lovebug

X
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Dim 9 Fév - 17:47


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Depuis vendredi matin, je n’avais eu aucune nouvelle de Jaycee et ça commençait à peser énormément sur mon état. Elle me manquait, genre sérieusement. Je lui avais demandé de m’appeler, elle ne l’avait pas fait. Je lui avais envoyé des sms hier, aucune réponse non plus. Le seul moyen que j’avais à présent c’était d’aller la voir. Ok, je m’étais dit que j’allais lui laisser de l’espace mais là, c’était moi qui n’allais pas bien. Avant que la soirée de jeudi soir ne se passe, elle était ma meilleure amie et c’était elle que je voyais quand je ne me sentais pas au meilleur de ma forme. Du coup, elle était la seule que je voulais voir maintenant. Elle avait peur que notre relation change et elle avait raison, elle a changé. Mais notre complicité devait rester intacte et c’était le plus important non ? Déterminé à aller la voir, j’attrapais les clés de ma voiture sur le buffet à l’entrée de chez moi et je sortais. Une fois dans ma voiture, je démarrais et puis j’étais parti en route pour le campus, plus précisément chez les Gammas. Sur ma route, je croisais plusieurs feux. Bien sûr, ce n’était pas dangereux comme ça, seulement, même si j’avais la priorité à ce moment-là, il n’empêchait que certains cons aiment s’amuser avec le code de la route et respecter uniquement leur conduite. Alors que mon feu passait au vert, je m’engageais dans le carrefour pour aller tout droit, jusqu’à ce que tout s’accélère. Ma voiture se faisant percutée de plein fouet par un autre véhicule arrivé de ma droite, ma tête se cogna contre la vitre, ce qui avec le choc, la brisa. Forcément, sur le coup, ma tête fut blessée mais je ne m’en rendais pas compte sur le coup. Bref, aujourd’hui, c’était moi qui étais la victime de ces cons de la route. L’incident passé, je décidais de sortir, puisque j’étais toujours conscient. BORDEL ! T’ES CON OU QUOI ? TU VOIS PAS QUAND TON FEU EST ROUGE ?! J’étais énervé, et ça se voyait. D’autres gens qui avaient assistés à la scène se rassemblaient autour des voitures qui étaient des épaves à présent, et plus particulièrement autour de moi. Putain… ! Ca me mettait en rogne. Puis quelqu’un s’approcha de moi, délicatement regardait mon front. Quand j’ai vu l’accident, j’ai appelé le 911. Vous devriez vous faire ausculter pour être sûr que vous n’avez rien de grave. Je regardais cette femme qui avait la quarantaine. D’accord… Une heure après, je me retrouvais à l’hôpital. Faut croire que ma journée était foutue. Et surtout, mon plan pour aller voir Jaycee était foutu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:49

Ça avait été de la torture, de ne pas lui répondre. De la pure torture. J’avais passé mon week-end le plus loin possible de mon téléphone, pour ne pas être tentée de lui téléphoner. J’étais tout simplement restée enfermée dans ma chambre, à réviser mes cours et à passer les interviews pour les futures Gammas aussi. J’essayais de m’occuper l’esprit la journée, et j’y arrivais. Sauf qu’une fois la nuit venue, alors que je me retrouvée toute seule dans mon lit, dans le noir et le calme, je pensais forcément à lui. Et ça n’était pas qu’une question d’attirance physique, mon meilleur ami me manquait. On s’envoyait toujours des sms en général, et on se voyait aussi le week-end car c’était toujours plus simple de se voir quand on n’a pas cours. Je savais bien que je lui avais promis que je lui téléphonerais, mais j’étais terrifiée à l’idée de devoir parler de tout ça avec lui. Je pensais qu’après quelques jours, j’aurai tout oubliée, mais je n’y arrivais pas. Je n’y arrivais pas, et ça me tuais d’être impuissante face à ça. Et ça me contrariait tellement, que je n’arrêtais pas de louper des repas, et que ça n’était vraiment pas bon pour ma boulimie, car je pouvais faire une crise à n’importe quel moment. Lundi, j’avais repris les cours normalement : allait en cours me donnait la possibilité de penser à autre chose, de voir des gens même si j’avais toujours peur de croiser Aidan dans un couloir et de devoir lui rendre des comptes. En fait, je ne savais absolument pas ce que je voulais, mais j’étais persuadée qu’à l’instant même où je me trouverais face à lui, j’allais craquer et me précipiter dans ses bras, et c’était vraiment, vraiment mal. Mardi soir, j’étais bien au chaud sous ma couette, et j’avais décidé de regarder un film d’amour bien déprimant. Et pour la première fois depuis vendredi, j’avais faim. Alors j’avais pris un pot de glace Ben&Jerry’s saveur sirop d’érable, car le Canada me manquait de plus en plus, et je la dévorais devant le film, quand mon téléphone se mit à sonner. Je crois que je n’avais jamais autant eu peur de toute ma vie quand on m’expliqua au bout du fils qu’Aidan était à l’hôpital car il avait eu un accident de voiture. Je n’avais même pas écouté l’explication de la secrétaire que j’allais enfiler une jupe et un petit top, un manteau et hop, j’étais en route pour l’hôpital. Ne sachant pas dans quel état j’allais le retrouver, je me dépêchais de conduire, et je demandais, toute paniquée à la secrétaire où il se trouvait. Une infirmière me conduisit jusqu’au box des urgences, m’expliquant que ça n’était pas grave, mais qu’il avait eu quelques points de sutures au niveau du crâne. Elle me laissa devant le box, et elle disait que nous pouvions partir à condition qu’il ne reste pas seul ce soir. Je lui assurais que j’allais m’en occuper, et j’entrais dans le box, soulagée de le voir. « Tu étais tellement désespéré à l’idée de me voir que tu as été jusqu’à créer un accident de voiture ? », demandais-je en plaisantant, essayant de rester moi-même avec cette petite blague. Je lui souris doucement, m’approchant en passant mes mains sur ses blessures, « Allez...habille toi, je te ramène chez les Gammas… » Je me reculais et je m’adossais au mur, les bras croisés en attendant qu’il se décide à bouger. Je détestais les hôpitaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:49


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Pendant que je me faisais soigner par les urgentistes de l’hôpital, je n’arrêtais pas de penser à que dire à Jaycee quand j’irai la voir juste après. Elle me manquait, c’était indéniable. Mais ce n’était pas seulement à cause de ce qui s’était passé jeudi soir, non. C’était réellement ma meilleure amie qui me manquait et si elle préférait que les choses redeviennent comme avant, j’étais prêt à l’accepter pour l’avoir de nouveau dans ma vie. Quatre jours sans elle, c’était une vraie torture alors j’étais déterminé à aller la voir. Le destin n’avait pas vraiment l’air d’accord mais je m’en fichais, j’allais la voir coute que coute. Puis après avoir eu des points de suture, le médecin me mettait un pansement pour pas que ça s’infecte. Il me nettoyait également les petites blessures sur le visage dues à la vitre brisée. Des bouts de verres avaient atterris sur mon visage, ce qui me donnait des petites égratignures. Puis le médecin s’en est allé, me laissant tout seul sur le lit qui me servait de siège. Je me tournais les pouces en attendant qu’il revienne. Entendant quelqu’un approcher, je pensais que c’était lui. Mais en fait, j’étais étonné de voir Jaycee. Comment était-elle au courant ? Je n’en avais aucune idée. Ce que je remarquais en tout cas, c’était qu’elle était soulagée de me voir. Tu étais tellement désespéré à l’idée de me voir que tu as été jusqu’à créer un accident de voiture ? Je me mis à rire alors qu’elle me souriait. Ca me faisait un bien fou de la voir, réellement. Si j’avais su que tu rappliquerais comme ça, je l’aurai fait plus tôt.. Bon, ce n’était pas drôle, et encore moins prémédité. Mais le fait est qu’elle était là, devant moi et j’en étais bien heureux. Après tout, j’ai eu ce que je voulais : je voyais Jaycee. Finalement, la soirée ne s’annonçait pas si mal. Allez...habille toi, je te ramène chez les Gammas… Je lui souriais alors que je me levais du lit. Oui chef ! Toujours aussi autoritaire. Bon, apparemment, je devais rester sous surveillance pour la nuit, ce qui quelque part m’arrangeait. J’enfilais finalement ma veste et puis j’étais fin prêt. Chez les Gammas alors ? Je sortais du box, me dirigeant avec ma meilleure amie vers le comptoir. Je demandais les décharges à signer et je les signais rapidement. Bon, let’s go !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:49

Quand on m’avait dit accident de voiture, je dois avouer que j’avais tout de suite pensé au pire. C’est vrai, si ça n’avait pas été grave, ils ne m’auraient pas appelé, n’est-ce pas ? Je n’avais pas même tiltée que je ne savais pas que j’étais la personne à appeler en cas d’urgence pour Aidan. Enfin. Après avoir rapidement éteint la télé, et après m’être habillée, j’étais en route pour l’hôpital. Je ne pensais même pas au fait que je l’avais évité depuis vendredi, tout ce que je voulais, c’était m’assurer qu’il aille bien, et il semblait aller bien quand j’entrais dans le box et que je le vis, assis sur le bord du lit médicalisé. Il avait plusieurs écorchures sur le visage, et un bandeau sur le crâne mais il allait bien, et j’étais tellement soulagée. Tellement soulagée, que je n’avais pas pu m’empêcher de faire une vieille vanne, du genre que je faisais tout le temps quand j’étais avec lui, en fait. Et il s’empressa de rappliquer, Si j’avais su que tu rappliquerais comme ça, je l’aurai fait plus tôt.. Je ris un peu et je m’approchais de lui, passant mes doigts sur ses blessures en lui disant de s’habiller pour que je le ramène chez moi. Il se leva direct du lit, Oui chef ! Je souris en coin et je le regardais enfiler sa veste. Nous sortions de la box assez rapidement, allant à l’accueil pour qu’il signe tous les papiers de sortie. Chez les Gammas alors ? J’hochais la tête, « Oui, il parait que quelqu’un doit s’occuper de toi pour la nuit alors comme j’étais la seule âme charitable du coin… » Je ris un peu, bizarrement, je me sentais moins gênée que vendredi, comme si…tout était redevenu normal. Enfin, presque, parce que je le trouvais toujours aussi sexy. Bon, let’s go ! Nous allions jusqu’à ma voiture, et le trajet entre l’hôpital et le campus se fit rapidement, et en silence. Parfois, je profitais de devoir regarder vers la droite pour jeter un léger coup d’œil à Aidan. Je me garais devant la maison, et je sortais de la voiture pour aller jusqu’à ma chambre au deuxième étage. Bon, je n’avais pas du tout prévu de le voir ce soir, et encore moins dans ma chambre dans laquelle il y avait encore le peau de glace et la boite du dvd que je regardais sur mon lit. Allumant la lumière, j’attrapais la tonne de magasines étalés sur mes draps pour faire de la place, « Tu veux boire un truc ? Manger un truc ? Tu as besoin de quelque chose ? », lui demandais-je en finissant par me tourner vers lui, allant fermer la porte de ma chambre. Je voulais avant tout m'assurer qu'il n'avait besoin de rien, commençant à stresser à la simple idée qu'il me demande pourquoi je ne lui avais pas donné de nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:49


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je ne pensais pas que l’hôpital appellerait la personne à contacter en cas d’urgence. J’avais bien montré à celui qui s’occupait de moi que j’allais bien. Cependant, il a dû penser qu’au lieu de me garder ici en observations, ça serait plus simple de me faire surveiller par quelqu’un toute la nuit. Et ce n’est qu’en voyant Jaycee entrer dans le box que j’avais compris ce qui se passait. Ça m’arrangeait puisque comme ça, elle n’avait pas le choix, elle devait rester avec moi toute la nuit. Oh oui, on aurait le temps de parler de ce qui se passe entre nous. Je n’arrivais pas à quitter mes yeux d’elle depuis qu’elle était là, avec moi. Elle m’avait manqué plus que je ne l’imaginais à la base. Alors j’étais soulagé. Au moins, elle était encore en vie, en bonne santé, ce qui n’était pas mon cas en quelque sorte. Je me rhabillais, je m’occupais des papiers. Oui, il parait que quelqu’un doit s’occuper de toi pour la nuit alors comme j’étais la seule âme charitable du coin… Je me mis à sourire à sa réplique, je connaissais son humour et lui aussi m’avait manqué ce week end. Ah oui, je vois le genre. Au moins, je tombe sur la bonne seule âme charitable du coin. La bonne, celle que je voulais voir à la base. Enfin, elle comprend quoi. Puis finalement on sortait de l’hôpital pour entrer dans sa voiture, ce qui me faisait penser que je devais m’occuper de la mienne demain. Ça allait être encore la merde pour aller à la fac. Mais je trouverai un moyen de me débrouiller. Elle ne devait pas être en si mauvais état que ça. Le trajet jusqu’au campus, jusqu’à la maison des Gammas était calme, silencieux. Je jetais des coups d’œil de temps en temps dans sa direction avant de regarder de nouveau à travers le carreau. Puis on était arrivé, et on montait directement dans sa chambre. J’étais peut-être endommagé du cerveau, mais je savais analyser une pièce et tout me disait qu’elle n’était pas non plus au top de sa forme. Tu veux boire un truc ? Manger un truc ? Tu as besoin de quelque chose ? Je m’installais sur son lit, à la place des magazines qui étaient éparpillés. Je la regardais, avec le regard presque suppliant. Toi… J’ai juste besoin de toi. Je maintenais le regard vers elle, attendant une réaction. Mais je n’attendais pas de réponse, j’enchainais presque aussitôt. Autant ce qui s’est passé jeudi soir c’était génial, autant je ne veux pas que ça nous sépare… Ne pas avoir de nouvelles de toi depuis vendredi, c’était… déroutant et je sentais bien que tu m’évitais. Et je veux pas… Je suis prêt à agir comme avant si tu reviens dans ma vie… J’avais encore les antidouleurs dans le système, ce qui faisait que j’étais encore un peu groggy. Mais je ne pouvais pas rester là sans lui dire ce que j’avais sur le cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:50

Est-ce que j’allais bien ? Oh non, je n’allais pas bien du tout. Et je m’étais empressée d’aller cacher les magazines pour fille que j’avais acheté. Vous savez, le genre de magasine avec écrit en gros sur la couverture des phrases bateaux mais qui avaient l’air de concerner assez de fille pour en faire un sujet dans un magazine, du genre « Vous êtes amoureuse de votre meilleur ami ? » ou « Vous avez couché avec votre meilleur ami, et vous avez adoré ça ! ». Moi qui riais toujours de ce genre de magazine, je ne m’étais jamais sentie autant concernée, comme si j’avais l’impression d’être enfin devenue une vraie fille avec des intérêts de vraie fille. Mais avec Aidan dans ma chambre, j’avais tout rangé sur mon bureau, et je les avais retournés pour ne pas qu’il lise les couvertures. Je me sentais vraiment idiote, et toute la gêne qui n’était pas présente à l’hôpital était réapparue d’un coup. Alors que je faisais du ménage dans ma chambre nerveusement, je regardais en coin mon meilleur ami qui avait pris place sur mon lit et je lui demandais s’il voulait boire quelque chose, ou même manger quelque chose. Toi… J’ai juste besoin de toi. Je m’arrêtais de faire ce que je faisais, me redressant en le regardant. Il me faisait un regard…un regard de chien battu, et je sentais un pincement au cœur. J’entrouvrais la bouche, allant dire quelque chose mais il me devança, Autant ce qui s’est passé jeudi soir s’était génial, autant je ne veux pas que ça nous sépare… Ne pas avoir de nouvelles de toi depuis vendredi, c’était… déroutant et je sentais bien que tu m’évitais. Et je veux pas… Je suis prêt à agir comme avant si tu reviens dans ma vie… Je me mordais la lèvre et je soupirais, allant doucement m’asseoir à côté de lui, les yeux baissés. Je restais silencieuse quelques instants avant de relever le regard sur lui. « Je suis désolée… », murmurais-je calmement en passant une main dans mes cheveux pour les tirer en arrière, prenant une grande inspiration. « Je ne veux pas que ça nous sépare non plus…je… j’ai été distante ce week-end mais ça ne voulait pas dire que je ne reviendrais pas vers toi… » Je ris légèrement et je le regardais, posant mes mains sur mes cuisses en haussant les épaules, « La vérité, c’est que j’ai passé le week-end à essayer d'oublier ce que je pense ressentir pour toi, et que au lieu d’oublier, je n’ai pas arrêté d’y penser… » Je me laissais tomber sur le dos, regardant le plafond un moment en silence, puis je me redressais sur mes coudes en le regardant, souriant doucement, « Mais je ne veux pas agir comme si il ne s’était rien passé…de toute façon, je n’y arriverai pas… » Voilà, c’était dit. Je ne lui avais pas tout dit ce que j’avais sur le cœur, comme par exemple que son parfum me manquait, que ses mains me manquait, que je le trouvais tellement beau et encore même ce soir avec son visage blessé par l’accident. Mais c’était déjà un bon début, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:50


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je l’avais vue s’empresser de retirer tout ce qui était sur son lit sans que j’aie pu voir la moindre chose. Okay, j’étais au ralenti avec les médicaments que j’avais pris mais je me doutais bien qu’elle ne voulait pas que je voie ce qu’il y avait sur ces magazines. Après, je m’en fichais un peu, je ne voulais pas non plus récupérer tous les petits détails. Je voulais simplement être avec elle et discuter un peu. Alors forcément, quand elle me demandait ce dont j’avais besoin, je n’avais pas besoin de réfléchir longtemps pour lui dire ce que je voulais : elle. Elle ma meilleure amie si jamais elle voulait rétablir notre amitié à ce qu’elle était avant cette fameuse nuit. J’enchainais avec ce que je pensais de la situation, ce que j’avais ressenti et ce que j’étais prêt à faire pour la récupérer dans ma vie. Parce que oui, elle s’était éloignée et j’avais du mal à le supporter. Je la fixais pour voir ce qu’elle avait à dire. Donc après s’être installée à côté de moi la tête baissée, elle relevait enfin les yeux sur moi. Je suis désolée… Je ne veux pas que ça nous sépare non plus…je… j’ai été distante ce week-end mais ça ne voulait pas dire que je ne reviendrais pas vers toi… La vérité, c’est que j’ai passé le week-end à essayer d'oublier ce que je pense ressentir pour toi, et que au lieu d’oublier, je n’ai pas arrêté d’y penser… Mon cœur sautait un battement. Ce qu’elle pense ressentir pour moi, ce serait donc réciproque ? Je respirais profondément, la laissant continuer. Alors qu’elle s’allongeait, je retirais mes chaussures et m’installais allongé comme elle, à côté. Puis avant d’enchainer, elle se mettait sur les coudes pour me regarder. Mais je ne veux pas agir comme si il ne s’était rien passé…de toute façon, je n’y arriverais pas… Je me mis à sourire. Mais qu’est-ce qu’on faisait alors ? Je ne veux pas être à nouveau séparé d’elle de cette façon, sans aucune nouvelle, sans rien du tout. Je me tournais sur le côté pour la voir mieux. Tu m’as manqué… Voilà tout ce que j’avais pu dire. Elle me manquait. En même temps, que dire d’autre ? Je m’approchais d’elle, posant ma main sur son ventre et approchant mon visage du sien. Et je le répétais, en chuchotant. Tu me manques… J’inspirais avant de reprendre, toujours en chuchotant, pour une raison que j’ignorais. Et du coup, si tu ne peux pas agir comme si rien ne s’était passé, dis-moi quel Aidan tu veux retrouver… Il était clair que ce n’était plus Aidan le meilleur ami qui parlait mais Aidan l’amant qu’elle avait vu jeudi soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:50

Moi qui étais terrifiée à l’idée de lui parler, je me sentais presque soulagée que je lui dise tout ça. Pourquoi est-ce que je n’avais pas fait ça plus tôt ? J’aurais pu lui téléphoner Dimanche, nous aurions pu nous voir et je lui aurais expliqué ce que je ressentais. Ou du moins, je lui aurais expliqué mon point de vue, car c’était difficile de mettre des mots sur ce que je ressentais réellement. Je regardais mon meilleur ami retirer ses chaussures, pour s’allonger à côté de moi. Rien que l’idée qu’il était allongé, sur le même lit que moi me perturbait grandement, et j’avais vraiment l’impression d’avoir l’esprit mal tourné depuis jeudi soir. Comme si quand je pensais à Aidan aujourd’hui, je ne pensais qu’à la nuit que nous avions passé ensemble. Ça me hantait, et parfois quand je fermais les yeux, j’arrivais à revoir des scènes dans ma tête, et ça me rendait juste folle. Tournant le regard vers le jeune homme alors que je venais de lui déballer tout ce qui m’était passé par la tête, je vis un petit sourire sur ses lèvres et ça me rassura presque. Je restais cependant silencieuse, ne sachant pas quoi dire d’autre : j’attendais juste sa réaction. Tu m’as manqué… Je me mordais la lèvre et je baissais légèrement les yeux, murmurant à mon tour, « Tu m’as manqué aussi… » La tête toujours tournée vers lui, je frissonnais en sentant sa main se poser sur mon ventre. Dans ma tête, c’était le gros bordel, du genre « MAYDAY MAYDAY IL A SA MAIN POSEE SUR MOI LA » et c’était encore pire lorsqu’il approcha son visage du mien. J’avais le souffle coupé, littéralement. Tu me manques… Je fixais ses lèvres sur regard, elles n’étaient pas très proches des miennes, et je mourrais d’envie de l’embrasser. Et du coup, si tu ne peux pas agir comme si rien ne s’était passé, dis-moi quel Aidan tu veux retrouver… Je relevais les yeux pour plonger mon regard dans le sien, mettant quelques secondes à répondre avant de lui dire doucement, « Tu crois…que c’est possible d’avoir…un mixe des deux… ? » Je ris un peu et j’haussais les épaules, approchant encore un peu mon visage du sien pour frôler ses lèvres. C’était de la torture d’être comme ça, mais c’était…comme si j’aimais jouer avec ses nerfs. Mon côté persécutrice qui reprenait le dessus, je suppose. « Le Aidan sur qui je peux compter… mon meilleur ami et… l’homme qui m’a fait passer la meilleure nuit de ma vie… », expliquais-je en murmurant, avant d’attraper ses lèvres avec douceur. Je glissais une main dans son cou, jusqu’à sa nuque doucement alors que je continuais de l’embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:51


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je ne savais pas où allait mener cette conversation mais j’espérais avoir une idée. Elle me manquait dans tous les sens du terme et je voulais simplement la récupérer. Tout ne tenait qu’à elle maintenant. C’était elle qui avait le pouvoir et je n’étais qu’à l’attente du prochain mouvement. Alors qu’elle me disait ce qu’elle avait ressenti pendant le week-end, tentant d’oublier ce qui s’était passé, en vain, je m’étais allongé à ses côtés. J’étais mieux allongé qu’assis, ça me faisait moins mal à la tête. Dès qu’elle avait fini de parler, je me mis à sourire, content d’entendre ça. Tu m’as manqué aussi… Je souriais davantage. Et je m’approchais d’elle, posant ma main sur son ventre et rendant la distance entre nos visages de plus en plus petite. Cependant, nos lèvres n’étaient pas si proches que ça, attendant la réponse qu’elle dirait à ma question. Je voyais bien son regard sur mes lèvres, ce qui me donnait un petit aperçu de sa réponse. Tu crois…que c’est possible d’avoir…un mixe des deux… ? Je fis un sourire en coin, attendant la suite puisque ça manquait de précision. Nos visages continuaient de se rapprocher et la tension devenait palpable. Ce n’était pas une mauvaise tension, au contraire. Elle faisait même frôler nos lèvres, ce qui me rendait encore plus fou d’elle. Le Aidan sur qui je peux compter… mon meilleur ami et… l’homme qui m’a fait passer la meilleure nuit de ma vie… Et je n’avais pas eu le temps d’ajouter quoique ce soit puisqu’elle mettait fin au supplice en attrapant mes lèvres avec les siennes pour les sceller dans un baiser. Je sentais sa main se glisser dans ma nuque et moi je ne pouvais m’empêcher de glisser ma main vers sa hanche puis l’immiscer sous son top. Ainsi, je pouvais caresser doucement sa peau, celle qui m’avait manqué pendant ces quelques jours. C’était indéniable, j’étais attiré par elle comme un aimant. Mais c’était revigorant puisque je ne m’étais jamais senti aussi vivant. Je prolongeais le baiser qu’on échangeait, m’allongeant à demi sur elle. Puis quand finalement on se séparait, je pouvais finalement répondre. Dans notre cas, l’un ne va pas sans l’autre… Je lui souriais une nouvelle fois, capturant à mon tour ses lèvres. God qu’elles m’avaient manqué ! Je me sentais beaucoup mieux et ça devait se voir. Bon, peut-être pas en fait mais je le sentais donc c’était le principal. De nouveau, je me remettais à parler. Je crois que je suis tombé sur la meilleure âme charitable de toute la Californie… Et encore une fois, je l’embrassais. Comme jeudi soir, je n’arrivais pas à rester bien longtemps éloigné de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:51

C’était comme si le poids qui pesait sur mes épaules avait totalement disparu, et ça faisait tellement du bien. Tellement du bien, car je ne me prenais plus du tout la tête. Je lui avais manqué. Je lui avais manqué, et il aurait fait n’importe quoi pour me récupérer. Et ça effaçait toutes les inquiétudes que j’avais pu avoir depuis des jours et des jours. J’avais même l’impression que je m’étais prise la tête pour rien, au final. Mais sa question pour savoir quel Aidan je voulais retrouver, ça n’était pas une question facile à répondre. Car c’était là toute la question de ce week-end à laquelle j’avais désespérément essayé de répondre. Je voulais que nous restions amis, ça c’était sûr et certain. Mais comment être amis alors que nous avions envie de nous jeter l’un sur l’autre dès que nous nous voyons ? Et dire que pendant des années, nous avions su dormir ensemble dans un lit sans aucune ambiguïté, sans aucune pensée impure. Et aujourd’hui…aujourd’hui c’était tout simplement impossible. Je me décidais alors à essayer de lui expliquer, que peut-être nous pouvions mêler les deux ? Notre amitié, qui était très forte et également…cette attirance que nous ressentions lorsque nous étions ensemble. Et puis, peut-être que ça allait finir par passer, qui sait ? Enfin, pendant que je l’embrassais, je me disais que j’espérais que jamais, ô grand jamais ça n’arriverait. Je me sentais trop bien avec ses lèvres contre les miennes, et encore mieux quand je sentis sa main se glisser sous mon haut. Il s’était légèrement redressé pour se mettre à demi sur moi, et je le laissais faire, glissant ma deuxième main le long de son bras que je caressais du bout des doigts que alors que nous continuions à nous embrasser, encore et encore. Dans notre cas, l’un ne va pas sans l’autre… Je ris doucement contre ses lèvres, n’ayant même pas le temps d’ouvrir les yeux qu’il reprit mes lèvres en otage. Je crois que je suis tombé sur la meilleure âme charitable de toute la Californie… Je ris à nouveau, le laissant m’embrasser, encore alors que je glissais ma main de sa nuque à sa joue, fronçant les sourcils en cessant le baiser. « Attends… », murmurais-je en regardant mes doigts sur lesquels il y avait un peu de sang. Je retirais mes doigts de sa joue et je constatais que certaines écorchures s’étaient remises à saigner. Je me mordais la lèvre et je m’asseyais, « Tu saignes… » Je me levais pour aller rapidement dans la salle de bain, allant fouiller dans mon armoire à pharmacie, « Je vais m’en occuper » J’attrapais quelques compresses et un peu de désinfectant, et je revenais dans la chambre, lui adressant un léger sourire alors que je me rasseyais sur le bord du lit. Je glissais mes doigts sous son menton délicatement pour lui faire tourner la tête, grimaçant, « Tu es quand même bien arrangé… qu’est-ce qui s’est passé au fait ? » C’est vrai, je ne savais même pas comment il avait eu cet accident de voiture en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:52


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


J’étais bien heureux de la proposition de Jaycee qui consistait à ce qu’on mêle les deux moi en un seul. Je restais son meilleur ami, tout en profitant des avantages qu’une femme pouvait tirer d’un homme. J’étais son premier et je savais depuis ce soir-là qu’une attirance s’était installée entre nous, une attirance qui était dure à contrôler. Mais du coup, puisqu’elle voulait un mix des deux Aidan, ça serait plus simple pour moi à gérer puisque je pouvais rester exactement le même que je suis. Je ne serais plus obligé de refreiner mes envies envers elle et en même temps, je restais le meilleur ami qu’elle avait depuis une dizaine d’années maintenant. Je supposais que ce rôle n’impliquait pas d’entendre des choses sur d’autres mecs… Je ne saurai pas comment gérer la chose sinon. Enfin, nos lèvres se sont retrouvées, après tout le temps passé entre vendredi matin quand elle a quitté mon appartement et maintenant. Je remarquais vite que ça lui avait manqué à elle aussi, ce qui me faisait plaisir intérieurement. On s’était enfin retrouvé… Alors que je parlais entre deux baisers, elle se mit à rire et posant sa main sur ma joue, ce qui la stoppa pour une raison que j’ignorais. Attends… Je me rendais compte après quelques instants que du sang se retrouvait sur ses doigts, ce qui impliquait que je saignais à nouveau. Tu saignes… Je soupirais alors qu’elle se levait pour aller chercher des trucs dans l’armoire à pharmacie. Comme par hasard, ça se déroulait alors qu’on s’embrassait. Destin, je ne t’aime vraiment pas quand tu te pointes au moment inopportun. Je vais m’en occuper Je me mis à sourire, une idée m’ayant traversé l’esprit. En fait, t’es devenue mon infirmière attitrée ? J’aimais beaucoup l’idée qu’elle s’occupe de moi, qu’elle soit aux petits soins. Elle revenait avec ce qu’il fallait et s’installait à mes côtés pour nettoyer les petites blessures ouvertes. Bien entendu, je devais y mettre du mien et je faisais ce qu’elle me disait de faire. Tournant la tête pour qu’elle nettoie les plaies ouvertes, j’écoutais ce qu’elle me disait. Tu es quand même bien arrangé… qu’est-ce qui s’est passé au fait ? Je me mis à rire un peu parce que c’était ironique comme situation. J’inspirais doucement, avant de commencer mon récit. En fait, j’étais venu pour te voir… Et à un carrefour où j’avais la priorité grâce aux feux, un con s’est mis à passer malgré son feu rouge. Et il m’a percuté par la droite. A cause du choc, ma tête a percuté la vitre de la portière, qui a explosé avec le choc. Bref, les cons de la route quoi… J’avais toujours la tête tournée pour qu’elle désinfecte tout, et je restais immobile. Enfin, j’étais venu pour te voir et je te vois malgré ça, et en infirmière en plus… Je souriais. Jaycee en infirmière, ça pouvait le faire ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:52

J’étais encore un peu perdue à savoir qu’est-ce que nous étions censés être l’un pour l’autre aujourd’hui. Est-ce que nous restions meilleurs amis… ? Ou est-ce que nous étions un couple ? Non, je ne pensais pas que nous étions un couple. En fait, je me voyais mal l’embrasser dans les couloirs ou lui tenir la main devant tout le campus. Tout ce que je voulais, c’était passer des moments avec lui comme j’en avais passé comme à notre week-end à Hollywood, mais également passer des nuits avec lui comme jeudi soir. Est-ce que c’était mal ? Je n’en avais aucune idée, mais j’étais fatiguée de toujours vouloir faire ce qui était juste, et me poser trop de questions. Ma vie manquait un peu de folie parfois, et j’avais l’impression que c’était Aidan qui allait lui donner un peu de piquant. Fronçant les sourcils, je regardais ses petites écorchures qui saignaient sur ses joues : décidément, il n’avait pas de chance, ou les infirmières de l’hôpital ne s’en étaient pas assez bien occupées. Je ne réfléchis pas trente ans avant de me redresser, et d’accourir dans la salle de bain chercher quelque chose pour nettoyer son visage ce qui semblait plaire au jeune homme. En fait, t’es devenue mon infirmière attitrée ? Je ris doucement, et sans savoir pourquoi, je me demandais si il y avait un sens caché dans cette phrase. Parce que j’aurais eu exactement la même réaction avant, lorsque nous étions….juste amis quoi. « Oui, je vais finir par croire que tous les gars blessés du campus viennent me voir », lançais-je en riant, faisant référence à Dmitri qui était venu dans ma chambre après la Saint-Valentin en mauvais état. Bon, ça n’était peut-être pas malin d’avoir parlé de Dmitri, mais c’était sorti tout seul. M’asseyant sur le bord du lit, je mis un peu de désinfectant sur ma compresse et je lui tournais doucement le visage pour commencer à nettoyer ses écorchures en lui demandant ce qui s’était passé. En fait, j’étais venu pour te voir… Et à un carrefour où j’avais la priorité grâce aux feux, un con s’est mis à passer malgré son feu rouge. Et il m’a percuté par la droite. A cause du choc, ma tête a percuté la vitre de la portière, qui a explosé avec le choc. Bref, les cons de la route quoi… Je continuais de nettoyer en l’écoutant, fronçant les sourcils, « Tu venais me voir ? » Je soupirais, « Donc indirectement, c’est un peu ma faute… Désolée… » Finissant de lui faire sa joue, je m’attaquais à son front, Enfin, j’étais venu pour te voir et je te vois malgré ça, et en infirmière en plus… Je plissais les yeux et je tournais sa tête pour nettoyer son autre joue qui semblait moins blessée que l’autre : il avait un truc avec les infirmières ou.. ? Pourquoi est-ce que j’avais l’impression de voir des allusions partout ? A croire que c’était moi qui étais devenue obsédée. « Les infirmières sont bien le fantasme de tous les hommes en dirait », lançais-je en riant doucement alors que je revissais la bouteille de désinfectant. « Voilà… » Je souris et je passais une main sur son front, « Faut que tu fasses attention quand même… tu as eu un petit choc à la tête… il faut te reposer… » Je me penchais pour embrasser le coin de ses lèvres et je me levais pour aller tout ranger dans l’armoire à pharmacie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:52


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Les choses n’étaient pas encore très claires entre nous, mais je prenais comme ça venait. Au moins, à présent, je n’avais plus à cacher mon attirance pour elle, elle était bel et bien là et elle le savait. Après, je ne savais pas si elle, elle se posait des questions ou pas, mais j’aimerai bien qu’elle profite de la vie, maintenant qu’elle en connait un nouvel aspect. Bien entendu, avec moi, sinon c’est pas drôle. Dans tous les cas, je restais celui qu’elle a connu, c’est juste qu’elle découvrait une partie qu’elle ne pouvait pas voir auparavant. Quand elle s’est rendue compte que mes blessures saignaient de nouveau, elle se mit à s’en occuper. J’ai pas pu m’empêcher de faire une remarque sur les infirmières. Ce n’est pas réellement un fantasme mais un peu quand même. Je veux dire par là qu’elle s’occupe de moi, est aux petits soins et j’adore ça. Je savais bien qu’elle le ferait dans tous les cas, même s’il n’y avait pas ce truc entre nous. Mais même… Vu que justement les choses sont comme ça, ça rendait les choses plus excitantes. Oui, je vais finir par croire que tous les gars blessés du campus viennent me voir Alors qu’elle riait, moi ça me faisait pas rire du tout. Je savais bien qu’elle parlait de Dmitri et je crois que lui, je vais moins l’aimer qu’avant. Ouais enfin dans mon cas, c’est toi qui est venue, sans que j’en sache quelque chose. Bon, sûrement réaction de coq. Finalement, après qu’elle l’ait demandé, je lui ai expliqué ce qui s’est passé et pourquoi j’en étais arrivé à cet état. Tu venais me voir ? Donc indirectement, c’est un peu ma faute… Désolée… Je la regardais, posant ma main sur sa joue pour la caresser doucement. C’est pas ta faute, c’est celle de l’abruti qui connait pas le code de la route… Je ne sentais pas le besoin de répondre à sa question qui semblait rhétorique. Oui, j’allais la voir, elle ne répondait à aucun de mes messages. Enfin, je soupirais, gardant le contact avec les yeux. Finalement, j’ajoutais : J’étais obligé de venir te voir, tu ne me répondais pas et je sais pas, plusieurs scénarios me sont passés par la tête donc je voulais te parler en personne. Ouais, j’avais répondu en fait. Elle finissait de s’occuper de mon visage avec attention, ce qui me faisait du bien je dois l’avouer. La situation telle qu’elle était actuellement se démêlait et j’en étais bien heureux. A présent, je pouvais être les deux Aidan avec elle. Les infirmières sont bien le fantasme de tous les hommes en dirait Je me mis à rire alors que j’enlevais ma main de son visage. Disons que ça pourrait en être un pour moi… J’aime bien qu’on s’occupe de moi… Je me mettais à sourire, expliquant pourquoi j’aimais bien ce concept. Voilà… Faut que tu fasses attention quand même… tu as eu un petit choc à la tête… il faut te reposer… Je soupirais, je n’avais rien de grave alors ce n’était pas la fin du monde. Un petit choc à la tête ne veut pas forcément dire repos. Après qu’elle m’ait embrassé sur le coin des lèvres, je la voyais s’éloigner pour tout ranger. Il faut qu’on se mette d’accord sur la définition de repos… Je me mettais à sourire en pensant à la suite. Pour moi, c’est rester au lit… Je la regardais revenir, attendant qu’elle me donne sa définition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:53

Ouais enfin dans mon cas, c’est toi qui est venue, sans que j’en sache quelque chose. Je ne préférais pas répondre à ça, mais je venais seulement de penser à Dmitri, et je me disais que les choses allaient être encoooore plus compliquées maintenant. Comment est-ce que j’allais dire à Dmitri que je n’étais plus vierge ? Ou plutôt, est-ce que je devais lui dire ? Je lui avais dit que j’avais besoin d’un peu de temps pour réfléchir à ce qu’il m’avait dit, soit, qu’il avait des sentiments pour moi. Jaycee, tu es dans un beau merdier. J’espérais juste que ça n’allait pas créer des étincelles entre Aidan et lui. Et c’est vrai que je me sentais un peu coupable maintenant : il était venu me voir, certainement parce que je ne lui donnais aucun signe de vie. Si je n’avais pas été sotte, je lui aurais téléphoné ce week-end, et il n’aurait pas eu cet accident. Enfin, Aidan chercha tant bien que mal à me déculpabiliser, C’est pas ta faute, c’est celle de l’abruti qui connait pas le code de la route…. Quoi qu’il dise, je me sentais quand même un peu fautive, et je ne répondis encore une fois pas, me concentrant sur les blessures de mon meilleur ami qui saignaient. Il ajouta alors, J’étais obligé de venir te voir, tu ne me répondais pas et je sais pas, plusieurs scénarios me sont passés par la tête donc je voulais te parler en personne. Je souris un peu et j’haussais les épaules, « Désolée… », répétais-je en me mordant la lèvre alors que je déviais la conversation sur…les fantasmes ? Je n’y avais même pas pensé. Aidan devait en avoir, et est-ce que ça voulait dire que je devais les combler ? Je me sentais encore un peu trop timide pour faire des trucs extravagants. Disons que ça pourrait en être un pour moi… J’aime bien qu’on s’occupe de moi… Je souris timidement et je finis de tout nettoyer, lui expliquant qu’il fallait qu’il se repose. Je me levais pour aller tout ranger dans la salle de bain, retirant au passage mes chaussures que j’avais laissé en entrant dans ma chambre tout à l’heure. Il faut qu’on se mette d’accord sur la définition de repos… Pour moi, repos c’est rester au lit… Je ris un peu et je passais ma tête dans l’ouverture de la porte, sourcils froncés, « Monsieur l’écrivain ne sait même pas ce que repos veut dire ? Tu devrais sérieusement revoir ton orientation Aidan, tu ne seras jamais embauché au Times avec si peu de vocabulaire à ton actif ! » Je lui lançais un petit sourire taquin, comme j’avais l’habitude de le faire et je retournais dans la salle de bain pour me remettre en pyjama. Bon, il n'était pas écrivain, mais journaliste mais un journaliste est un écrivain, non ? « Avant de venir te chercher je regardais un film avec du Ben&Jerry’s au sirop d’érable. » Je ressortais de la salle de bain en pyjama, soit en t-shirt large et en petite culotte. Bon, okay ça n’était pas très sexy, mais je pensais que je serais toute seule ce soir. Je repris le pot de glace avec une deuxième cuillère et je m’asseyais sur le lit, sous les draps, « Ça te dérange pas que je finisse le film ? J’te laisserai même me piquer de la glace, mais pas trop quand même ! » Je lui souris et je déposais un petit baiser sur sa mâchoire, « Pour moi c’est ça, se reposer gros malin ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:53


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Avec l’évolution de notre relation, je commençais à de moins en moins aimer ce Dmitri, beaucoup trop proche de Jaycee. Ok, elle faisait ce qu’elle voulait, mais je ne voulais pas qu’elle tombe dans ses bras. Elle n'était plus vierge maintenant, elle ne redoutait plus sa première fois, qu’est-ce qui pouvait l’empêcher de céder aux avances du russe ? Je savais bien qu’elle n’était pas comme ça, mais j’avais dû la reprendre à deux fois pour qu’elle cesse d’imaginer qu’il pouvait être son premier. S’il voulait, il arriverait à la mettre dans son lit, et je ne voulais pas. Oui, je ne voulais pas que Jaycee soit avec d’autres hommes que moi. C’est égoïste ? Sûrement, mais c’était comme ça. Enfin, je tentais de la rassurer sur le fait qu’elle n’était pas responsable de l’accident. Après tout, elle n’était pas la conductrice de l’autre voiture. Mais elle ne cessait de se rendre responsable, du moins en partie, et je ne voulais pas. Désolée… Arrête d’être désolée, tu n’y es pour rien ! Ma destination n’a rien à voir avec l’accident, ok ? Je voulais qu’elle se le rentre dans le crâne une bonne fois pour toute. Je pouvais aller réviser à la bibliothèque, ça aurait été la même. Je ne m’attardais pas trop sur l’histoire du fantasme, c’était nouveau pour elle et je ne voulais pas l’effrayer ou lui mettre en tête que je voulais qu’elle les réalise, loin de là. Du coup, quand elle me parlait de repos, je tentais de dévier vers une autre façon de repos, ce qui pour sûr, ne lui plaira pas. Monsieur l’écrivain ne sait même pas ce que repos veut dire ? Tu devrais sérieusement revoir ton orientation Aidan, tu ne seras jamais embauché au Times avec si peu de vocabulaire à ton actif ! Je me mis à rire alors qu’elle allait dans la salle de bains pour se changer. Crois-moi, j’ai du vocabulaire en stock, je veux juste être sûr de la définition… Je suis persuadé que je préfère la mienne à la tienne ! Forcément, ce n’était pas vraiment du repos que je voulais, mais bien autre chose. Elle revenait, complètement changée. Elle était en pyjama, prête à passer une soirée cosy. Avant de venir te chercher je regardais un film avec du Ben&Jerry’s au sirop d’érable. Je souriais, me rendant compte que le Canada lui manquait. Ben&Jerry’s + sirop d’érable, c’était évident. Je me levais du lit pour enlever ma veste et la poser sur la chaise à côté. Je me tâtais à enlever mon pantalon et je décidais que oui, puisque si je m’endormais, j’allais être plus confortable. Je gardais cependant mon t-shirt. Je me mettais dans le lit, de la même position que Jaycee et attrapais la deuxième cuillère. Ça te dérange pas que je finisse le film ? J’te laisserai même me piquer de la glace, mais pas trop quand même ! Non, finis le, je me contenterai de la glace, pour le peu que tu me laisses prendre. Je me mis à rigoler tout en la regardant. Pour moi c’est ça, se reposer gros malin Je prenais une cuillère de glace et la mettais dans ma bouche. Miam, trop bon ! Je vois mieux… Mais je préfère quand même ma vision ! Je lui rendais son baiser sur le coin des lèvres avant de m’allonger dans le lit. Finalement, je sens que je vais dormir pendant le reste de son film…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:53

La peur de perdre Aidan ne datait pas de vendredi, oh non. J’y avais plusieurs fois pensée, et même si il m’avait suivi jusqu’en Californie, au fond, nous finirions forcément par être séparés. C’est vrai, s’il arrivait à son but en étant embauché au New-York Times, il allait devoir aller vivre à New-York, non ? Et moi…moi je voulais être actrice, alors j’allais devoir rester en Californie. La Californie et New-York, ça faisait un sacré chemin, plus du décalage horaire même ! Et sans savoir pourquoi, je m’étais mis à y repenser ce week-end. Bon, nous avions encore le temps pour penser à tout ça, et je ne savais même pas comment notre relation allait évoluer. En attendant, alors que j’étais en train de me mettre en pyjama, je le taquinais sur le fait qu’il ne serait jamais embauché au Times s’il ne savait pas ce que « repos » voulait dire. Et il s’empressa de rétorquer, Crois-moi, j’ai du vocabulaire en stock, je veux juste être sûr de la définition… Je suis persuadé que je préfère la mienne à la tienne ! Je souris en coin et je ressortais de la salle de bain, prête à aller me coucher. Ça n’était pas la première fois que je me montais en pyjama comme ça devant lui, mais sans comprendre, je me sentais un peu gênée qu’il me voit en petite culotte, car il y avait de l’ambiguïté maintenant entre nous. Enfin, c’était une habitude à prendre, certainement. « Mouais, mouais ! », lançais-je en riant alors que j’embarquais sur le lit, me mettant sous la couette avec le pot de glace que j’étais en train de manger avant qu’on ne m’appelle. Je le regardais du coin de l’œil se déshabiller alors que je pris la télécommande pour allumer la télé, Non, finis le, je me contenterai de la glace, pour le peu que tu me laisses prendre. Je souris et je m’installais correctement, éteignant la lumière, « Comment ça pour le peu que je te laisse prendre ? J’suis pas une morphale ! » Je lui tirais la langue, lui expliquant que c’était ça pour moi, se reposer et je sentais qu’il protesterait. Je vois mieux… Mais je préfère quand même ma vision ! Je souris un peu et je pris une cuillère de glace sans répondre, regardant le film qui continuer de tourner. Je restais silencieuse, à le regarder, mangeant ma glace en même temps avant de murmurer au bout de plusieurs minutes, « Je t’ai donné ma définition du repos, après….je n’ai pas dit que c’était celle que je préfère… » Je me mordais la lèvre, continuant de regarder la télé, guettant du coin de l’œil sa réaction et j’ajoutais, « C’est juste que ta définition ne serait pas raisonnable avec ce qui s’est passé tout à l’heure… » Je faisais référence à son accident. C’est vrai, les médecins lui avaient prescrits du repos repos, pas du repos…comme lui il l’imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:53


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


J’espérais vraiment que ce qu’on venait d’accomplir comme évolution de notre relation resterait comme ça. Je ne voulais pas rétrograder à l’ami –enfin le meilleur ami– ou carrément la perdre. Je pense que le stade auquel on est reste le meilleur stade d’une relation et on était juste bien comme ça… non ? Enfin, je devais cesser de penser à ça. Maintenant, elle était à mes côtés, elle s’occupait de moi puisque j’étais blessé. Que demander de plus ? Elle me demandait de me reposer et ça, je ne voulais pas. Du coup, je voulais savoir si ma définition pouvait lui convenir, ce qui n’était pas vraiment le cas. Elle insinuait même que je n’étais pas assez bon écrivain journaliste pour aller au NY Times. Well.. c’est ce qu’on verra ! Mouais, mouais ! Finalement, je décidais à mon tour de me mettre à mon aise puisque j’allais visiblement dormir ici. Du coup, j’enlevais mon jeans et mes chaussettes et je me remettais à ses côtés dans le lit, prenant la cuillère qu’elle me proposait. Je n’étais pas fan de glace le soir mais j’en prenais quand même un peu histoire de. Comment ça pour le peu que je te laisse prendre ? J’suis pas une morphale ! Je me mis à rire alors que j’avais encore la cuillère dans la bouche. Je l’enlevais avant d’ajouter. De toute façon, tu sais que je suis pas fan de glace le soir donc c’est pas moi qui va finir le pot ! Enfin de toute façon, je lui disais que je préférais ma vision de repos, même si elle était pas d’accord. Je m’allongeais confortablement dans le lit, dans l’optique de vraiment me reposer. L’effet des médicaments ingérés à l’hôpital se dissipait et il me faudrait bientôt un nouveau cachet. Je la laissais donc regarder tranquillement son film alors que je m’étais mis sur le côté pour m’endormir. Seulement, au bout d’un moment, elle se remettait à me parler, et j’ouvrais les yeux. Je t’ai donné ma définition du repos, après….je n’ai pas dit que c’était celle que je préfère… Je me mis à sourire, me remettant sur le dos pour être capable de la voir. C’est juste que ta définition ne serait pas raisonnable avec ce qui s’est passé tout à l’heure… Ouais, l’accident me faisait bien chier à ce moment précis, mais je ne pouvais rien y faire. Et si je dors jusqu’à la fin du film et que tu me réveilles après, c’est compté comme le repos de ta définition non ? Ensuite, on pourra passer à ma définition… Je gardais les yeux fixés vers elle en attendant de voir ce qu’elle pouvait dire à ma proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:54

Non, je ne voulais pas prendre le risque de le blesser, parce qu’il avait quand même eu des points de suture au crâne, ça n’était pas rien ! Aidan avait avant tout besoin de repos, du vrai repos : ma définition du repos. Je me doutais bien que ça ne lui plairais pas, mais il n’avait pas le choix ! Nous étions chez moi, et c’était à moi de décider. Et honnêtement, je pense que j’étais un peu stressée à l’idée de recoucher avec lui : la première fois, nous avions quelques verres dans le nez, et j’avais peur que ça ne soit pas pareil sobres. Bon, je me prenais la tête très certainement pour rien, mais j’étais comme ça, à toujours me poser des milliards de questions avant de me lancer. . De toute façon, tu sais que je suis pas fan de glace le soir donc c’est pas moi qui va finir le pot ! Je ris un peu : d’habitude, ça n’était pas trop mon truc la glace, mais là j’avais eu une terrible envie de sirop d’érable, mais j’avais aussi très très faim. Ayant manqué plusieurs repas dans le week-end, ça n’était pas forcément bon signe, mais de toute manière, je ne pouvais pas me contrôler. Je me mis alors à regarder le film, et je finis par avouer à mon meilleur ami que ma définition du repos n’était pas forcément celle que je préférais, mais pour ce soir, il valait mieux ne rien faire pour éviter d’aggraver son état. Et si je dors jusqu’à la fin du film et que tu me réveilles après, c’est compté comme le repos de ta définition non ? Ensuite, on pourra passer à ma définition… Un léger sourire se dessina sur mes lèvres et je tournais le regard vers lui, « Tu veux me faire l’amour à moitié endormi ? » Je ris et je pris une nouvelle cuillère de glace, haussant les épaules : si c’était la seule solution pour le faire dormir… « Okay, je te réveillerai » Je souris et je détournais mon regard vers la télé. Et Aidan semblait avoir vraiment besoin de dormir, puisqu’il tomba très vite dans les bras de Morphée alors que moi…moi je mangeais. Et je mangeais mon pot de glace de plus en plus vite : j’avais beau essayer de ralentir, pas moyen de m’arrêter. Alors que le film touchait à sa fin, et que j’avais fini mon pot, je restais assise à regarder le générique de fin. Ne craque pas Jaycee, ne craque pas. Ça n’est que de la glace. Ça n’est que de la glace…. Mais trop tard. Je descendais du lit le plus discrètement possible pour ne pas réveiller Aidan qui dormait à point fermé, et je précipitais dans la salle de bain. J’allumais la lumière et je fermais la porte pour aller me faire vomir. Je m’en voulais, je m’en voulais tellement de faire ça, et de faire ça alors qu’Aidan dormait juste à côté. Une fois que j’eus finis, je restais assise à terre près des toilettes, les genoux repliés contre ma poitrine. Je tremblais légèrement, pleurant en silence pour ne pas réveiller mon meilleur ami. Il fallait que je me reprenne avant qu’il ne se réveille, mais j’étais vidée de toute énergie, et je n’arrivais pas à croire que je venais de faire une crise. En même temps, pas étonnant vu à quel point j’avais négligée mon régime alimentaire ce week-end.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:54


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je comprenais pourquoi elle réagissait comme ça, j’étais blessé et il était hors de question que je fasse quoique ce soit qui pourrait augmenter la douleur. Mais j’étais comme ça, je me fichais des blessures que je pouvais avoir, je rêvais de pouvoir l’avoir de nouveau contre moi depuis vendredi matin, quand elle a quitté mon appartement. Et forcément, je ferai ce qu’il faut pour que ça soit le cas à nouveau. Je lui avouais que de toute façon, ce ne serait pas moi qui mangerais tout le pot, n’étant pas fan de glace le soir. C’était trop frais et trop sucré. Ce n’était pas mon truc, un point c’est tout. J’avais pris une cuillère comme ça, histoire d’avoir un petit goût de sirop d’érable dans la bouche. Une fois qu’elle était lancée dans le film, elle s’était remise à me parler, m’avouant qu’elle aimait aussi ma version du repos, mais que vu que j’avais besoin d’un vrai repos, elle ne ferait rien. Fidèle à moi-même, je marchandais pour avoir ce que je voulais, c'est-à-dire elle. Après un peu de repos, je voulais ma version de repos et ça la faisait rire. Tu veux me faire l’amour à moitié endormi ? Je me mettais à acquiescer de la tête avant d’ajouter : Tu sais, une fois que je suis réveillé, je suis réveillé. Et puis, le fait d’être avec elle et tout, je serai tout de suite réactif, forcément. Okay, je te réveillerai Je lui souriais puis je fermais les yeux. Et très vite, je me mettais à dormir comme un bébé. Visiblement, j’avais réellement besoin de repos… C’était le contrecoup du choc je pense. Seulement, le choc me donnait un vilain mal de crâne et ça allait jusqu’à me réveiller. Je respirais doucement, me remettant sur le dos. Je remarquais assez vite que Jaycee n’était pas dans le lit. Ensuite, je relevais la lumière dans la salle de bains et je redoutais le pire. Non, non… Je me levais et je me dirigeais vers la salle de bains. En ouvrant la porte, je découvrais une Jaycee complètement différente de celle que je connaissais. Je ne l’avais encore jamais vue en état de crise et c’était plutôt perturbant. Elle était installée à côté des toilettes, recroquevillée sur elle-même et en train de pleurer… Jaycee… Je m’accroupissais en face d’elle, prenant son visage entre mes mains et je tentais d’essuyer les larmes qui coulaient sur ses joues. Je suis là, viens.. Je l’invitais à venir dans mes bras. Je tentais de la réconforter du mieux que je pouvais, toujours choqué de ce qui venait de se passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:54

J’aurais dû le voir venir. C’était évident que mon envie de glace n’était pas venue au hasard ou sans raison. De toute manière, qu’est-ce que ça aurait changé que je m’en doute ? Je ne pouvais pas freiner une crise quand elle arrivait. C’était comme ça : je mangeais, je mangeais et après, j’allais me faire vomir. C’était vraiment bête, parce que je n’avais pas fait de crise depuis plusieurs semaines. Je sentais déjà que ma nutritionniste allait me passer un bon savon en l’apprenant. C’était toujours un gros choc psychologique lorsque je faisais une crise. Je me sentais vidée, je me sentais…vraiment, vraiment nulle. Parce que ça faisait longtemps que je n’en avais pas eu, parce que c’était de ma faute puisque je n’avais pas mangé correctement ses derniers temps. Je me disais presque que j’avais ce que je méritais. Et dire que tout ça avait commencé parce que ma sœur ne m’adressait plus la parole, si elle savait…Je fronçais les sourcils quand je crus entendre des bruits de pas dans ma chambre, collant un peu plus mes genoux à ma poitrine, les bras encerclant mes jambes. Oh non pitié, pas Aidan… j’avais déjà eu assez honte comme ça quand Bliss m’avait trouvé en pleurs dans les toilettes de la fac quelques semaines plus tôt, mais alors là…Je fermais les yeux en entendant la porte de la salle de bain s’ouvrir, étouffant un sanglot. Jaycee… Je gardais les yeux fermés, n’osant pas les ouvrir de peur de croiser son regard. J’avais terriblement honte… J’ouvrais doucement les yeux lorsqu’il encadra mon visage entre ses mains, passant ses pouces sur mes joues afin de sécher mes larmes. Je voyais bien qu’il était déstabilisé en me voyant dans cet état. Je suis là, viens.. J’inspirais profondément et j’hochais la tête : je n’avais pas la force de me débattre ou de le repousser. « Je suis désolée… », murmurais-je avant de me remettre à pleurer en silence. Je me redressais pour me mettre contre lui, passant mes bras autour d’Aidan pour me caller dans ses bras. J’essayais de contrôler mes tremblements, et surtout, j’essayais de me calmer. Je cachais mon visage sur son torse, essuyant par la suite mes yeux. « Je sais pas ce qui m’a pris je…c’est la glace et… ce week-end j’ai pas fait attention… » Je me mordais la lèvre et je me remettais à pleurer de plus belle, passant mes mains sur mon visage pour me cacher. Oui c’est ça, j’étais vraiment, vraiment honteuse. « Il faut que je me calme… il faut que je me calme… », répétais-je en soufflant doucement. Mon dieu, et si Bliss était au courant...il ne fallait surtout pas qu’Aidan lui en parle, sinon j’allais vraiment passer un sale quart d’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:55


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je n’avais jamais vu Jaycee faire une crise de boulimie et j’espérais ne jamais en voir. Je savais qu’elle allait mieux de quelques temps, jusqu’à ce soir à vrai dire. La voir dans cet état, recroquevillée sur elle-même à côté des toilettes, ça me rendait triste. Je savais bien, j’avais deviné, que c’était à cause de l’agissement de Zahya. Elle ne se rendait pas compte que son éloignement avait beaucoup de répercussions sur sa sœur. Forcément, Jaycee ne laissait rien paraitre. Nous n’étions que très peu à savoir ce côté-là d’elle. Mais même… Ca me rendait fou de savoir qu’elle agissait de cette façon. Et là, après m’être réveillé à cause d’un mal de crâne carabiné, je me suis rendu compte qu’elle avait eu une nouvelle crise. Je ne voulais pas la faire sentir mal alors je me contentais de faire ce que je savais faire le mieux : la réconforter. Je m’étais accroupi devant elle, essuyant les larmes qui coulaient sur ses joues et je l’invitais à se blottir dans mes bras. Je suis désolée… Shhh… Elle se blottissait finalement dans mes bras, se remettant à pleurer. Elle enfouissait sa tête contre mon t-shirt et je resserrais mes bras autour d’elle. Je n’aimais pas la voir dans cet état, parce que tout ce qui la touchait me touchait. Elle se mettait à s’expliquer, sans que j’ai à dire ne serait-ce qu’un mot. Je sais pas ce qui m’a pris je…c’est la glace et… ce week-end j’ai pas fait attention… Non, vraiment, je n’aimais pas la voir comme ça. C’était insupportable et je voulais enlever toute la culpabilité et la honte qu’elle pouvait ressentir… Tout le mal qu’elle ressentait, tout ce qui faisait qu’elle en arrivait à là. Je voulais lui retirer tout pour qu’elle aille mieux. Tu pouvais pas savoir… tu pouvais pas savoir… Je finissais par chuchoter dans son oreille, tentant de la convaincre. Je savais bien que ça risquait d’être difficile mais je devais essayer. Il faut que je me calme… il faut que je me calme… Je caressais ses cheveux et je frottais doucement mon autre main dans son dos pour l’aider à se calmer. Viens, on va se remettre au lit… Ça sera plus simple pour te calmer et te reposer qu’ici. Ok ? J’attendais une réponse, je ne voulais pas la bousculer. Je posais un baiser sur son front tout en continuant mes gestes pour la calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:55

Tout avait commencé lorsque Zahya avait arrêtée de parler. L’indifférence de ma sœur à mon égard me faisait tellement de la peine. Surtout que je ne pensais pas avoir fait quelque chose d’aussi horrible pour mériter ça. C’est vrai, je n’avais fait que garder le silence sur un sujet dont mes parents m’avaient fait promettre de garder le secret. Surtout qu’à mon sens, le fait que Zahya soit ma sœur adoptive ne changeait absolument rien : elle restait ma meilleure amie, elle restait une des personnes les plus importantes de ma vie. Je ne me rappelais même plus comment j’avais avoué ça à mon meilleur ami, mais j’avais toujours fait en sorte qu’il ne me voit jamais lorsque je faisais une crise. Et ce soir, je venais de me louper. Comme quand Bliss m’avait trouvé quelques semaines plus tôt dans les toilettes, je ne pouvais pas m’empêcher de m’excuser, encore et encore alors que je me mis contre Aidan qui se contentait de me calmer du mieux qu’il pouvait. Shhh… Je mon visage sur son torse en fermant les yeux, essayant de lui expliquer mais mes paroles étaient assez confuses entre tous mes sanglots. Tu pouvais pas savoir… tu pouvais pas savoir… Je déglutis et je glissais une main sur un de ses bras alors qu’il me caressait les cheveux, tentant désespérément de me calmer. Viens, on va se remettre au lit… Ça sera plus simple pour te calmer et te reposer qu’ici. Ok ? Je me redressais un peu et je le regardais, hochant la tête en essuyant mes larmes. J’inspirais doucement et je tendais de lui sourire, « Je…j’vais me brosser les dents avant… » Il fallait que je me nettoie la bouche, parce que ça n’allait pas trop m’aider à oublier ce que je venais de dire. Je m’appuyais contre le meuble de la salle de bain pour me lever : j’avais l’impression que mes jambes ne supporteraient pas le poids de mon corps tellement elles tremblaient. M’appuyant au bord de du lavabo, j’attrapais un élastique pour attacher mes cheveux et je pris ma brosse à dents pour me brosser rapidement les dents. Aidan m’attendait, et j’essayais de faire vite alors une fois terminé, je passais de l’eau sur mon visage et je regardais Aidan à travers le miroir, « Pourquoi tu t’es réveillé toi.. ? », demandais-je doucement avant de me tourner vers lui, appuyée toujours sur le meuble derrière moi, « Tu avais besoin d’un truc… ? Mal quelque part… ? » Au départ, il était venu ici pour que je m’occupe de lui, pas le contraire. Je voulais m’assurer qu’il n’avait besoin de rien avant d’aller au lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:55


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je pense être trop protecteur envers ma meilleure amie. Je ne voulais qu’aucun mal ne lui arrive, surtout après tout ce qui s’est déjà passé dans sa vie. J’ai pratiquement été là toute sa vie et je savais tout ce qu’il fallait savoir sur elle. Du coup, la voir comme ça, ça me mettait hors de moi puisque je savais que la cause était sa sœur, sœur qui l’évitait depuis un moment maintenant. Je n’arrivais pas à comprendre comment Zahya pouvait rester aussi longtemps éloignée de sa sœur vu leur complicité d’avant. C’était peut-être un concept qui m’échappait pour la simple et bonne raison que j’étais fils unique. Et alors ? Ma vision était vraiment claire : Zahya faisait du mal à Jaycee et c’était pour cette raison qu’elle était dans cet état. Rien de plus simple. Du coup, en la voyant dans cet état, je me suis mis à la réconforter du mieux que je pouvais. Après tout, c’était mon rôle. Elle voulait les deux Aidan et je lui proposais donc son meilleur ami à cet instant. Finalement, je lui proposais d’aller rejoindre le lit où elle serait beaucoup mieux. Je…j’vais me brosser les dents avant… Je lui souriais, acquiesçant de la tête. Je m’en doutais de toute façon, s’endormir avec un goût… particulier dans la bouche, c’était loin d’être agréable. Je la voyais se relever et j’en faisais de même, attendant qu’elle ait fini de se brosser les dents pour l’accompagner dans le lit. Seulement, après qu’elle ait fait son brossage de dents ainsi que se mettre de l’eau sur le visage, elle me regardait à travers le miroir, une question la turlupinant. Pourquoi tu t’es réveillé toi.. ? Mentir et dire que je dors mal depuis quelques jours ? Non, même si ce n’est pas vraiment mentir. Non, je me devais de lui dire la vérité, qui me rattrapait quand elle se remit à parler. Tu avais besoin d’un truc… ? Mal quelque part… ? Je baissais la tête avant de la relever pour la regarder. Voyant mon reflet dans le miroir, je me disais que j’avais une mine affreuse, c’était horrible. Une migraine… assez carabinée. Je me levais pour prendre un cachet mais j’ai vu que t’étais plus dans le lit et… Et en plus, ma douleur s’était dissipée, jusqu’à maintenant. Je comptais en prendre un une fois que tu serais dans le lit, je voulais pas que tu te préoccupes de moi… Dans l’état qu’elle était, je préférais qu’elle s’occupe d’elle-même plutôt que de moi. Limite que moi je m’occupe d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:56

En ce moment même, j’avais terriblement besoin d’Aidan, mon meilleur ami. Je savais qu’il était toujours là pour me déconforter. C’est dingue comme certaines personnes ne savent pas quoi dire pour réconforter quelqu’un, alors qu’il suffit uniquement d’être une bonne épaule sur laquelle pleurer, être quelqu’un à l’écoute de l’autre. Et Aidan savait parfaitement faire ça. Et Aidan savait que lorsqu’il en avait besoin lui aussi, j’étais là. Comme tous les ans par exemple, où je lui tenais compagnie à l’anniversaire de mort de sa mère. En général, nous faisions quelque chose pour nous occuper l’esprit, pour éviter d’y penser ou alors il me racontait le peu de souvenirs qu’il avait avec elle. Je me sentais encore terriblement gênée qu’il m’ait vu dans cet état, et s’il avait une petite mine, je n’étais pas mieux. Nous pouvions former le club des zombies ensemble, bien que malgré les écorchures sur son visage, et le bandage sur sa tête, je le trouvais toujours aussi attirant. Le regardant à travers le miroir, je lui demandais pourquoi il s’était levé. C’est vrai, il dormait tellement bien lorsque je regardais le film. Je crois même que j’avais passé plus de temps à le regarder, qu’à regarder mon écran de télévision. Une migraine… assez carabinée. Je me levais pour prendre un cachet mais j’ai vu que t’étais plus dans le lit et… Je fronçais légèrement les sourcils : et… ? Et il m’a vu assise à côté des chiottes à pleurer comme une gamine… Je soupirais et je détachais mes cheveux, les laissant retomber dans mon dos. Je comptais en prendre un une fois que tu serais dans le lit, je voulais pas que tu te préoccupes de moi… Je me mordais la lèvre et j’ouvrais mon armoire à pharmacie, prenant un cachet, « Je me préoccupe de toi autant que tu te préoccupes de moi en ce moment.. », disais-je doucement en refermant le miroir. Je me tournais vers mon meilleur ami et je lui tendais le cachet, « Prends-ça… » Je souris légèrement et je retournais dans la chambre doucement. J’embarquais sur le lit et je me mis à genoux sur celui-ci, restant au bord, attendant qu’Aidan revienne dans la chambre. Je tendais la main vers lui, « Viens-là… », murmurais-je en attrapant sa main quand il arrivait à ma hauteur. Je le tirais doucement vers le bord du lit et je lâchais sa main pour la glisser dans son dos, et poser mon visage dans son cou. Je fermais les yeux et je restais comme ça quelques secondes avant de relever la tête vers lui, « Embrasse-moi… » Je me mordais la lèvre et je le regardais : j’avais besoin d’être rassurée, et j’avais besoin de sentir ses lèvres contre les miennes pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
dark dreams



Messages : 421
Date d'inscription : 05/10/2013

MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    Mar 11 Fév - 11:56


✣ ✣ ✣
since the last time i saw you, i felt this emptiness. i had to see you and tell you i miss you


Je savais très bien que Jaycee n’avait pas besoin de remontrances à ce moment précis mais plutôt du réconfort. Du coup, c’était ce que je faisais : je la prenais dans mes bras, tentant de la calmer au mieux possible. C’était assez compliqué puisque j’étais encore sous le choc de ce que j’avais vu… Elle était quand même en pleurs à côté des toilettes, à cause de sa crise de boulimie. Du coup, je ne parlais pas énormément, tentant d’assimiler la chose. Elle avait eu une nouvelle crise. Ce qui m’inquiétait le plus, c’était ses paroles, que c’était qu’elle n’avait pas fait attention ce week-end. C’était de ma faute alors ? Enfin, elle ne m’avait pas répondu de tous mes sms… Je n’allais pas me poser dix milles questions, donc je tentais d’oublier ça. Au pire, je lui en parlerai de nouveau demain, quand elle se sera remise de ses émotions. Quand elle me demandait finalement pourquoi j’étais réveillé, je lui avouais ce qui se passait : mal de crâne assez intense, dû au choc de l’accident de voiture. Du coup, je lui expliquais également que j’aurais pris un cachet une fois qu’elle serait calme et au lit. Surtout, je me sentais comme un poids et je ne voulais pas qu’elle se préoccupe de moi dans l’état où elle était. Forcément, ça ne lui plaisait pas trop. Je me préoccupe de toi autant que tu te préoccupes de moi en ce moment.. Elle cherchait quelque chose dans l’armoire à pharmacie et se retournait finalement vers moi, me tendant la main où se tenait un cachet. Prends-ça… Je lui souriais et je prenais le cachet. Merci… Une fois qu’elle avait quitté la pièce, je m’approchais du lavabo et je remplissais d’eau le petit goblet. Le cachet en bouche, je buvais d’une traite l’eau et j’avalais tout. J’en profitais pour me mettre un peu d’eau sur le visage, faisant attention aux petites blessures. Et finalement, je retournais la rejoindre dans la chambre. Elle m’attendait, à genoux sur le lit. Viens-là… qu’elle me murmurait alors que je m’approchais d’elle. Elle avait même pris ma main, ce qui me faisait sourire. Je restais silencieux, me contentant de la regarder. Collé au bord du lit, elle enfouissait son visage dans mon cou, lâchant ma main pour la mettre dans mon dos. Machinalement, je posais mes mains sur ses hanches puis les faisais glisser dans son dos pour finalement prendre la jeune femme dans mes bras. Pendant plusieurs secondes, on restait comme ça, jusqu’à ce qu’elle décale sa tête pour me regarder. Embrasse-moi… Est-ce que j’avais envie d’elle ? Forcément. Cette fille, ma meilleure amie, était réellement d’une beauté indescriptible et j’ai mis un bout de temps avant de m’en rendre compte. Maintenant que c’était le cas, je n’allais pas la lâcher, c’était une certitude. Alors, sans un mot, je m’exécutais. Je baissais doucement mon visage, déposant mes lèvres sur les siennes. C’était la première fois depuis vendredi matin, alors je voulais faire ça bien. C’était, au départ, chaste et doux, puis doucement, je poussais un peu plus le baiser. Je desserrais mes bras autour d’elle et je m’avançais pour la faire s’allonger sur le lit, m’allongeant à mon tour sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

❝Contenu sponsorisé❞




MessageSujet: Re: i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan    

Revenir en haut Aller en bas
 

i needed to hear a word from you ⊹ jaycee&aidan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» RESOLU works suite 2004 (word) non installé ??
» [Résolu] Date automatique dans Word 2003
» [Résolu] Word : caractères non imprimables
» [Résolu] Word 2003
» [Résolu] Sécuriser un document dans Word 2003

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lovebug :: Votre 1ère catégorie :: RP :: Jaydan-