doucement, n’en revenant pas de ce qu’elle disait. M’en fichant à présent des autres, je me mettais à crier. J’aimerais bien t’y voir toi ! Et dans la même tenue que moi ! Mais bon, c’était impossible qu’un jour, j’arrive à lui faire ça. Même si au départ ça pouvait être marrant, je n’étais pas aussi… cruel, bien que le mot soit trop fort pour ça, pour lui infliger ça. Après avoir soufflé un bon coup, je m’y mettais. Je commençais à m’agripper à une branche, puis à une autre, et petit à petit, je montais dans l’arbre, jusqu’à arriver à mes affaires. Je les faisais tomber les unes après les autres au sol et puis une fois que ce fut fait, je redescendais. Je ne voulais pas m’attarder, surtout que je commençais à avoir froid. Une fois en bas, j’attrapais tout et je retournais à l’intérieur. Enfin, sur le chemin, je voyais un groupe de filles qui me regardaient et qui me faisaient des signes. Flatté, je leur fis un signe de… remerciement ? A vrai dire, je ne savais pas trop ce qu’on faisait dans ces cas-là. Je rentrais dans la maison des Gammas et je remontais au troisième étage, me retrouvant dans la chambre de Jaycee. Posant mes affaires à terre, je me laissais tomber sur le ventre sur son lit, épuisé. Plus jamais ça Jaycee… Promets le moi ! J’avais plusieurs égratignures sur le corps maintenant, en plus de celles au visage… Super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:14

Il faisait plutôt frisquet dehors, et je regrettais très vite d’avoir ouvert la fenêtre pour le regarder faire. Mais comment est-ce que je pouvais louper ça, sincèrement ? C’était juste excellent : j’allais voir mon meilleur ami, en boxer, escalader un arbre afin de récupérer ses vêtements que j’avais pris le soin de balancer à travers la fenêtre dans la nuit. C’était ma façon de le persécuter encore à l’âge adulte. Parce que c’était mon genre de lui faire des coups vache dans ce genre lorsque nous étions plus jeunes et je ne pouvais pas m’empêcher de continuer encore aujourd’hui de temps en temps. Enfin…ça n’avait rien de méchant, bien sûr. Ça m’amusait, et en général, Aidan me le rendait bien. Appuyée sur le bord de la fenêtre, je le dévorais du regard en lui disant que ça n’était pas si haut que ça. Il releva le regard vers moi, disant alors en criant, J’aimerais bien t’y voir toi ! Et dans la même tenue que moi ! J’éclatais de rire et j’hochais la tête, l’observant monter assez facilement sur l’arbre, branche par branche pour récupérer sa veste, son haut et son jean. Il fit tout tomber à terre et je me redressais en l’applaudissant, histoire de me moquer encore un peu de lui. Toujours en silence, je le regardais descendre en me mordant la lèvre, quand une bande de filles ricanaient comme des connes et lui faisaient signe. Je fronçais les sourcils un peu plus en le voyant leur faire signe à leur tour : bon, okay, là j’étais carrément verte de jalousie et je détestais ces filles. Je fermais la fenêtre, commençant à voir sérieusement froid alors qu’Aidan remontait dans ma chambre. Je croisais les bras, le regardant se laisser tomber sur mon lit à plein ventre. Plus jamais ça Jaycee… Promets le moi ! Je souris légèrement et je m’asseyais sur le bord du lit à côté de lui, passant mes doigts doucement dans son dos en hochant la tête, « Promis… » Je ris un peu et je jetais un regard vers l’heure : presque sept heures et demi. « En tout cas, tu étais très sexy en mode monkey dans l’arbre… » Je cachais un sourire et je me levais pour aller dans la salle de bain, « D’ailleurs y’a pas que moi qui me suis rincé l’œil » Je n’avais pas pu m’empêcher de parler de ces filles qui lui avaient fait signe. Je retirais la serviette pour me sécher les cheveux, et j’enfilais ma petite culotte, mon soutien-gorge et mes bas avant de revenir dans l’encadrement de la porte, « Allez bouge-toi… promis, je me ferai pardonner quand on rentrera de la pharmacie… » Je m’appuyais à l’encadrement de la porte, posant une main sur ma hanche en le regardant. Le temps qu’il se lève, qu’il se lave vite fait et qu’il s’habille, il serait l’heure d’aller à la pharmacie pour qu’on puisse revenir s’enfermer ici et ne plus mettre le pied dehors de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:15


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Devoir rattraper les bêtises de Jaycee –parce que oui c’en était une- j’avais l’habitude. Enfin, disons que quand j’étais plus jeune, c’était de la persécution de sa part. Trop gentil, je me faisais avoir comme un haricot. Ca continuait encore aujourd’hui, la preuve. Je me retrouvais à grimper dans un arbre seulement vêtu d’un boxer. Non mais sérieusement, où va le monde. Alors qu’elle était accoudée à la fenêtre, moi je m’occupais de récupérer mes affaires. Dès qu’elles étaient toutes en bas, je redescendais. Ce n’est qu’au moment où j’allais retourner dans la maison des Gammas que j’ai vu ce groupe de filles. Je me mettais forcément à sourire puisque j’avais quelques admiratrices mais très vite je remontais retrouver Jaycee. Même si j’étais flatté, je n’en avais pas grand-chose à faire de ces filles… Chose qui était assez inhabituelle chez moi d’ailleurs. Mais une fois dans la chambre, je me laissais tomber sur le lit, lui faisant promettre de ne plus jamais faire ça. Promis… En tout cas, tu étais très sexy en mode monkey dans l’arbre… Je souriais, appréciant ce compliment venant de sa part. Je crois même que je l’appréciais plus que les admiratrices réunies qui me faisaient signe. Enfin, c’était assez bizarre quand même. Merci… Ahah… En fait c’est pour ça que tu les as balancé dans l’arbre ! Je me mis à sourire même si je n’appréciais pas forcément le geste. D’ailleurs y’a pas que moi qui me suis rincé l’œil Et là je me mis à rire face à sa réaction alors qu’elle était dans la salle de bains pour se préparer. Elle avait donc bien vu ces filles et elle n’a pas vraiment aimé vu le ton employé. Et alors ? Elles ont rien fait de mal… D’ailleurs, ça flatte mon égo qu’elles aient eu cette réaction… Je m’étais mis sur le dos, regardant le plafond. Finalement, je me redressais pour regarder où est-ce que j’avais des égratignures et je me rendais compte que je n’en avais pas énormément. Elle sortait alors de moitié de la pièce pour me parler. Allez bouge-toi… promis, je me ferai pardonner quand on rentrera de la pharmacie… Je soupirais et je me relevais, enlevant mes chaussures et attrapant mes affaires pour venir dans la salle de bains. Je te préviens, en rentrant, je me mets à dormir ! Ça m’a épuisé de faire le monkey dans l’arbre… Je posais mes affaires par terre et je retirais mon boxer et mes chaussettes avant d’entrer dans la cabine de douche. Au fait, tu peux me préparer un cachet s’il te plait ? Et je commençais à me laver, faisant attention à mes points de suture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:15

De toute façon, je ne pouvais que lui promettre que je ne le referais plus. C’est vrai, le faire une fois, c’est marrant, mais deux fois, ça l’était moins. Et puis, je ne voulais pas qu’un autre groupe de filles voient MON Aidan à moitié nu dans un arbre. J’avais risqué de le faire une fois, pas deux, c’est moi qui vous le dis. Parce que oui, il était MON Aidan et l’avait toujours été, au fond. Sauf qu’aujourd’hui, disons qu’il l’était dans son entièreté. Je commençais donc à me rhabiller, commençant par me sous-vêtements et mes bas et je poussais un peu mon meilleur ami à faire de même. Merci… Ahah… En fait c’est pour ça que tu les as balancé dans l’arbre ! Je ris un peu : au fond, il n’avait même pas tort. J’avais fait ça non seulement pour essayer de gagner hier soir, mais aussi parce que l’idée de le voir faire le singe dans l’arbre en face de chez moi m’amusait à l’avance, et je dois dire que ça avait été à la hauteur de mes attentes. Et bien entendu, je n’avais pas pu m’empêcher de balancer une petite remarque sur les filles qui l’avait observé un peu plus loin. Et alors ? Elles ont rien fait de mal… D’ailleurs, ça flatte mon égo qu’elles aient eu cette réaction… Je levais les yeux au ciel, me regardant dans le miroir ; ça flattait son égo ? Great. Bah ça ne flattait pas le mien en tout cas. « Non non, elles n’ont rien fait de mal », marmonais-je à moi-même alors que je me décidais à vraiment le faire bouger. Je te préviens, en rentrant, je me mets à dormir ! Ça m’a épuisé de faire le monkey dans l’arbre… Je ris un peu et j’hochais la tête : ça, j’approuvais ! J’avais aussi besoin de sommeil avant qu’on fasse quoi que ce soit. Je le regardais prendre ses affaires et les amener dans la salle de bain, retournant aussi à l’intérieur pour prendre ma robe, « Pas de problème, on fera une sieste avant de reprendre notre petit programme. » J’enfilais ma robe et je la remontais jusqu’en haut, fermant la fermeture qui se trouvait sur le côté : beaucoup plus pratique pour la mettre sans l’aide de quelqu’un. Au fait, tu peux me préparer un cachet s’il te plait ? J’hochais la tête et je pris de la crème de jour hydratante que je m’étalais sur le visage, « J’te fais ça dès que j’suis prête ». Une fois avoir mis un peu de poudre sur ma peau et une petite touche de rouge à lèvres, j’ouvrais l’armoire à pharmacie pour lui sortit un cachet. J’allais chercher un verre d’eau et je le posais sur le lavabo avec le cachet à côté, « Je t’ai tout mis sur le lavabo, je t’attends » Je retournais dans la chambre et je me laissais tomber sur le lit sur le ventre, m’appuyant sur mes coudes pour prendre un magasine que j’avais pris soin de cacher la veille lorsque je l’avais ramené chez moi. Pliant les genoux, je bougeais mes pieds de gauche à droite en feuilletant mon magasine, attendant qu’Aidan soit lui aussi prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:15


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


J’étais bien content qu’elle me promette de ne plus le refaire. Une fois, ok. Deux, c’est carrément trop. Surtout que bon, déjà avec l’accident d’hier, je sentais mon cœur battre dans ma tête, après cet effort c’était pire. Du coup, quand je rentrais de nouveau dans sa chambre, je m’affalais dans le lit, histoire d’avoir un peu de repos. Enfin, je comprenais mieux pourquoi elle avait mis mes vêtements dans cet arbre : elle voulait me voir monter en boxer afin de mater. Ok, ça peut être une raison valable mais plus jamais ! Puis forcément, elle avait remarqué les filles. Je m’amusais un peu à la taquiner en disant qu’elles n’ont rien fait de mal, et que même, ça a flatté mon égo – quand même, faut bien l’avouer. Elle se mit à me bouger le cul pour que je me dépêche de me préparer. Il fallait qu’on aille assez vite à la pharmacie pour ne pas se faire prendre par d’autres étudiants qui pourraient s’imaginer des choses, plutôt vraies d’ailleurs. Du coup, je ne voulais pas qu’on attaque direct en rentrant mais plutôt qu’on dorme, histoire de récupérer le sommeil qu’on a pas eu. Pas de problème, on fera une sieste avant de reprendre notre petit programme. Je lui souriais alors que je me déshabillais pour aller sous la douche. J’avais enlevé mon bandage, histoire qu’il ne soit pas mouillé et je faisais attention à ma blessure. Pendant que je me lavais, je lui demandais alors de me préparer un cachet, puisque la douleur revenait par vague. J’te fais ça dès que j’suis prête D’accord, merci. Je continuais de me laver et elle de se préparer. Je finissais de me rincer quand elle s’en allait de la pièce. Je t’ai tout mis sur le lavabo, je t’attends Je souriais alors qu’elle partait. Okay, je me dépêche J’ouvrais la cabine de douche et je sortais, attrapant une serviette par la même occasion. Je me séchais et, enroulant la serviette autour de la taille, je prenais mon cachet. Je n’ai pas pu m’empêcher de me regarder dans le miroir et… j’étais étonné de ma blessure, ça faisait bizarre. M’enfin. Je me dépêchais de me sécher et de m’habiller. Une fois prêt, je sortais et je la rejoignais près du lit. Avant qu’on parte… Je lui tournais la tête vers moi et je me mettais à l’embrasser. Je devais en profiter avant qu’on soit dehors et qu’on ne puisse plus avoir de geste d’affection de ce genre. Enfin, jusqu’à ce qu’on revienne ici, mais ça va être long. Donc j’en profite maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:16

Bon okay. Maintenant que je l’avais vu faire le singe, et que j’avais été bien contente, je regrettais un peu, surtout quand il me demanda de lui préparer un cachet pour la tête. Il avait eu un accident la veille avec plusieurs points de sutures, et moi je l’avais fait monter dans un arbre à sept heures du matin et à moitié vêtu. Mais que voulez-vous ? Sur le coup, je n’avais vraiment pas pensé à ça. Alors j’avais décidé que j’arrêtais de faire la maligne pour le reste de la journée, et j’allais vraiment m’occuper de lui comme j’avais commencé à le faire lorsqu’il était arrivé dans ma chambre la nuit dernière. D’accord, merci. Je finissais de me maquiller légèrement, et je lui fis savoir que son cachet était sur le bord du lavabo et que je l’attendais, Okay, je me dépêche Je souris légèrement, sortant de la salle de bain pour aller m’affaler sur le lit sur le ventre. J’avais attrapé au passage un magasine sur mon bureau et je commençais à le feuilleté. Sans grande surprise, j’avais vraiment les paupières lourdes et je me serais très certainement endormie sur mon magasine si je n’avais pas entendu la douche s’arrêter. Continuant de lire silencieusement, je le sentis s’approcher de moi, Avant qu’on parte… Je fronçais légèrement les sourcils et je le laissais tourner mon visage vers le sien. Il m’embrassa doucement et je souris, prolongeant en me redressant pour passer une main dans sa nuque. Je finis par cesser le baiser, continuant de caresser sa nuque quelques secondes avant de regarder son crâne. « Tu veux que je te refasse ton bandage.. ? » Je l’embrassais une dernière fois et je descendais du lit pour aller récupérer le bandage dans la salle de bain. Je l’enroulais rapidement et je me rapprochais de lui, « Il faudrait en racheter un à la pharmacie, il y a un peu de sang dessus… » J’embarquais sur le lit et je m’asseyais sur lui à califourchon, enroulant le bandage sur son crâne de la même manière que l’infirmière avait dû le faire la veille, du moins…j’espérais que je le faisais correctement. Une fois terminé, je posais mes deux mains sur ses épaules et je l’embrassais à nouveau, « Allez cow boy, allons à la pharmacie ! » Je ris un peu et je descendais du lit pour aller chercher des chaussures dans un de mes placards ainsi qu’une veste pour ne pas avoir froid, parce que nous avions beau être en Californie, il faisait un peu frisquet dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:17


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Pendant que je me lavais, je voyais qu’elle se maquillait légèrement. Je la trouvais vraiment belle comme fille et je ne voulais pas qu’un autre homme que moi puisse l’avoir dans son intégralité. J’étais son meilleur ami et son amant. Et personne ne devait être plus que ça, je ne le voulais pas. Enfin je me remettais à ma douche et je me dépêchais assez pour qu’on soit dans les temps à la pharmacie et qu’on revienne rapidement pour ne plus sortir de la journée. A ma demande, elle me préparait un cachet puisque mon mal de crâne revenait. Très vite, je sortais, je prenais le médicament et je m’habillais. Puis dès que j’étais prêt, je sortais de la salle de bains et je la rejoignais sur le lit, sur lequel elle était en train de lire un magazine. Je tournais son visage vers le mien et je l’embrassais. Sa main se glissait dans ma nuque pour prolonger le baiser puis elle le cessait. Je la voyais bien regarder mon crâne. Tu veux que je te refasse ton bandage.. ? Je hochais la tête avant qu’elle m’embrasse de nouveau puis elle descendait du lit pour aller dans la salle de bain. Elle revenait presque aussitôt avec le bandage. Il faudrait en racheter un à la pharmacie, il y a un peu de sang dessus… Je me retrouvais assis sur le lit et elle s’installait à califourchon sur moi, commençant à bander ma tête. Une aubaine qu’on y aille alors… Même si au départ, on y allait pour des préservatifs, on pouvait prendre d’autres trucs qui nous étaient utiles. Puis elle avait terminé et m’embrassait une dernière fois. Allez cow boy, allons à la pharmacie ! Je souriais et, après qu’elle se soit levée, j’en faisais de même. Cow boy ? J’aime… Je faisais un sourire en coin et puis je me dirigeais vers mes chaussures pour les enfiler. Dès qu’elle était prête, je m’approchais une nouvelle fois pour être à son niveau et j’enroulais mes bras autour d’elle. Je l’embrassais alors une dernière fois pour trouver le courage d’affronter la réalité où nous étions que de simples meilleurs amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:17

De m’occuper de son pansement, c’était presque un moyen pour moi de me faire pardonner pour lui avoir fait monter dans cet arbre quelques minutes plus tôt. Et puis, je me préoccupais quand même de sa santé et c’était pour ça que j’avais tout de suite été à l’hôpital quand on m’avait appelé. C’est également pour ça que je l’avais amené chez moi : une petite commotion à la tête, c’était quand même sérieux et je ne voulais pas qu’il lui arrive quelque chose. Je pris alors le bandage sur la route, et j’allais m’asseoir sur lui pour recommencer à bander sa tête doucement, en faisant attention de faire comme on lui avait fait à l’hôpital, bien que je ne sois pas une infirmière et que je ne savais pas comment on faisait réellement bien les choses. En tout cas, le jeune homme semblait plutôt content que je m’occupe de lui, encore et il me laissa faire, ajoutant même Une aubaine qu’on y aille alors… quand je lui expliquais que nous devions peut-être acheter un nouveau bandage à la pharmacie car celui-là était un peu sale, et ça devait être pleins de microbes. Une fois fini, je l’embrassais une nouvelle fois et je descendais du lit, remettant ma robe correctement en lui disant de se bouger, encore une fois. Cow boy ? J’aime… Je cachais un léger sourire et j’enfilais ma veste, ressortant mes cheveux de mon col en me tournant vers Aidan, les bras croisés. Une fois qu’il eut terminé, il s’approcha de moi en passant ses bras autour de moi. Je n’opposais aucune résistance, souriant doucement en enroulant mes bras autour de son cou pour l’embrasser doucement. Oula, je sentais que sortir sans être collé à lui allait être dur. Une fois le baiser terminé, je souris contre ses lèvres, murmurant, « Allez… c’est juste pour…quoi, un quart d’heures maxi ? » Je ris un peu et je l’embrassais une dernière fois, comme pour me donner la force de me décoller de lui. Une fois fait, j’inspirais et je me défis de ses bras pour sortir de la chambre. La trajet vers la pharmacie fut assez court, mais il m’avait semblé être une éternité à marcher à côté de lui comme si de rien était. Une fois dans la pharmacie, je regardais autour de moi puis je regardais mon meilleur ami, « Bon…on fait comment alors ? J’vais chercher les bandages et…tu vas chercher c’qu’il faut ? » Je soupirais : bon, il n’y avait personne qu’on connaissait, et il fallait qu’on fasse vite. « Oh et puis tant pis, on va chercher les bandages et ensuite les capotes » Je ne lui donnais même pas le choix, j’allais directement dans le rayons des soins pour prendre une boite avec un bandage dedans : un ça devrait certainement suffire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:17


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


J’appréciais bien comme il fallait ces petites attentions qu’elle m’offrait. Forcément, j’étais un homme qui aimait être chouchouté. Ca changeait énormément de Jaycee qui, même pendant notre longue période d’amitié, aimait me persécuter. Il fallait bien le voir avec ce qu’elle m’a fait faire ce matin, c’est-à-dire monter cet arbre en boxer. Je la laissais donc s’occuper de mon bandage et je restais sur le lit en train de la regarder. Finalement, quand elle a terminé, elle déposait ses lèvres sur les miennes et se levait. Il était temps de se préparer pour rejoindre le monde extérieur : le campus. Mais avant, je profitais encore quelques instants d’intimité pour l’embrasser à nouveau, mon corps collé au sien. Elle enroulait même ses bras autour de mon cou, ce qui me faisait me sentir encore mieux. Allez… c’est juste pour…quoi, un quart d’heures maxi ? Je soupirais alors que j’avais encore mes lèvres près des siennes. Long quand même… On était quand même dans notre bulle et c’était difficile d’en sortir. Heureusement qu’on avait nos retrouvailles après, sinon, ça aurait été encore plus dur. Elle m’embrassait une dernière fois et se reculait pour sortir de la chambre, direction la pharmacie. Je la suivais et je me mettais à côté d’elle sur les trottoirs du campus. J’avais bien fait attention à mettre mes mains dans mes poches de ma veste pour ne pas avoir de contact avec elle. Je savais que si je la touchais, s’en était fini. Très vite, on se retrouvait à la pharmacie et on avait deux missions : bandages et préservatifs. Bon…on fait comment alors ? J’vais chercher les bandages et…tu vas chercher c’qu’il faut ? Je regardais autour de moi comme Jaycee pour voir si jamais il y avait quelqu’un qu’on connaissait, visiblement ce n’était pas le cas. Et avant que j’ajoute quoique ce soit, elle reprit la parole. Oh et puis tant pis, on va chercher les bandages et ensuite les capotes Je me mettais à sourire, et je la suivais au rayon des bandages, pansements. Je me fiais à son intuition et la laissais décider de ce qu’il fallait prendre. Une fois que c’était fait, la meilleure partie nous attendait. Je lui prenais la main et l’emmenais au rayon des capotes, où plusieurs sortes étaient disponibles. Hum… Déjà, si jamais tu viens seule ici, tu prends ceux-là… Je lui montrais la boite que j’avais pris. C’est les mieux, pour moi. Ensuite… on peut aller dans la fantaisie et en prendre des… divers et variés… Je lui faisais un petit sourire en coin. Oh oui, les préservatifs fantaisistes étaient pas mal dans leur genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:19

Long quand même… Et il avait eu raison. Le trajet vers la pharmacie m’avait semblé durer une éternité. Franchement, si quelqu’un qui nous connaissait bien nous avait croisés dans la rue à ce moment-là, je crois qu’il aurait tout de suite vu que nous n’étions pas normaux. Habituellement, j’étais toujours en train d’embêter Aidan, de le bousculer, ou de prendre son bras pour marcher. Et là, nous évitions absolument tout contact, comme si nous avions la peste et ça ne nous ressemblait tellement pas. Mais je savais très bien que si je me mettais à le toucher, j’allais avoir envie de lui sauter dessus – pour pas changer. Franchement, je ne savais pas du tout quel type de bandage prendre à la pharmacie, et je pris un peu au pif. De toute façon, un bandage c’est un bandage non ? Tant que c’était une longue bande pour lui recouvrir la blessure sur la tête, ça devait faire l’affaire. Une fois les bandages choisis, Aidan me prit la main et je me mordais la lèvre : eh…pourquoi est-ce qu’il me prenait la main comme ça ? Et si quelqu’un nous voyait ? Parce que ce n’était pas comme si nous venions acheter des bonbons quoi, nous allions au rayon préservatifs main dans la main. Malgré ça, je le laissais faire, m’arrêtant devant…un nombre incroyable de possibilités. J’haussais un sourcil et je le regardais choisir : heureusement qu’il était venu en fait, parce que face à autant de choix, j’aurais été complètement perdu. Hum… Déjà, si jamais tu viens seule ici, tu prends ceux-là… Je regardais la boite qu’il avait choisi, posant une main sur ma hanche en essayant de comprendre pourquoi ceux-là en particulier. J’hochais la tête sans lui poser la question et il ajouta, C’est les mieux, pour moi. Ensuite… on peut aller dans la fantaisie et en prendre des… divers et variés… Je me mordais la lèvre et je me disais dans ma tête : Jaycee, tais-toi. Tais-toi. Tais-toi…..mais… « C’est les mieux selon toi ou c’est le mieux pour coucher avec toi ? Parce que si c’est mieux pour coucher avec toi, je devrais peut-être en prendre d’autres ! » …hop, c’était sortie tout seul. Bien entendu, j’avais dit ça sur le ton de la plaisanterie, je le taquinais encore une fois. Je regardais les boites « fantaisies » comme Aidan venait de dire, et j’en pris même une dans ma main, éclatant de rire, « Wow, goût chocolat ? Mon Dieu mais c’est une vraie industrie le monde des capotes » Je l’avais presque crié, et je regardais les gens autour en me sentant soudainement un peu gênée de m’être affichée comme ça. Je souris timidement et je reposais la boite avec les autres, regardant celle qu’Aidan avait dans la main en me raclant la gorge, « Je pense qu’on a trouvé tout ce qu’il nous faut non ? » Je me mordais la lèvre et j’allais avec lui vers la caisse qui était libre. La caissière nous regardait avec un petit sourire en passant la boite de capotes devant sa machine qui faisait bip là. Et moi, je me sentais vraiment gênée, et encore plus quand la caissière nous balança que nous étions un très joli couple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:19


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


C’était dur de prétendre qu’il n’y avait rien entre nous. En fait, une partie de la difficulté était d’agir normalement. On ne pouvait plus agir normalement à présent. Je l’avais vue nue, et dès que je la touchais, j’avais cette envie incontrôlable de lui sauter dessus, de l’embrasser sans retenue. Nous qui étions tactiles à la base, nous ne pouvions plus nous le permettre pour éviter que tout le monde sache. Une fois dans la boutique, on allait d’abord récupérer ce qu’il fallait pour ma tête. Le mieux était de changer le bandage tous les jours, jusqu’à ce que ça cicatrise et Jaycee avait fait en sorte d’avoir ce qu’il fallait. Mais cette partie m’ennuyait un peu et, dès qu’elle avait décidé quoi prendre, je lui prenais la main pour l’emmener dans le rayon des préservatifs. J’avais pas pu m’empêcher d’avoir ce contact, c’était quelque chose que je voulais partager avec elle. Bien entendu, en lui expliquant pourquoi je prenais telle boite, j’aurais dû m’y attendre. C’est les mieux selon toi ou c’est le mieux pour coucher avec toi ? Parce que si c’est mieux pour coucher avec toi, je devrais peut-être en prendre d’autres ! Je baissais la tête, blasé. Je savais bien que c’était de la taquinerie mais bon. J’espérais réellement qu’elle ne soit pas sérieuse. Du coup, je lui ai glissé quelques mots à l’oreille. Tu fais ce que tu veux… Mais sache que ça serait dommage de te priver de mon corps qui te fait des merveilles… Il était clair que si jamais elle couchait avec un autre, ça serait plus pareil. Enfin, je lui avais promis que je resterai son meilleur ami mais la jalousie de savoir qu’un autre homme pouvait la toucher me ferait sûrement changer de comportement. Je me reculais, continuant de regarder ce que le rayon nous proposait. Wow, goût chocolat ? Mon Dieu mais c’est une vraie industrie le monde des capotes Je me mis à rire à sa réflexion. Elle n’avait pas tort, les capotes marchaient bien et c’était tout à fait normal. Combien de fois on entendait des pubs pour les préservatifs ? Il faut sortir couvert, un point c’est tout ? Et puis, on était sur un campus, pleins d’étudiants, normal qu’on voyait tout ça. Je pense qu’on a trouvé tout ce qu’il nous faut non ? Elle reposait la boite de capotes goût chocolat. Je pense ouais. On se dirigeait vers la caisse, pour prendre tous nos achats. J’avais l’habitude de la caissière qui souriait en voyant la boite de préservatifs mais c’était nouveau pour Jaycee. Du coup, je tentais de la rassurer de sa gêne en caressant doucement sa main à l’abri des regards. Mais bon, la caissière n’aidait pas en ajoutant qu’on faisait un beau couple. Je lui souriais sans pour autant dire quoique ce soit, enfin… Attendez, j’reviens… Oui bon, je suis faible. Je me redirigeais vers le rayon des préservatifs et, dans les fantaisies, je prenais une boîte où on trouvait un peu de tout. Histoire de… Voilà. Je tendais alors la nouvelle boîte, prêt à payer. J’allais la rendre folle, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:20

Ça pour être une première, c’était une première pour moi. J’avais déjà été dans une pharmacie acheter un test de grossesse pour une amie, j’avais déjà été dans une pharmacie pour aller acheter la pilule du lendemain pour une amie, j’avais déjà été même dans une pharmacie pour acheter des préservatifs avec une amie, mais ça n’était pas pour moi, alors ça ne me faisait rien. Mais là…. Là, cette boite, elle était pour moi, et je me sentais tellement gênée que j’avais des réactions démesurées. Comme d’habitude, lorsque j’étais gênée, je disais n’importe quoi et je n’ai pas pu m’empêcher de le taquiner en interprétant sa phrase dans tous les sens. Je ne comprenais pas trop pourquoi ça avait l’air de le blaser, lui qui d’habitude comprenait et appréciait un minimum mon humour. Finalement, il finit par se rapprocher de moi en murmurant calmement, Tu fais ce que tu veux… Mais sache que ça serait dommage de te priver de mon corps qui te fait des merveilles… Je me mordais la lèvre, un léger sourire sur les lèvres. Le pire, c’était qu’il avait raison. Non, le pire, c’était que je ne me voyais pas du tout coucher avec quelqu’un d’autre. Je n’étais même pas curieuse de savoir si c’était aussi bon avec d’autres hommes qu’avec lui. Car c’était Aidan que je voulais, et personne d’autre. Après avoir fait un petit commentaire sur toutes les sortes de boites de capotes qui existaient, je lui demandais si nous avions bien tout ce que nous cherchions. Je pense ouais. J’hochais la tête et j’allais avec lui jusque la caisse, posant les bandages sur le comptoir à côté de la boite de préservatif. Je sentais mon cœur battre à milles à l’heure quand je sentais sa main frôler la mienne doucement pour me rassurer, mais le commentaire de la caissière ne m’aida pas. Un beau couple ? Comment est-ce qu’elle avait vu ça ? A cause des capotes, c’était évident. Je ne répondais pas et je fus presque paniqué quand Aidan répondit, Attendez, j’reviens… Je le regardais s’éloigner en fronçant les sourcils. Je regardais alors la caissière, lui adressant un léger sourire en lui disant doucement, « On est pas un couple vous savez, c’est mon meilleur ami » Elle hocha la tête d’un air blasée et je cachais un sourire en voyant Aidan revenir avec…une deuxième boite ? J’arquais un sourcil, Voilà. La caissière ne manqua pas de balancer un nouveau sourire qui en disait long, et elle fit payer Aidan. Je les regardais faire et j’attrapais le sachet plastique, disant au revoir à la caissière en partant assez vite de cette pharmacie. Je frissonnais un peu en sentant le vent frais du matin caresser mon visage une fois dehors et je marchais à côté d’Aidan en silence alors que nous marchions jusqu’à chez les Gamma. Une fois chez les Gamma, je commençais à monter les escaliers quand je m’arrêtais en plein milieu des marches, me tournant vers Aidan avec un petit sourire sur les lèvres, « Au fait, pourquoi une deuxième boite ? » J’haussais les épaules et je continuais de monter les escaliers, mais à reculons pour lui faire toujours face, « Monsieur a la prétention de croire qu’une boite ne suffira pas jusque jeudi matin ? » Je ris doucement, il fallait bien détendre l’atmosphère quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:20


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je me doutais bien que Jaycee n’était pas à l’aise dans ce rayon, c’était une première. Je ne savais pas si elle était déjà venue ou pas, mais là, ça allait être utilisé, par elle. Et je pouvais comprendre son état. Quand elle se mit à me taquiner, je me disais que je ne voulais pas qu’elle n’aille voir un autre homme. Le truc, c’est que j’avais pas mon mot à dire. Et si elle voulait tester avec Dmitri ? Non… Il en était hors de question, je ne laisserai pas ça arriver, si jamais je le voyais venir. Du coup, je lui murmurais à l’oreille que, implicitement, si jamais elle allait voir un autre, elle n’aurait plus mon corps ni les merveilles que je lui prodiguais. Je la voyais se mordre la lèvre, ce qui me faisait sourire. Je savais qu’elle aimait bien ce que je lui faisais donc forcément, ça aidait. Puis après qu’elle est constaté le grand nombre de variétés fantaisistes, on décidait d’aller à la caisse pour payer nos achats. La caissière s’était mise en tête que nous étions en couple, mais peu importait. Nous savions que ce n’était pas le cas et du coup, je n’y portais pas attention. Mais l’envie de prendre une autre boite m’avait envahi et du coup, je m’excusais auprès des deux femmes et j’allais chercher la boite que je voulais. Je revenais, posant la boite au côté de tous les autres produits à acheter, et je faisais un petit sourire à la caissière. Je payais alors tout et puis elle mettait nos achats dans un sac plastique. On faisait le chemin du retour en silence, jusqu’à la maison des Gammas. Même si j’avais envie d’entamer la boite de préservatifs, je voulais d’abord me reposer… Enfin, quand Jaycee arrêtera de me taquiner. On était en train de monter les escaliers pour aller dans sa chambre quand elle se stoppa et se retourna vers moi. Au fait, pourquoi une deuxième boite ? Son sourire aux lèvres voulait tout dire après tout. Elle continuait de monter mais à reculons, étant toujours face à moi. Monsieur a la prétention de croire qu’une boite ne suffira pas jusque jeudi matin ? Je me mettais alors à sourire, riant même doucement alors que je continuais de monter, au rythme qu’elle avait instauré. Disons que je me suis dit qu’on pourrait s’amuser un peu… Je m’approchais de son corps, le sourire en coin. Oh oui, s’amuser bien comme il faut. Alors qu’on était au deuxième, j’attrapais sa main et je montais rapidement les derniers escaliers pour accéder à sa chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:21

A vrai dire, je n’avais même pas pensé à la possibilité de coucher avec quelqu’un d’autre. C’est vrai, ça n’était pas parce que je n’étais plus vierge que ça voulait dire que j’étais devenue une fille facile. Je n’avais jamais laissé n’importe qui me toucher, et ça n’allait pas arriver maintenant. Même si en fait, j’avais surtout eu peur de le faire pour la première fois avec un garçon qui ne me respecterait pas ou qui se foutrait de ma gueule. Peut-être que maintenant que j’avais dépassé le stade de la peur d’avoir mal, j’allais plus facilement céder à un garçon qui me plaisait ? Je ne saurais même pas répondre à cette question, et je n’y avais pas encore pensé. Parce que la seule personne qui comptait à ce moment-là, c’était lui. Je n’avais d’yeux que pour Aidan et je faisais attention à chaque « signal » qu’il me lançait via les mimiques de son visage et ses réactions lorsque je disais une connerie. Il ne s’en rendait peut-être pas compte, mais parfois, je faisais plus ça pour le tester, comme le coup de la boite de capote en plus au cas où je voulais coucher avec un autre homme que lui. Et le test avait été assez…concluant. Parce que vu sa tête, il ne semblait pas tellement ravi à l’idée que je puisse passer un petit moment intime avec quelqu’un d’autre. Est-ce que ça me faisait plaisir ? Franchement ? Oui. Parce que ça voulait dire que j’étais encore plus importante qu’avant, et ça me rassurait. Mais je me demandais si ça marchait dans l’autre sens. C’est vrai quoi, il avait fait signe à ses filles tout à l’heure en descendant de l’arbre… Voilà, c’était toutes les pensées qui se bousculaient dans ma tête à ce moment-là, pendant que nous marchions pour retourner chez les Gamma. Décidant de briser le silence, je finis par me tourner vers lui alors que nous montions les marches pour aller dans ma chambre, lui demandant subtilement pourquoi il avait pris deux boites. Et ça, sur un ton ironique, pour changer. Il me sourit, visiblement amusé, Disons que je me suis dit qu’on pourrait s’amuser un peu… Je continuais d’avancer, mais à l’envers pour ne pas quitter mon regard d’Aidan. Je cachais un petit sourire en coin quand il s’approcha de moi, attrapant ma main pour m’entrainer au troisième étage. Une fois à cet étage, et sachant que nous étions seuls car j’étais la seule à vivre là, je le plaquais contre le mur du couloir pour l’embrasser fougueusement, rapprochant un maximum mon corps du sien. « J’adore m’amuser avec toi… », murmurais-je contre ses lèvres avant de reprendre sa main pour l’amener dans ma chambre. Je posais le sachet sur mon bureau et je me tournais vers lui, souriant, « So…le programme c’est...de dormir maintenant… ? », demandais-je en me mordant la lèvre alors que je reculais jusqu’au lit, me laissant tomber sur celui-ci. Je me redressais sur mes coudes pour le regarder, croisant les jambes, « J’ai hâte de connaître la différence entre toutes ses capotes » Je ris un peu et je finis par me relever, allant vers ma fenêtre pour tirer les rideaux et plonger la pièce dans une semi-obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:21


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Depuis jeudi soir, plus aucune autre fille ne m’intéressait, je n’avais d’yeux que pour Jaycee. C’était étrange comme sensation parce qu’elle m’obnubilait. En plus, ne pas me donner de nouvelles de tout le week-end n’avait fait qu’amplifier le phénomène. Ne dit-on pas « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis » ? Je pense que ça correspond exactement à la situation et du coup, je n’avais qu’elle en tête. Enfin, sur toute la route du retour, on ne disait rien, juste le bruit du campus qui se réveillait doucement. Puis dès qu’on a posé un pied dans la maison des Gammas, ça allait déjà un peu mieux. Ce n’est qu’une fois dans les escaliers qu’elle se remit à parler, ce qui me faisait rire. Elle me parlait des deux boites de préservatifs achetées et forcément, je lui avouais ce que j’avais en tête, ce qui était s’amuser. D’ailleurs, j’attrapais sa main pour monter vite au troisième étage. J’étais étonné au moment où elle prit l’initiative de me plaquer contre le mur, m’embrassant avec fougue. Nos corps étaient collés et ça ne me donnait plus envie de me reposer. J’adore m’amuser avec toi… Ses lèvres étaient encore collées aux miennes, et elle attrapait ma main pour m’embarquer dans sa chambre. Je prenais soin de fermer la porte derrière moi, signant le commencement de notre journée au lit. Crois-moi, j’adore aussi m’amuser avec toi ! Elle posait le sac sur son bureau. En attendant, je retirais mes chaussures et ma veste alors qu’elle se tournait vers moi. So…le programme c’est...de dormir maintenant… ? Je la voyais se mordre la lèvre et ça ne me donnait pas du tout envie de dormir. Du tout. C’est le programme ouais… Je m’asseyais sur le lit alors, enlevant mes chaussettes alors qu’elle s’accoudait, allongée sur le lit tout en me regardant. J’ai hâte de connaître la différence entre toutes ses capotes Je me mis à sourire, la voyant se lever et fermer entièrement les rideaux pour nous plonger dans une obscurité claire. Je tendais la main vers elle pour qu’elle vienne à mes côtés. Revoyons le programme… Je pense qu’il est temps que tu te fasses pardonner tout en découvrant ce que ces capotes ont à offrir. Je souriais en coin alors que je la voyais s’approcher de moi. La fatigue était peut-être présente, mais je ne la distinguais pas. Tout ce que je savais, c’est que j’avais terriblement envie d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:23

J’avais l’impression que nous aimions ça : jouer au chat et à la souris. En fait, je ne savais pas du tout comment ça allait se passer après cette petite journée….ensemble. J’aurais bien dit petite journée en amoureux, mais ça n’était pas vraiment ça. Alors pourquoi est-ce que j’avais l’impression que nous étions comme un petit couple ? Dehors, dans la rue, ça me tuait presque de ne pas pouvoir lui tenir la main et être proche de lui. En fait, dès que je voyais une fille poser son regard sur mon meilleur ami, j’avais envie de prendre son visage et de l’embrasser à pleine bouche pour leur montrer qu’elles ne pourraient pas l’avoir. Mais je n’avais pas de certitudes qu’elles ne pourraient pas l’avoir. Et ça me tracassait tellement…sauf que je n’osais pas lui en parler, parce que je ne voulais pas paraitre quiche. Attrapant sa main, je l’amenais dans ma chambre au cas où on nous verrait. Crois-moi, j’adore aussi m’amuser avec toi ! Allongée sur le lit, je le regardais se défaire de ses affaires pour venir sur le lit avec moi. Je lui parlais du programme et ça le fit sourire, C’est le programme ouais… Je ris un peu et je me redressais : d’accord, j’étais totalement crevée et j’avais besoin de dormir, mais j’avais aussi terriblement envie de lui. Je me levais pour aller fermer les rideaux afin de plonger la pièce dans l’obscurité. J’en profitais pour retirer ma veste à mon tour, et mes chaussures, me faisant perdre au moins cinq centimètres. Revoyons le programme… Je pense qu’il est temps que tu te fasses pardonner tout en découvrant ce que ces capotes ont à offrir. Je relevais le regard vers lui, cachant un petit sourire et j’hochais la tête, attrapant sa main doucement pour m’approcher de lui sur le lit. Une fois près du lit, j’embarquais dessus, m’asseyant à califourchon sur lui en glissant mes mains sur ses épaules. « Tout ce que tu voudras… », murmurais-je alors que je penchais mon visage pour attraper ses lèvres avec douceur, faisant glisser mes mains de ses épaules jusque dans sa nuque avant d’enfouir mes doigts dans ses cheveux. Je continuais de l’embrasser encore un peu et je finis par séparer nos lèvres, posant mon front contre le regardant dans les yeux. Ça y’est, il recommençait à me rendre folle de lui. Je passais mon index sur ses lèvres avec un petit sourire, murmurant à nouveau, « Tu crois…qu’on aurait fini comme ça si on s’était pas saoulé jeudi soir… ? » J’haussais les épaules, « Tu crois que c’était le destin.. ? » Je continuais mes caresses sur son visage, attendant sa réponse. Je ne savais pas si je croyais au destin, mais tout avait tellement changé entre lui et moi en l’espace d’une seule petite nuit..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:23


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je me rendais bien compte qu’on agissait comme un couple. Ne serait-ce que le commentaire de la pharmacienne pouvait indiquer qu’on était comme ça, même si on n’avait rien fait pour, mis à part acheter des préservatifs. Après, je savais bien que si un homme serait trop proche d’elle, j’allais être jaloux. En fait, je pense avoir peur de la voir avec un autre homme au cas où elle souhaite avoir d’autres expériences… au cas où elle se lasse de moi. Enfin, ce manque de confiance en moi, je le gardais enfoui, ne le laissant pas paraitre, au contraire. Du coup, peut-être que j’agissais trop sûr de moi, je ne m’en rendais pas compte. Enfin, une fois dans sa chambre, on pouvait laisser libre court à nos envies. On s’embrassait avec fougue et ça me faisait un grand bien. Depuis qu’on avait quitté la chambre tout à l’heure pour aller à la pharmacie, on n’avait pu avoir aucun contact de ce genre et du coup, on se laissait vraiment aller de retour ici, dans l’intimité de sa chambre. Les rideaux enfin fermés, je lui demandais de s’approcher de moi, implicitement, en levant la main vers elle. Je lui proposais alors de revisiter notre programme. Je ne pouvais pas détacher mon regard d’elle alors qu’elle se positionnait à califourchon sur moi. Tout ce que tu voudras… Je me mettais à sourire alors que ses lèvres s’emparaient des miennes. J’aimais ce contact, j’étais enivré par sa présence auprès de moi et le reste ne comptait plus. J’étais… envouté, c’était le mot. Envouté par Jaycee. Ses mains se promenaient entre mes épaules, ma nuque et mes cheveux. Je me retrouvais désespéré de ses lèvres quand elle lâchait les miennes. Front contre front, elle commençait à m’avouer ce qu’elle pensait de tout ça. Tu crois…qu’on aurait fini comme ça si on s’était pas saoulé jeudi soir… ? Tu crois que c’était le destin.. ? Je me mettais à sourire, jouant avec ses lèvres. Je pense que ce soir-là, tu m’as trouvé tellement attirant que tu pouvais pas ne rien faire… Je me mettais à rire face à la connerie que je venais de sortir. Sérieusement, je ne pensais pas ça du tout, mais alors pas du tout. Plus sérieusement… Je pense que ouais, c’était le destin… Si tu ne l’as fait avec personne avant, que tu me l’as demandé jeudi, c’est parce que ça devait se passer comme ça… Après, je sais pas si l’alcool a joué ou pas, je sais juste que je voulais que tu m’embrasses encore suite à ce qui s’est passé samedi dernier… Ouais bon, j’étais pas vraiment censé le lui dire mais bon, tant qu’on était aux confidences, autant l’être jusqu’au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:24

Au fond, nous n’avions pas vraiment parlé de tout ça lui et moi. Nous avions décidé que nous voulions rester meilleurs amis, quoi qu’il arrive, mais nous n’avions pas parlé de jeudi soir. Nous n’avions pas dit ce que nous pensions de tout ça, bien que ça semblait évidant. Nous étions là, à nous embrasser avec fougue toutes les deux minutes, toujours obligés de nous toucher, de nous sentir l’un contre l’autre. Ça semblait donc évident que nous apprécions ce genre de contact l’un avec l’autre, non ? Ça semblait presque évident quand nous avions couché ensemble une deuxième fois cette nuit. Mais malgré que ça soit évident, je dois bien avouer que j’étais totalement perdue. Est-ce que j’avais l’exclusivité ? Je n’en avais absolument aucune idée, et ça m’effrayait à l’idée que ça ne soit pas le cas. Mais dans un autre sens, si c’était le cas, est-ce que ça voulait dire que nous étions une sorte de couple ? Même la caissière à la pharmacie avait su nous coller cette étiquette sans même nous connaître et alors que nous n’avions pas eu de geste explicite l’un envers l’autre. Assis sur lui, mon front contre le sien, alors que mes doigts se baladaient sur la peau de son cou, de sa nuque et dans ses cheveux, je lui demandais enfin ce qu’il pensait de tout ça, en invoquant le destin. Je souris un peu en le voyant sourire de la sorte, Je pense que ce soir-là, tu m’as trouvé tellement attirant que tu pouvais pas ne rien faire… J’haussais les sourcils et je levais les yeux au ciel avant d’éclater de rire, « Mais bien sûr », répondais-je en secouant la tête, riant encore un peu. Pour une fois que ça n’était pas moi qui déconnait. Plus sérieusement… Je pense que ouais, c’était le destin… Si tu ne l’as fait avec personne avant, que tu me l’as demandé jeudi, c’est parce que ça devait se passer comme ça… Après, je sais pas si l’alcool a joué ou pas, je sais juste que je voulais que tu m’embrasses encore suite à ce qui s’est passé samedi dernier… Je cachais un léger sourire et j’haussais les épaules et après avoir réfléchis quelques secondes, je murmurais, « Je ne pense pas que l’alcool ait joué… je t’ai bien embrassé samedi soir alors que j’étais totalement sobre… » Je baissais légèrement les yeux, continuant mes caresses dans sa nuque en ajoutant, « Et tu sais…c’était de la torture pour moi de ne pas te répondre tout ce week-end… » J’inspirais un grand coup et je relevais le regard vers mon meilleur ami, « Je ne regrette pas ce qui s’est passé jeudi soir parce que… je n’aurais pas pu rêver d’une meilleure première fois... et quand je vois ce que ça donne un réveil avec toi, je regrette vraiment d’être partie aussi vite tu sais…j’avais juste peur que ça change trop de choses entre nous mais au final, on est toujours les mêmes… Jaycee et Aidan les deux inséparables, non ? » Je me penchais pour attraper ses lèvres à nouveau, murmurant contre celles-ci, « A la différence que maintenant, je ne peux plus me passer de tes lèvres… » Je souris et je l’embrassais encore : voilà, je lui avais dit tout ce que je pensais de Jeudi soir et mes raisons pour lesquelles je l’avais évité tout le week-end. Maintenant je ne voulais plus en parler, je voulais juste profiter de cette journée qui avait déjà tellement bien commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:24


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je ne savais pas où on en était vraiment elle et moi. Tout ce que je peux soutenir, c’est qu’elle voulait les deux parties de moi qu’elle connaissait à présent : le meilleur ami et l’amant. Moi ? Je voulais la même chose d’elle. Après tout, même si elle n’était que novice en la matière, elle était douée et je prenais mon pied avec elle. Elle me rendait fou. Ne serait-ce que ses baisers… J’en étais complètement accro. J’étais attiré par elle, par ses lèvres et son corps comme un aimant. Elle… je sais pas, elle me rendait juste fou et je ne voulais pas que ça cesse. Après tout, c’était la première fois que je me sentais aussi vivant. J’avais beau avoir eu quelques relations mais rien n’était comparable. Et même quand je suis tombé amoureux pour la première fois, une fille que Jaycee m’avait présentée, je n’étais pas aussi… comme ça. C’était un signe ? Je n’en avais aucune idée. Mais j’en profitais. Je profitais même qu’elle soit assise à califourchon sur moi, passant ses mains sur ma peau. Je glissais les miennes sous sa robe afin de toucher sa peau à mon tour. Alors que je sortais une bêtise, je la voyais éclater de rire, ce qui me faisait sourire. Mais bien sûr Et puis je lui avouais ce que je pensais et elle cachait un petit sourire. Je ne pense pas que l’alcool ait joué… je t’ai bien embrassé samedi soir alors que j’étais totalement sobre… Je caressais doucement sa peau de la cuisse. C’est pas faux… Et tu sais…c’était de la torture pour moi de ne pas te répondre tout ce week-end… Je me mettais à sourire. Malgré que ça ait été dur, je suis content que les choses se soient finalement arrangées entre nous. Elle se mit enfin à me regarder. Je ne regrette pas ce qui s’est passé jeudi soir parce que… je n’aurais pas pu rêver d’une meilleure première fois... et quand je vois ce que ça donne un réveil avec toi, je regrette vraiment d’être partie aussi vite tu sais…j’avais juste peur que ça change trop de choses entre nous mais au final, on est toujours les mêmes… Jaycee et Aidan les deux inséparables, non ? Et, ses lèvres s’approchant des miennes, elle ajoutait une dernière chose. A la différence que maintenant, je ne peux plus me passer de tes lèvres… Elle se mit alors à m’embrasser, comme ses dires le montraient bien. Je relevais mes mains de ses cuisses et je prenais son visage entre mes mains, arrêtant doucement ce baiser. Aucun regret… Et même si on aurait pu avoir un meilleur réveil vendredi matin, je ne regrette rien. Regarde où tous ces événements nous ont amené. Franchement, j’échangerai ça contre rien au monde… Je l’embrassais furtivement avant de reprendre. Jaycee et Aidan, les deux inséparables… Malgré que j’aurai jamais pu imaginer ça avant jeudi, je trouve que l’évolution de notre relation est assez intéressante et ça nous renforce même. Je tenais à elle plus qu’à n’importe qui. Même si c’était déjà le cas avant, c’est encore plus le cas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:25

Je ne m’étais posée plus aucune questions, jusqu’à ce que la caissière vienne mettre son petit grain de sel. J’avais l’impression qu’il n’y avait qu’en restant dans notre bulle, juste lui et moi que tout marchait comme sur des roulettes, mais que dès qu’on mettait le nez dehors, tout dérapait. Il y avait eu le groupe de fille plus tôt dans la matinée qui lui avait fait signe avec leur sourire de pimbêche, et maintenant, cette caissière. Heureusement pour nous, nous avions été d’accord sur le fait que nous ne sortirions plus de la journée maintenant que nous avions les capotes. Enfin, nous pouvions descendre dans la cuisine nous faire quelque chose à manger, mais ça m’embêtais déjà à l’idée qu’on doive rester « séparés » comme dans la rue ou à la pharmacie plus tôt. Quoi qu’il en soit, je voulais qu’il sache que je ne regrettais pas tout ça. Après les jours et les jours où je l’avais fait poireauter sans répondre à ses messages, je trouvais ça important de lui dire clairement. Je pensais également que l’alcool avait peut-être aidé au début, mais que ça n’avait pas tout fait. Et il semblait plutôt d’accord, C’est pas faux… Je souris, j’étais rassuré qu’il pense la même chose que moi. Notre relation prenait une tournure tellement différente que ça m’avait beaucoup fais peur, et j’avais surtout paniqué ce week-end. Je l’embrassais alors doucement, gardant mes mains dans sa nuque alors qu’il attrapait mon visage entre les siennes, cessant le baiser, Aucun regret… Et même si on aurait pu avoir un meilleur réveil vendredi matin, je ne regrette rien. Regarde où tous ces événements nous ont amené. Franchement, j’échangerai ça contre rien au monde… J’hochais la tête en me mordant la lèvre : je ne gardais cependant pas que des mauvais souvenirs de vendredi matin. A vrai dire, sa main qui passait le long de mon dos…je crois que j’en avais rêvé tout le week-end. Je le laissais m’embrasser une nouvelle fois avant qu’il ne continue, Jaycee et Aidan, les deux inséparables… Malgré que j’aurai jamais pu imaginer ça avant jeudi, je trouve que l’évolution de notre relation est assez intéressante et ça nous renforce même. Je relevais le regard vers lui, surprise par les derniers mots qu’il venait de prononcer : ça nous renforçait ? A vrai dire, je n’avais jamais vu tout ça sous cet angle…j’avais imaginé les pires scénarios, j’avais été persuadée que tout ça allait plus nous séparer qu’autre chose et en fait…il avait raison. Nous étions plus proches et…c’était tellement agréable d’être avec lui. « Tu as raison…j’avais peur que ça nous sépare mais…on est encore plus proches qu’avant… » Je ris un peu et je nous regardais, « Il y a une semaine, je n’aurais jamais pensé que je serais…assise sur toi de cette façon » Je me mordais la lèvre et je passais ma main sur sa joue, le regardant, « Donc…voilà le programme d’aujourd’hui… » Je levais les yeux vers le vide, d’un air pensive, « Mh…on fait l’amour… on mange, parce que crois le ou pas, j’ai une faim de loup ! Ensuite… on dort… on fait l’amour… on dort à nouveau…on remange accessoirement, on refait l’amour…et ensuite je pense qu’on sera jeudi et qu’il faudra qu’on aille en cours… » Je le regardais à nouveau, posant mes lèvres sur les siennes pour l’embrasser brièvement, « Est-ce que ce programme vous va monsieur Dawkins ? » Il avait intérêt à aimer, parce que je ne comptais pas changer le programme, à moi, il me plaisait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 12:25


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


J’essayais de ne pas me poser de questions sur la relation qu’on menait et j’agissais normalement. Comme face au groupe de filles qui m’avait vu en train de grimper dans l’arbre et comme face à la caissière de la pharmacie. Après tout, nous devions prétendre que rien ne se passait alors… je faisais comme si rien ne se passait. Par contre, si elle devait continuer son petit jeu avec Dmitri, je ne pense pas que je saurais le gérer. Je savais que le soir de la Saint Valentin, après qu’il ait essayé de la mettre dans son lit, elle l’avait embrassé. Et si ça se déroulait à nouveau ? Je préférais ne pas y penser. Ses lèvres étaient à moi et il était hors de question que je les partage. J’étais d’accord avec elle quand elle disait que l’alcool n’était pas responsable de nos agissements. La preuve, à Hollywood, on était totalement sobre quand elle m’a embrassé. Je pense d’ailleurs que ça a été le déclenchement de tout ce qui s’en est suivi. Alors que j’avais pris son visage entre mes mains, je lui avouais que je n’avais aucun regret et que je n’échangerai tout ce qui s’est passé contre rien au monde. Et quand je disais que ça nous avait renforcé, elle avait l’air surprise, relevant les yeux pour les croiser avec les miens. Tu as raison…j’avais peur que ça nous sépare mais…on est encore plus proches qu’avant… Il y a une semaine, je n’aurais jamais pensé que je serais…assise sur toi de cette façon Je nous regardais avant de reporter à nouveau mon regard sur elle. C’est vrai que c’était une position qu’elle n’avait jamais fait quand on était encore que de simples meilleurs amis. Je me mettais alors à sourire, en acquiesçant ses dires. Donc…voilà le programme d’aujourd’hui… Mh…on fait l’amour… on mange, parce que crois le ou pas, j’ai une faim de loup ! Ensuite… on dort… on fait l’amour… on dort à nouveau…on remange accessoirement, on refait l’amour…et ensuite je pense qu’on sera jeudi et qu’il faudra qu’on aille en cours… Je l’embrassais également brièvement lorsqu’elle déposait ses lèvres. Est-ce que ce programme vous va monsieur Dawkins ? Je souriais contre ses lèvres, l’embrassant à nouveau furtivement. Ce programme est parfait… mais chargé. Je l’embrassais une nouvelle fois, redescendant mes mains sur ses cuisses, les glissant sous sa robe. Je propose qu’on commence dès maintenant ! Je la basculais sur le lit, me mettant sur elle alors que je prolongeais le baiser que j’avais commencé précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝Contenu sponsorisé❞




MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    

Revenir en haut Aller en bas
 

i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» RESOLU works suite 2004 (word) non installé ??
» [Résolu] Date automatique dans Word 2003
» [Résolu] Word : caractères non imprimables
» [Résolu] Word 2003
» [Résolu] Sécuriser un document dans Word 2003

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovebug :: Votre 1ère catégorie :: RP :: Jaydan-